Divers
LaVieImmo.com
DiversDiversjeudi 2 février 2012 à 11h21

Présidentielles : Les candidats se mobilisent pour le logement


Le mal-logement a obtenu gain de cause auprès des politiques
Le mal-logement a obtenu gain de cause auprès des politiques
Le mal-logement a obtenu gain de cause auprès des politiques (©dr)

Quasiment tous les candidats ont répondu présent, hier, à la présentation du 17ème rapport de la Fondation Abbé Pierre sur le mal-logement. Des vœux du groupement, le logement est bel et bien placé au cœur de la présidentielle.

(LaVieImmo.com) - La crise du logement a mobilisé les prétendants à la présidence de la République. Tous étaient là, peu ou prou : Marine Le Pen n’a pas été conviée, « l’Abbé Pierre ne l’aurait pas souhaité », a simplement expliqué Patrick Doutreligne, délégué général de la Fondation cité par Les Echos ; Nicolas Sarkozy était absent lui aussi mais représenté par Henri Guaino, le chef de l'Etat devant s’exprimer sur ce sujet ce jeudi. A l'issue du rassemblement, tous les représentants présents, du PS comme de l’UMP, du Modem comme d’Europe Ecologie-Les Verts ou du Front de Gauche, ont signé le « Contrat social pour une nouvelle politique du logement », sous l’égide de la Fondation.

Car le constat est grave : selon les chiffres présentés par l’Abbé Pierre, 10 millions de personnes sont concernées à des degrés divers par le mal-logement. Et 8 millions de Français sont actuellement « en situation de mal-logement ou de fragilité dans leur logement », 3,6 millions de personnes étant « non ou très mal logées ».

Ralliement autour des 500 000 logements

La proposition-phare de la campagne de sensibilisation de l’Abbé Pierre, à savoir la construction de 500 000 logements - dont 150 000 vraiment sociaux pour répondre aux besoins des Français -, a fait l’unanimité. Mais c’est sur les moyens à mettre en place dans le logement que la divergence s’est faite. Alors qu’à gauche, on est favorable à un encadrement des loyers à la relocation, autre proposition soutenue par l’Abbé Pierre, François Bayrou a plaidé en faveur d’un « Observatoire des loyers zone par zone », rapportent Les Echos. Distinguant les zones tendues (à forte demande en logement) de celles qui le sont moins, le candidat MoDem a propose que dans ces « zones difficiles soit mis en place un 'Préfet Cohésion Sociale Logement', basé au niveau de la région, qui fasse bouger les choses avec les acteurs locaux ».

Obligation de reloger (PS) Vs Mutuelle de garantie des risques locatifs (Modem)

Les candidats se sont exprimés sur le thème des impayés et des expulsions locatives. Alors que l’Abbé Pierre veut « généraliser le signalement précoce et obligatoire des impayés de loyers et refuser l’expulsion avec le concours de la force publique sans solution adaptée, tout en dédommageant les propriétaires », François Hollande a souhaité conditionner celle-ci à une obligation de relogement. François Bayrou a quant à lui opté pour « une mutuelle d’initiative publique qui garantirait les risques locatifs », explique le quotidien.

Le minimum de logements sociaux porté à 25 %

Le thème de la loi SRU, qui impose un seuil de 20 % de logements sociaux dans les communes, a lui aussi largement mobilisé. Sur ce dernier point, François Hollande a rappelé son souhait de renforcer l’article 55, qui édicte cette obligation, « à 25% de logements sociaux minimum et (que) les pénalités pour non respect seront quintuplées ». Eva Joly a préconisé quant à elle un transfert du pouvoir de construction des maires aux préfets, pour les communes qui ne se conforment pas aux règles de la loi SRU, rapportent Les Echos. A noter que lors de la tenue du sommet social sur le logement, qui a eu lieu à l'Elysée le 13 janvier, la proposition de 25 % de logements sociaux a été évoquée, selon un document publié par Libération.

Léo Monégier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 02/02/2012 à 18:22 par levraiproblème

    @azerty
    Tu as complètement raison, voilà ou en arrive avec le gauche ou la droite: une véritable chienlit pour les honnête bailleurs et les honnêtes locataires.

  • 0 Reco 02/02/2012 à 18:13 par azerty

    Arrêtons de surprotéger les locataires !
    Un locataire qui ne paie pas son loyer ? 2 ans minimum de procédure avec 2 passages au tribunal et une tonne d'emmerdes à la clé ... il faut pas s'étonner des propriétaires qui laissent des logements vides. Vouloir une obligation de relogement avant expulsion, c'est déjà acquis officieusement mais le rendre officiel ca renforce encore plus la protection du locataire !
    Vous voulez plus de logements ? Arrêtez d'emmerder les investisseurs qui souhaitent partir sur du locatif et permettez des expulsions bien plus faciles pour récupérer leur bien en cas de problème !
    Expulsion automatique après 3 mois d'impayés ! et Préavis réduit à 1 mois !

  • 0 Reco 02/02/2012 à 18:04 par levraiproblème

    Le vrai problème en France, c'est qu'il y a un point de convergence entre les gochiste, bobo,fonctionnaire et la droite avec les promoteurs et led politiques
    Explication:
    Toute cette population a accumulé du logement et vie sans rien foutre de cette rente, donc tout est bon pour subventionner ce domaine via nos impôts, faire de la rétention de terrain, plein d'immigration,allocation sociale natalité (alors qu'on a 10% de chômeur...), de HLM à tout va.

    Les jeunes Francais (ceux qui travaillent) dans tout ca? ils payent toute cette gabegie.
    On ne vit plus dans un pays civilisé désormais, capable de prendre des décision cohérentes.

    REGARDER LES PRIX en Allemagne, ca n'a rien à voir, vivement que les Allemands prennent le commandement de l’Europe pour nettoyer le pays.

  • 0 Reco 02/02/2012 à 15:32 par Hollandissime

    En effet, Marc.
    Louer un appartement à Paris, cela va devenir avec Hollande comme entretenir une danseuse, il y a un siècle.
    Pas sûr qu'il reste des volontaires!
    Au moins les danseuses c'était affriolant !
    La pierre ne fait b... personne.
    A part les pierreophile! Mais pas sûr que cette déviance soit très répandue!

  • 0 Reco 02/02/2012 à 14:55 par marc19

    oui, 3 % brut, autrement dit comme un livret A net d'impôt les emmerdements en moins et l'argent dipo................alors M Hollande , 30000 de plafond, c'est encore pas assez !...................

  • 0 Reco 02/02/2012 à 13:47 par Hollandissime

    @comme prévu.
    Le scellier n'était pas réservé à la province. On pouvait tout aussi bien investir en région parisienne et à Paris comme vous le savez pertinemment.
    Le problème est que les petits investisseurs ne trouvaient pas assez rentables les locations en RP et à Paris.
    A peine 3% brut!
    Ils sont donc allés investir ailleurs pour avoir une meilleure rentabilité.
    Et ils ont bien faits.
    Les quelques rares qui ont préféré investir en RP et à Paris, ce font désormais traiter de tous les noms: de raqueteurs! Des suceurs de pognon! de "proprios cupides"!
    Et pour couronner le tout, alors que la rentabilité à Paris est une des plus faibles de France, Hollande va bloquer les loyers! Et les baisser!

    Si vous trouvez cela normal?
    Bien vous en fasse.
    Quant à moi, je suis en train de regarder les annonces en province où la rentabilité est beaucoup plus intéressante.
    Et je ne suis pas le seul!
    Quand à Paris et à la région parisienne, je la laisse dans sa .....

  • 0 Reco 02/02/2012 à 13:00 par Abbey Road

    @pierrette : oui.

  • 1 Reco 02/02/2012 à 12:35 par Hollandissime

    En signant ce manifeste, les candidats ont eu comme première priorité de ce donner un coup de pub pour recueillir davantage de voix.
    Mais que ce passera-t-il si on bloque les loyers?
    Et si un propriétaire ne peut plus expulser comme le précise François Hollande si son locataire ne peut être relogé (et comment le serait-il puisque on manque cruellement de logements dans le parc public même pour ceux qui sont solvables?

    Toutes ces "bonnes idées démagogiques" vont faire pire que pire.
    Vous croyez vraiment que les Français vont se mettre des dettes sur le dos pour investir désormais dans l'immobilier?
    Résultat encore moins de logements donnés en location alors que la pression démographique s'accélère.
    Un terrible gâchis.
    Ce qu'il faut c'est construire et non décourager!
    Faut-il que Hollande et cie soient aussi stupides?

  • 0 Reco 02/02/2012 à 12:05 par pas content

    le logement est la première priorité des français à égalité avec l'emploi.
    quand à la fondation je ne donnerai plus d'argent tant qu'une part aussi importante de français n'y sera pas admise. vive le sectarisme chez l'abbé pierre !

  • 0 Reco 02/02/2012 à 11:58 par Caroline

    ... avec des années de retard pour certains ! Quand à Le Pen, elle aurait pu être invité, elle représente 30 % d'opinion publique.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...