Divers
LaVieImmo.com
DiversDiversmercredi 19 octobre 2011 à 14h53

Vers une adaptation du logement face à la dépendance


Comment adapter le logement au vieillissement de la population ?
Comment adapter le logement au vieillissement de la population ?
Comment adapter le logement au vieillissement de la population ? (©dr)

Le centre d’analyses stratégiques (CAS), entité reliée au gouvernement, plaide pour une amélioration de l’habitat pour s’adapter au vieillissement et à la dépendance. L’Agence nationale de l’habitat (Anah) que « près de 2 millions le nombre de personnes âgées de plus de 60 ans (…) auraient besoin d’une adaptation de leur logement ».

(LaVieImmo.com) - L’enjeu de la dépendance, compris très récemment en France, va nécessiter de rendre le logement plus adapté aux besoins d’occupants qui vieillissent. Et qui souhaitent avant tout rester chez eux. D’après le CAS, les travaux concernent quelque 2 millions de logements, qui doivent être rendus plus accessibles. Leur coût est estimé à 24 milliards d’euros.

Emettant une série de propositions, l’organisme suggère notamment de « maintenir sur le flux des logements neufs de fortes obligations pour les parties communes (notamment présence d'un ascenseur, accessibilité), pour permettre l'adaptation ultérieure des habitations, mais n'imposer de produire des logements adaptés que pour un pourcentage approprié des programmes de construction ».

En contrepartie, il s’agirait de « renforcer de manière importante l'effort sur le stock. Les marges dégagées par les acteurs de la construction grâce à cet allégement des normes pourraient être reversées à l’ANAH, sous la forme d’une contribution de solidarité, afin de financer cet effort », ponctue le CAS.

Des travaux mieux solvabilisés et ciblés

Pour ce qui est du parc de logements sociaux, les conventions d’utilité sociale (CUS) conclues entre les bailleurs HLM et l’Etat pourraient prendre en considération l’ « objectif d’adaptation du parc au vieillissement de la population », indique le CAS. Les travaux engagés pourraient également être mieux ciblés par l’Anah et de façon complémentaire solvabilisés par par le « développement du crédit hypothécaire ou à la mise en place d'un dispositif de garantie publique se substituant à l'assurance décès ».

Autre proposition du centre, l'instauration d’ un système de collecte de l'information, sur le caractère adapté des logements. Information qui pourrait être diffusée par des guichets uniques.

André Figeard - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...