Divers
LaVieImmo.com
DiversDiversjeudi 26 mars 2015 à 14h23

Un élu UMP dénonce le "scandale" des logements vides à Paris


Un élu s'attaque aux logements vides de la mairie
Un élu s'attaque aux logements vides de la mairie
Un élu s'attaque aux logements vides de la mairie (©dr)

Selon l'opposition UMP à Paris, la mairie possèderait des biens inoccupés, parfois depuis plus de dix ans dans la capitale. La mairie assure que « bon nombre de logements prétendument vacants sont en réalité occupés ».

(LaVieImmo.com) - Pierre-Yves Bournazel, vice-président du groupe UMP au Conseil de Paris, fait part au Parisien du « scandale » qu'il a découvert : la Ville de Paris serait propriétaire de 10 000 m2 inoccupés, « parfois depuis plus de dix ans », précise le quotidien. Alors que la municipalité lutte contre les logements vacants, récemment en incitant leurs propriétaires à louer, ce sont, selon l'inventaire de l'élu de l'opposition, « pas moins de trente immeubles, cinquante appartements, trente locaux, dix pavillons et une dizaine de parkings » qui seraient vacants à Paris. Mais aussi une vingtaine de terrains.

«Au lieu de recourir systématiquement à des préemptions qui obèrent gravement les finances de la collectivité, que Mme Hidalgo exploite donc d’abord pleinement le patrimoine immobilier dont elle a la responsabilité ! », peste M. Bournazel. De quoi au moins loger quelques unes des 170 000 personnes en attente d'un logement, argue l'élu.

« Une tempête dans un verre d’eau »

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Mais du côté de la mairie, on évoque « une tempête dans un verre d’eau. Bon nombre de logements prétendument vacants sont en réalité occupés », assure au quotidien Ian Brossat, adjoint à la maire de Paris en charge du logement. Le patrimoins privé de la Ville est bien utilisé pour pour « produire des logements ou créer des équipements publics. En attendant les travaux, le patrimoine est mis à la disposition d’associations caritatives ou bien transformé en squat d’artistes ou en centres d’hébergement d’urgence ». Dans le cas d'immeubles trop vétustes pour être transformés, les immeubles sont alors « vendus », conclut M. Brossat.

André Figeard - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...