Divers
LaVieImmo.com
DiversDiversmercredi 10 février 2016 à 18h43

"Réinventer Paris": les architectes évincés ont travaillé pour rien


"Réinventer Paris": la Ville de Paris accusée de "cynisme"
"Réinventer Paris": la Ville de Paris accusée de "cynisme"
"Réinventer Paris": la Ville de Paris accusée de "cynisme" (©Mairie de Paris)

L'appel à projets urbains innovants lancé par la Mairie de Paris suscite la colère des architectes, qui accusent la Ville de "cynisme", alors que "la plupart des équipes" ont travaillé sans être rémunérées.

(LaVieImmo.com) - Une semaine après l’annonce des lauréats, des voix s’élèvent contre le concours d’architecture "Réinventer Paris", à l’issue duquel 22 projets ont été retenus sur un total de près de 400 candidatures. La présidente du Conseil national de l'ordre des architectes (Cnoa) accuse la Ville de Paris de "cynisme", alors que "la plupart des équipes ont travaillé sans être rémunérées".

Anne Hidalgo a lancé en 2014 un grand concours de projets innovants pour aménager 22 sites dans la capitale, afin de changer le visage de Paris. Les vainqueurs ont été dévoilés mercredi 3 février 2016. Parmi eux, le projet "Mille arbres" s'est distingué. Imaginé par deux architectes, le Japonais Sou Fujimoto et le Français Manal Rachdi, il prévoit la construction d'un petit village flottant au-dessus du périphérique.

Des milliers de gens ont travaillé pour rien", s'émeut Catherine Jacquot dans un entretien à l'hebdomadaire Télérama. Car dans ce genre de concours, il y a des règles à respecter. Habituellement, les équipes finalistes sont payées à hauteur de 80 % de la mission réalisée, "il s'agit de ce qu'on appelle un avant-projet sommaire qui aborde déjà beaucoup de précisions et intentions".

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Les architectes "n'ont plus que leurs yeux pour pleurer"

"Pour un bâtiment de 20.000 m², ce sont des mois de boulot et des dizaines de milliers d'euros!", a fustigé la présidente du Cnoa. Selon elle, les 75 finalistes de "Réinventer Paris" ont produit "l'équivalent d'un avant-projet détaillé, sans aucune garantie de toucher quoi que ce soit". Ceux qui n'ont pas été choisis "n'ont plus que leurs yeux pour pleurer".

La ville aurait pu "imposer un cahier des charges qui crée des règles et prévoie au moins des défraiements", ou "indemniser elle-même tout ce travail, car elle fait quand même à l'arrivée une très bonne affaire, de l'ordre de 560 millions d'euros!", dit Mme Jacquot.

La présidente du Cnoa redoute de voir d'autres grandes métropoles emboîter le pas à la capitale, alors qu'une nouvelle opération de ce type, "Réinventer la Seine", est déjà programmée, associant Paris, Rouen et Le Havre, pour réaménager les berges du fleuve. "Je le vois d'ici: des centaines d'équipes vont se précipiter dans l'arène et s'y épuiser", prédit-elle.

Avec AFP

Julien Mouret - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...