Divers
LaVieImmo.com
DiversDiversmardi 10 mai 2011 à 15h25

RSA : Wauquiez taclé à gauche... Comme à droite


Laurent Wauquiez, des déclarations qui lui reviennnent comme un boomerang
Laurent Wauquiez, des déclarations qui lui reviennnent comme un boomerang
Laurent Wauquiez, des déclarations qui lui reviennnent comme un boomerang (©dr)

Les récentes déclarations de Laurent Wauquiez sur le revenu de solidarité active (RSA) et sur les aides au logement ont provoqué un tollé général. L’opposition, les associations et même la ministre de la Solidarité se font entendre, particulièrement sur le cumul des aides RSA/APL, en ligne de mire du ministre des Affaires européennes.

(LaVieImmo.com) - Non cumul des différentes aides sociales, « service social » de 5 heures de travail obligatoires par semaine, les mesures énoncées par Laurent Wauquiez pour lutter contre « l’assistanat » agacent. Le ministre n’a pas mâché ses mots sur ce qu’il estime être « le cancer de la société française ». S’attaquant au cumul du revenu social d’autonomie (RSA) - qui s’élève à 460 euros par mois pour une personne seule-, avec les aides au logement (autour de 200 euros par mois), le ministre a déclenché une véritable polémique.

Selon lui, « aujourd'hui un couple qui ne travaille pas, qui est au RSA, en cumulant les différents systèmes de minimas sociaux, peut gagner plus qu'un couple dans lequel il y a une personne qui travaille au Smic ». L'aide au logement n'échappe pas au feu nourri : « En gros, avec l’APL, les différentes aides, vous pouvez tourner aux alentours de 1 150, 1 200 euros. Plus que le Smic », a-t-il expliqué dimanche 8 mai sur BFM TV.

Critiques des associations...

La Fondation Abbé Pierre se dit « indignée ». Ainsi, « au-delà des erreurs manifestes dans les comparaisons avancées (ce que gagne un couple au RSA et un couple où une personne touche le Smic, par exemple), citer l’Aide personnalisée au Logement (APL) parmi les minima sociaux, c’est se tromper sur la nature de l’aide et sur son affectation », a-t-elle fait part lundi dans un communiqué. Selon la fondation, « les aides au logement ne couvrent qu’une partie du loyer et surtout une faible partie des charges », un gouffre pour certains ménages au sujet duquel le gouvernement se garde de donner des solutions.

... Et au sein de la majorité

A droite, Roselyne Bachelot, ministre de la Solidarité et de la Cohésion sociale, indique dans un communiqué que les propos de son homologue « posent des difficultés de principe et de mise en œuvre ». Mais surtout, son raisonnement est erroné : « En aucun cas, à considération familiale égale, un titulaire d’un revenu minimum, du RSA, ne gagne plus qu’un salarié qui travaille au SMIC. Ça, c’est totalement impossible », précise la ministre.

Léo Monégier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...