Divers
LaVieImmo.com
DiversDiversvendredi 14 mai 2010 à 12h40

Tarifs de l'électricité : Proglio plus fort que Gadonneix ?


EDF
EDF
EDF (©EDF)

Après ceux du gaz en avril, les prix de l’électricité connaîtront-t-il une forte revalorisation au cours des prochains mois ? Le gouvernement a fermement démenti mercredi « les rumeurs relatives aux tarifs de l’électricité ».

(LaVieImmo.com) - La polémique était un peu retombée avec le départ de Pierre Gadonneix. Elle vient d’être ravivée par Henri Proglio, qui lui a succédé à la tête d’EDF à l’automne 2009. Auditionné par la Commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale dans le cadre du débat sur la réforme du marché de l’électricité, le dirigeant aurait estimé mercredi qu’il ne serait pas viable pour EDF de vendre sa production nucléaire à un prix inférieur à 42 euros le mégawatheure. Le projet de loi sur la nouvelle organisation du marché de l’électricité (NOME), qui sera examiné le mois prochain au Parlement, prévoit notamment qu’EDF revende jusqu’à 25 % de sa production nucléaire aux autres fournisseurs d’électricité, et ce jusqu’en 2025. Une mesure destinée à accroître la concurrence sur le marché français.

+11 % cette année ?

Selon des informations de l’AFP, la Commission de régulation de l’énergie (CRE), dont le président, Philippe de Ladoucette, était également auditionné mercredi, a calculé que le prix évoqué par M. Gadonneix, entraînerait une hausse des tarifs de l’électricité pour les particuliers de 11,4 % cette année et de 3,5 % par an entre 2011 et 2025. La CRE serait plutôt favorable à un prix de 38 euros par MWh.

Soucieux de calmer l’opinion, le ministère de l’Energie a réagi en rappelant que « le gouvernement est responsable de la détermination des tarifs réglementés, et nul autre n’a autorité aujourd’hui pour établir des orientations à ce sujet. Les tarifs réglementés continueront […] à être fixés selon une logique industrielle et économique, c'est-à-dire reflèteront de façon responsable l’évolution des charges et des investissements du système électrique français », a-t-il ajouté.

En juillet 2009, Pierre Gadonneix, alors PDG d’EDF, s’était prononcé en faveur d’une revalorisation des tarifs du groupe de 20 % en « trois ans, au moins », seul moyen selon lui de financer l'accélération des investissements du groupe en France. Christine Lagarde, ministre de l’Economie et Jean-Louis Borloo, ministre de l’Energie, avaient rapidement douché les ardeurs du dirigeant en excluant, compte tenu du « contexte économique actuel », une progression « trop rapide » du prix de l’électricité.

Emmanuel Salbayre - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...