Divers
LaVieImmo.com
DiversDiversvendredi 28 novembre 2008 à 15h11

Prix du m² + taxe foncière : Besançon et Metz villes les moins chères de France


(©dr)

(LaVieImmo.com) - Besançon et Metz ressortent comme les villes les moins chères en termes de coût réel au m² (respectivement 7.8 et 8 €/m²) et de taux d’imposition (respectivement de 38.5% et 35.6% taux 2007 taxe foncière des propriétés bâties agrégée de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères). C’est ce que révèle la toute première édition du Baromètre de la taxe foncière des propriétés bâties (bureaux et entrepôts) lancée par Alma Consulting Group.

Tours (41.7%) et Perpignan (48.9%), ou même Marseille (51%) pour leur part, supportent des taux d’imposition très élevés, mais leur positionnement reste très favorable au regard du coût réel au m². Ces villes parviennent ainsi à se placer aux 19eme, 32eme et 35eme places du classement.

En tête du palmarès, 3 villes d’Ile de France mais la région présente de grandes disparités Un focus particulier a été fait sur Paris et l’Ile-de France, en raison de la grande diversité des situations sur cette zone où les coûts de taxe foncière de bureaux vont de 4 à 41 € / m2. Les communes les moins imposées dans la région sont Boulogne-Billancourt (17.5%), Nanterre (21.1%) et Versailles (24.4%), par ailleurs en tête du classement des villes principales les moins imposées à l’échelle nationale. De son côté, Paris présente en outre une partition Est /Ouest assez traditionnelle, à l’exception du 12e arrondissement qui s’inscrit dans la fourchette des arrondissements de l’Ouest, entre 14 et 22 €/ m2, et des deux micro-marchés Champs Elysées et Montparnasse qui se situent entre 34 et 37 €/m2.

Bien que la taxe foncière représente aujourd’hui 5 à 10% du coût d’occupation d’un immeuble, les entreprises ne l’évaluent pas toujours à sa juste mesure, explique Pascal Martinet directeur du département fiscal d’Alma Consulting Group. « Le taux d’imposition, qui fait chaque année l’objet de classements comparatifs ville par ville, n’a pas grand sens en matière de locaux commerciaux, puisque les coûts de Taxe Foncière (TF) et de Taxe d’enlèvement des ordures ménagères (TEOM) dépendent pour l’essentiel de l’évaluation de locaux types par unité de surface pondérée. Ce n’est donc pas la comparaison des taux d’imposition qui est pertinente, mais celle des coûts au m2 par typologie de bâtiment », poursuit-il.

Ce nouveau baromètre a donc pour objectif de donner la possibilité aux entreprises de comparer leur coût d’imposition au coût médian établi en fonction de la localisation de leurs locaux.

A.R.

LaVieImmo.com - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...