Divers
LaVieImmo.com
DiversDiversvendredi 22 avril 2011 à 17h12

Stade : Les désignations pour l'Euro 2016 se font attendre


Le Stade de France est candidat pour accueillir des matchs
Le Stade de France est candidat pour accueillir des matchs
Le Stade de France est candidat pour accueillir des matchs (©dr)

Les préparations du futur Euro français débutent… en prévoyant déjà du retard. Le comité de pilotage se donne jusqu’au 15 septembre pour désigner les stades retenus pour l’organisation de la compétition, l’UEFA les attendait pour le 27 mai.

(LaVieImmo.com) - Le comité de pilotage regroupe les principaux acteurs de l’organisation française du championnat d’Europe des nations, la ministre des sports, Chantal Jouanno, le président de la Fédération française de football (FFF), Fernand Duchaussoy et le futur représentant des villes hôtes. Sa première mission est de désigner des stades titulaires pour la compétition. Plusieurs villes sont candidates : Paris, Saint-Denis, Nancy, Nice, Marseille, Lyon, Saint-Étienne, Toulouse, Lille, Lens et Bordeaux. Neufs sites seront désignés comme titulaires et deux comme remplaçants.

La date butoir du 27 mai, initialement imposée par l’UEFA, ne sera pas respectée. Le comité devrait commencer sa réflexion par la constitution d’un nouveau comité exécutif restreint, le 18 juin. Certains dossiers assez sensibles risquent également de retarder le processus. Un désaccord entre Gérard Collomb, le maire de Lyon et François Fillon décale pour l’instant la construction du grand stade rhodanien. Le premier attend que le projet soit déclaré d’intérêt général (DIG) pour lancer un PLU, alors que le chef du gouvernement conditionne le DIG au lancement du PLU

L'UEFA contrôlera l'organisation

L’autre annonce du comité de pilotage est la création d’une société dédiée à la gestion opérationnelle de l’Euro 2016. Pour la première fois dans le cadre de l’organisation d’une compétition de cette envergure, la structure sera à 95 % contrôlée par l’UEFA, les 5 % appartiendront à la Fédération française de football.

Le président de cette nouvelle entité, Jacques Lambert, a déclaré dans Les Echos « qu’il s’agit d’un nouveau mode d’organisation. Auparavant, pour les grands évènements internationaux, il existait un comité d’organisation local auquel l’instance internationale titulaire des droits de l’évènement, concédait un certain nombre de recettes. Par exemple, la billetterie et une part du sponsoring généré par les entreprises nationales. En revanche, le comité devrait assurer son financement. Là, l’UEFA centralise toutes les recettes, mais, en contrepartie, assume le risque financier ». Une partie des bénéfices sera tout de même reversée à la FFF.

Damien Fournier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...