Magazine immobilier
LaVieImmo.com
Les archives du magazine La Vie Immobilière
La Vie immobilière N° 16Paru le mardi 1 avril 2008 à 00h00

Divine maison sur une île grecque


Les Cyclades et la Crète offrent de vrais petits paradis à des prix raisonnables. Un achat plaisir qui est également un bon investissement.

Pour les étrangers, la Grèce a deux visages : l'antique - les dieux et le Parthénon -, et celui, plus récent, d'Anthony Quinn dansant le sirtaki sur la plage de Ierapetra, en Crète. Autant se prendre pour les premiers serait présomptueux, autant imiter le deuxième est plus aisé. La première étape est de vous trouver une maison blanche et bleue en bord de mer. Or les îles grecques de la mer Egée en regorgent.

Les Cyclades, la magie des petites îles

« Les clients étrangers recherchent souvent la tranquillité, sourit Ioanna Plakokefalou, de Hellenic Realty. Quoi de mieux dans ce cas qu'une villa isolée sur une petite île ? » Avec une contrainte, prendre un ferry depuis le port du Pirée pour rejoindre sa destination. Une maison de 120 m2 avec une belle vue sur la mer se paie de 300 000 à 350 000 euros en moyenne. L'île la plus connue - et la plus chère - est Mykonos. « C'est le Saint-Tropez local, explique Nicolas Mugni, de Demeures de Grèce. Les acheteurs, surtout grecs ou italiens, s'y bousculent : les prix ont doublé en trois ans. » Pour environ 5 000 euros le mètre carré, on peut y dénicher des petits appartements et des maisons mitoyennes. En revanche, il ne faut pas compter y trouver le calme. « L'île est déjà très construite, précise Katherina Mavromihali, de KHTMA. Du coup, les biens de grande surface sont rares et se paient cher, parfois jusqu'à 2 millions d'euros. »

Sur Egine, l'île la plus proche d'Athènes, le mètre carré s'échange entre 3 000 et 3 500 euros sur la côte ouest, la plus prisée. « C'est un endroit un peu à part. Beaucoup d'habitants, en fait, travaillent à Athènes : le trajet en ferry ne prend qu'une quarantaine de minutes », poursuit Nicolas Mugni. On peut y trouver tous types de biens, de la petite maison de village à la grande villa de haut standing.

Plus à l'ouest, les îles de Naxos, de Paros et d'Antiparos, à cinq heures de ferry du Pirée, sont les plus recherchées. « Elles représentent le compromis idéal entre prix, facilité d'accès et tranquillité », précise Kristel Henauer, de Kastro. Une solution adoptée par Tom Hanks, qui se fait construire une villa sur Antiparos, ou encore par Stéphane Bern, qui a déjà sa maison sur Paros. Le prix moyen du mètre carré s'élève à 2 500 euros. Ainsi, une villa de 135 m2 sur un terrain de 1 300 m2 avec trois chambres et une piscine, à 800 m de la mer, se vend 320 000 euros. Les villas de haut standing ne s'échangent pas à moins de 1 million d'euros.

La Crète, mer et campagne à petit prix

La plus grande des îles grecques offre ses charmes à des tarifs plus abordables que ses voisines du nord : le prix moyen tourne autour de 2 000 euros le mètre carré, mais ce n'est pas la seule différence. « La Crète est plus adaptée que les Cyclades pour ceux qui veulent faire un investissement locatif ou s'y installer pour leur retraite », constate Nicolas Mugni. La saison touristique est plus longue : elle s'étale de mai à la mi-octobre, alors que dans les Cyclades elle ne couvre réellement que juillet et août. D'autre part, un bon nombre d'îles éloignées d'Athènes, comme Naxos, sont quasiment mortes en hiver, ce qui n'est pas le cas de la patrie du Minotaure. Sans oublier que la Crète est très facile d'accès : en haute saison, il existe des vols réguliers vers Héraklion depuis de nombreuses villes, comme Nantes ou Strasbourg. « Pour trouver un endroit paisible, mieux vaut s'éloigner de La Canée, à l'ouest, et d'Apokorona, à l'est, conseille Katherina Mavromihali. Ce sont deux zones déjà bien prospectées. » Il reste encore de bonnes affaires, à condition de ne pas avoir peur de mener des travaux. Ainsi, dans la vieille ville de La Canée, un immeuble de deux étages, composé en fait de trois appartements indépendants de 25 m2 chacun, s'est vendu 115 000 euros.

Les personnes séduites par les environs d'Agios Nikolaos se dirigeront vers Elounda, où une maison de 110 m2 avec piscine s'échange à 250 000 euros. Au centre de l'île, les environs de Rethymnon séduisent particulièrement les Français. La ville, au patrimoine encore protégé, offre un accès central à toute la Crète. Une villa neuve de 110 m2, sur un terrain de 500 m2, avec terrasse à l'étage et piscine, coûte 235 000 euros.

Ceux qui ont le courage de s'éloigner des principales villes pourront aisément trouver des vieilles maisons de village à rénover. Dans une bourgade à 12 km des plages d'Agios Pavlos, une ferme de 50 m2 qui nécessite de lourds travaux de rénovation - sachant qu'il est possible de construire jusqu'à un total de 350 m2 habitables -, sur un terrain de 740 m2, est à vendre pour 47 000 euros.

Eviter les zones archéologiques

Savoir si l'on va opter pour une construction neuve ou pour une maison ancienne n'est pas en Grèce une simple question de goût. « A mon avis, mieux vaut s'intéresser au neuf, conseille Nicolas Mugni. La construction est de meilleure qualité, et les transactions sont plus sûres. » En effet, en achetant une maison récente, vous serez sûr de votre titre de propriété : pas de risque qu'un membre éloigné de la famille vienne réclamer « son » bien. La Crète, notamment, ne tient un registre foncier que depuis une vingtaine d'années.

Ensuite, « rénover un bien se révélera souvent plus coûteux que si on avait acheté l'équivalent neuf », indique Kristel Henauer. Il faut déjà faire appel à un ingénieur civil pour examiner la conformité de la construction avec le permis initial : si des divergences apparaissent et que vous ne les faites pas constater, elles pourront vous être imputées et vous risqueriez de payer une amende. Le montant des travaux est élevé à cause d'un état de délabrement souvent avancé et de normes de constructions sévères. Sans oublier les difficultés pour trouver des professionnels sérieux - l'architecte et l'entrepreneur -, même si la plupart des agences peuvent vous proposer des contacts. Mais le plus important reste de vérifier que votre maison pourra le cas échéant être raccordée à l'eau courante, à l'électricité et au téléphone, et que vous pourrez y réaliser des travaux sans trop de restrictions, autrement dit que votre terrain ne soit pas dans une zone archéologique.

Les mêmes vérifications s'imposent si vous voulez acheter un terrain. En plus, tous ne sont pas soumis aux mêmes restrictions de construction : le service du plan d'occupation des sols pourra vous renseigner à ce sujet. Enfin, toujours pour ces problèmes d'électricité, « si vous achetez un terrain dans une région qui n'est pas encore développée, essayez de savoir si des projets sont en cours, prévient Katherina Mavromihali. Demandez à votre agence immobilière si un promoteur a fait récemment l'acquisition de grandes parcelles »

Jean-Marie Benoist

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...