Divers
LaVieImmo.com
DiversDiverslundi 2 décembre 2013 à 13h21

Près de 435 000 logements inondables en Ile-de-France


850 000 franciliens pourraient être touchés par une crue majeure
850 000 franciliens pourraient être touchés par une crue majeure
850 000 franciliens pourraient être touchés par une crue majeure (©dr)

Selon une enquête de l’Institut d’aménagement et d’urbanisme (IAU), près de 8 % du parc d’habitations francilien est situé en zone inondable.

(LaVieImmo.com) - En cas de crue semblable à 1910, les ouvrages de protection de la capitale pourraient « théoriquement protéger la voie publique d’une inondation par débordement ». Mais ce constat de l’IAU ne s'applique pas forcément à toute l’agglomération parisienne. Près de 435 00 logements, soit environ 8 % du parc francilien et 850 000 personnes, sont exposés à « une crue d’occurrence centennale – considérée comme une crue moyenne par la directive Inondation », selon l’étude.

Le Val-de-Marne le plus inondable

Les logements inondables sont situés d’abord dans les lits de la Seine (81 %) et de la Marne (15 %), mais aussi dans une plus faible mesure les berges de l’Oise (mois de 1 %) et celles des petites rivières (Essonne, Yerres, Loing, Epte…). Ce sont les communes de petite couronne qui sont les principales concernées, selon l’IAU : le Val-de-Marne vient en tête, avec plus de 123 000 logements en zone inondable. Suivi de Paris (107 700) et des Hauts-de-Seine (94 450). A l’inverse, la Seine-Saint-Denis est davantage épargnée, avec 11 700 logements, précise l’organisme.

Dans le détail, une quinzaine de communes et arrondissements comptabilisent plus de 10 000 logements à risque : le 15è, le 12è et le 7è arrondissement. Mais aussi Alfortville, Asnières, Ivry, Gennevilliers, Créteil ou encore Chelles, seule ville de la liste en Seine-et-Marne. « La place occupée par le 15è arrondissement s’explique notamment par l’implantation de plusieurs immeubles de grande hauteur (IGH) à vocation d’habitat sur les bords de Seine », précise l’IAU.

Une inondation majeure en Ile-de-France coûterait entre 17 et 20 milliards d’euros, selon les projections de l’organisme, « pour moitié imputé à l’habitat ».

Léo Monégier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 03/12/2013 à 10:52 par antoine

    il est clair que le sacré coeur a de grande chance d'etre inondé, comme le souligne le choix judicieux du journaliste pour la photo !


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...