Dossiers
LaVieImmo.com
Travaux

Valoriser son logement

Investir dans son logement, beaucoup y pensent, mais quelles ficelles tirer pour rentabiliser ses chantiers ? Des petits travaux courants aux gros projets de rénovation en passant par les agrandissements, les réaménagements et les questions de financement, tour d’horizon des questions à résoudre pour augmenter la valeur de son bien à coup de truelle.

Quels travaux à petit budget ?

Repeindre son intérieur, la solution la plus simple

Plus qu’augmenter le prix de vente d’un bien, de petits travaux peuvent permettre de faciliter une transaction en la rendant plus attractive et fonctionnelle. Rafraîchir les murs de son logement en y appliquant une nouvelle couche de peinture peut ainsi permettre d’améliorer la luminosité d’un logement tout en augmentant l’impression d’espace. Sans nécessairement favoriser la revente, ce procédé permet d’attirer plus d’acquéreurs et donc de revendre plus rapidement.

Refaire sa cuisine, une option très en vogue

La cuisine mérite une attention toute particulière. Longtemps délaissée, elle dispose aujourd’hui d’un fort atout de séduction... à condition qu'elle soit aménagée correctement. Il convient également de savoir déterminer quel type de travaux envisager en fonction de son bien, le standing du logement déterminant la nature des travaux à entreprendre. La cuisine d’un studio ne sera pas la même que celle d’un trois pièces, qui ne sera pas celle d’un cinq pièces et plus.

Plus d'infos

Les modalités de l’Eco-PTZ

Les modalités de l'Eco-PTZEncadré 1 Les modalités de l’Eco-PTZ Disponible depuis le 1er janvier 2009, l’éco prêt à taux zéro (Eco Ptz), connait un grand succès depuis sa mise en place. L’éco PTZ, d’une durée de dix ans pouvant être étendue à 15 ans par la banque qui l’octroie, permet aux propriétaires, occupants comme baille ...

Lire la suite
A savoir

Comment reconnaître un bon devis

Comment reconnaitre un bon devisLe prix n’est pas nécessairement la première chose à regarder sur un devis de construction ou de rénovation. Un devis trop simple dissimule souvent des risques de factures plus salées et il convient de privilégier les entreprises proposant des devis très détaillé, quitte à devoir demander de se le f ...

Lire la suite

Refaire sa salle de bain pour être au goût du jour

Autre pièce à laquelle accorder un lifting impératif afin de séduire des acquéreurs, la salle de bain peut aujourd’hui être remise au goût du jour sans nécessairement faire appel à des professionnels. Les derniers modèles de bacs à douche et d’éviers peuvent ainsi être posés soi-même. Une salle de bain de prestige peut également apporter un vrai plus au bien, à condition que celle-ci ne dépareille pas avec l’ensemble du logement.

Notre conseil : Optez pour des peintures claires et chatoyantes, une touche de gaité plaît toujours aux acheteurs. Concernant la salle de bain, n’hésitez pas à comparer les prix des nouveaux mobiliers, susceptibles de varier du simple au double.

Quels gros travaux pour une meilleure plus-value ?

Les grands projets de rénovation peuvent permettre d’augmenter significativement la valeur d'un logement. Il convient néanmoins d’avoir à l’esprit que ceux-ci prennent du temps, et qu’il faut souvent compter plusieurs années avant de les amortir.

L’option écolo peut rapporter gros

Jouer la carte verte peut-être une bonne solution en vue d’augmenter le prix de revente. De plus en plus d’acquéreurs se détournent en effet des biens ne permettant pas de réaliser d’économies d’énergies, et installer un chauffe-eau solaire, un double ou triple vitrage, une pompe à chaleur ou une isolation performante peut permettre de faire pencher la balance en votre faveur. Plusieurs mesures comme l’Eco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) ou le crédit impôt chaudière favorisent d’ailleurs la mise en place de ce type d’installation.
Le saviez-vous ? Vous pouvez également financer les coûts de vos travaux d'économies d'énergie grâce aux primes énergie.

Réaménager son intérieur

Réaménager l’espace de son bien peut également faire gagner de la valeur à son logement. En abattant des cloisons, un quatre pièces présentant des espaces de tailles réduites peut se transformer en un trois pièces avec un séjour à la superficie intéressante, ce qui augmentera en conséquence la valeur de l’appartement. Abattre une cloison reste néanmoins insuffisant la plupart du temps, car il s’agit de repenser totalement l’organisation de l’appartement. Faire appel à un architecte d’intérieur peut également apporter un vrai plus.

Les mises aux normes à ne pas négliger

La réalisation du diagnostic gaz ou électricité peu enfin être l'occasion de mettre aux normes les installations correspondantes, un mauvais état général pouvant freiner la vente du bien. Et même en cas de diagnostic positif, prendre les devants peut permettre de se prémunir contre certains vices cachés.

Notre conseil : Verdir son logement dans le but de le revendre plus cher doit faire l’objet d’une réflexion attentive en amont afin de déterminer le temps permettant d’amortir le coût des travaux.

Agrandir son logement pour mieux revendre ?

Augmenter la taille de son logement ne présente que des avantages, à condition évidemment que le coût des travaux au mètre carré soit moindre que le prix au mètre carré du bien. Plusieurs solutions sont possibles si l’on opte pour ce type de travaux, tout en sachant qu’une extension améliorant la nature d’un bâti augmente d’avantage la valeur d’un bien qu’un simple ajout de mètres carrés.

Annexer un appartement adjacent

Dans un immeuble, l’annexion d’un appartement adjacent, au même étage ou situé au dessus ou en dessous, permet de transformer la physionomie d’un logement. Si créer un duplex coûte très cher, abattre des murs, porteurs ou non, est plus abordable. Il est impératif dans tous les cas de disposer de l’autorisation de la copropriété avant d'entreprendre ce type de travaux.

Aménager les combles et le sous-sol

Dans une maison, l’aménagement des combles est une des solutions les plus courantes pour gagner de la surface sans construire de partie annexe. Fait pouvant paraître évident mais impératif : la hauteur doit être suffisante pour qu’un adulte puisse se tenir debout. Aménager un sous-sol est une autre solution fréquemment retenue, bien que l’obtention de lumière soit plus difficile à obtenir dans ce type de cas.

Construire une véranda ou une pièce annexe

Si l’on dispose d’un terrain conséquent, on peut faire construire une pièce annexe ou une véranda. A condition bien entendu de ne pas dénaturer la bâtisse, surtout si celle-ci est ancienne.

Notre conseil : La surface de l’agrandissement doit être déterminée rapidement. Car au-delà de 170 mètres carrés, il est obligatoire d’engager un architecte.

Quelle solution de financement ?

Le compte épargne logement

La façon de financer ses travaux dépend en réalité de la facture finale dont il faudra s’acquitter. Depuis le 1er août 2009, les particuliers qui sont titulaires d’un compte épargne logement (CEL) depuis au moins 18 mois peuvent obtenir, sans frais de dossier, un prêt à 2,25 % pour des travaux d’un montant relativement peu élevé Les personnes bénéficiant des allocations familiales peuvent également bénéficier de prêt préférentiel sur présentation du devis.

La Prime à l’amélioration de l’habitat

Autre solution, la prime à l’amélioration de l’habitat (PAH), accordée aux personnes qui effectuent des travaux d’amélioration dans leur résidence principale. Afin de pouvoir en bénéficier, le logement doit être construit depuis plus de vingt ans et le revenu du propriétaire ne doit pas dépasser un plafond variable selon la situation de famille et la situation géographique.

EDF pour les travaux électriques et d’isolation

EDF peut aussi accorder des crédits pour des travaux électriques et d’isolation. Ceux-ci doivent être réalisés par un professionnel conventionné par EDF et 50 % des besoins en chauffage doivent être assurés par l’électricité à l’issue des travaux. Les taux s’étalent, en fonction du montant et de la durée du prêt, entre 2,95 % et 6 %. Un crédit à la consommation peut également être envisagé en lieu et place d’un crédit immobilier. Sachez toutefois qu’il ne faut pas vouloir emprunter plus de 21 500 euros.

Notre conseil : N’hésitez pas à comparer l’ensemble des offres proposées par les banques. Trop nombreuses sont les personnes à pester sur le niveau des taux du prêt souscrit !

Dernière mise à jour 22/08/2012 - André Figeard ©2016 LaVieImmo.com


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...