Divers
LaVieImmo.com
DiversDiversmardi 14 septembre 2010 à 15h09

Roms : Bruxelles menace Paris de sanctions


La Commission européenne demande une réponse "rapide" au gouvernement
La Commission européenne demande une réponse "rapide" au gouvernement
La Commission européenne demande une réponse "rapide" au gouvernement (©dr)

La Commission européenne pourrait déclencher une procédure d’infraction en justice contre la France. Viviane Reding, commissaire à la Justice s’est déclarée choquée par l’existence d’une circulaire demandant que les camps de Roms soient évacués en priorité.

(LaVieImmo.com) - « Ma patience a des limites : trop c'est trop ! ». Viviane Reding n'a pas mâché ses mots. Lors d'une conférence de presse organisée mardi en fin de matinée, la commissaire européenne à la Justice et aux Droits des citoyens s’est déclarée « personnellement interpelée par des circonstances qui donnent l'impression que des personnes sont renvoyées d'un Etat membre juste parce qu'elles appartiennent à une certaine minorité ethnique. Je pensais que l'Europe ne serait plus le témoin de ce genre de situation après la seconde guerre mondiale », a-t-elle poursuivi.

Profond regret

Très remontée, Mme Reding s’en est pris personnellement à Eric Besson et Pierre Lellouche, qui avaient assuré à la fin du mois d’août, lors d’un déplacement à Bruxelles, qu’aucun groupe ethnique n’était visé par la politique de démantèlement de 300 campements illégaux. « Je ne peux qu'exprimer mon profond regret que les assurances politiques données par deux ministres français mandatés officiellement pour discuter de cette question avec la Commission européenne, sont maintenant ouvertement en contradiction avec une circulaire administrative de ce même gouvernement », a-t-elle indiqué. Une référence directe aux révélations faites le week-end dernier dans la presse sur l’existence d’un document adressé début août par le ministère de l’Intérieur aux préfets, évoquant « une démarche systématique de démantèlement des camps illicites, en priorité ceux de Roms ».

Assurant que « la discrimination sur la base de l’origine ethnique ou la race n’a aucune place en Europe », Viviane Reding a indiqué qu’elle comptait lancer dans « les deux prochaines semaines » une procédure d’infraction, et a demandé une « réponse immédiate et rapide » de la part des autorités. Notant que Brice Hortefeux avait signé hier une nouvelle circulaire éliminant toute référence aux Roms, la commissaire a prévenu qu’il était « important que ce ne soient pas seulement les mots qui changent mais aussi le comportement des autorités françaises ».

Emmanuel Salbayre - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
    Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...