Divers
LaVieImmo.com
DiversDiversjeudi 13 septembre 2007 à 10h00

Réflexions et propositions pour résoudre la crise du logement


(LaVieImmo.com) - La crise du logement sera-t-elle vaincue dans quinze ans ? C’est ce qu’affirme Jean Perrin, Président de l’Union nationale de la propriété immobilière (UNPI) dans la deuxième édition du livre blanc de l’Union, rendu public hier.   Dès l’avant-propos d’un document qu’il présente comme « délibérément engagé » et qu’il souhaite voir « susciter le débat », Jean Perrin prône « l’extinction progressive du parc public », meilleur moyen selon lui de résoudre la crise du logement. Cette évolution « doit bien sûr se faire dans le temps ».   Pour l’UNPI le constat est aussi simple que la situation est « incohérente » : 19 millions de ménages français, « en raison de leurs ressources, sont susceptibles d’avoir droit à un logement social », quand « le nombre de logements sociaux est de 4,9 millions. » La solution ne passe pas par la construction de nouveaux logements sociaux publics, mais par une extension du parc privé et le développement parallèle de l’offre de logements à loyers maîtrisés. « Il convient de laisser les propriétaires investir comme ils le souhaitent tout en aidant les locataires à accéder au marché », résume le livre blanc.   L’UNPI constate par ailleurs que « la gestion du parc privé est moins coûteuse pour les finances publiques que celle du parc public » et que « le coût de construction d’un logement privé est inférieur à celui d’un logement public ». Aussi, elle appelle une redéfinition du logement social, qui devrait « être défini par un double critère : celui du niveau du loyer et celui du niveau des ressources du locataire. » A ce titre, les logements privés devraient être intégrés aux quotas prévus par la loi relative à la solidarité et au renouvellement urbains (SRU), qui précise que les communes doivent atteindre un seuil de 20% de logements sociaux. Cette intégration ne devra se faire qu’à la condition que les logements privés en question « respectent des conditions de loyers maîtrisés et des plafonds de ressources des locataires », précise le livre blanc. Autre proposition de l’UNPI, la création d’un véritable « statut du bailleur privé », qui assurerait « un statut fiscal identique » à « location identique.

LaVieImmo.com - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...