Magazine immobilier
LaVieImmo.com
Les archives du magazine La Vie Immobilière
La Vie immobilière N° 18Paru le dimanche 1 juin 2008 à 00h00

Enchère monumentale


En Californie, la maison Kaufmann, conçue par Richard Neutra, le pape de l'architecture moderne, a été vendue 17 millions de dollars par Christie's.

Deux vedettes ont monopolisé l'attention, le 13 mai, à la prestigieuse vente d'art contemporain et d'art d'après-guerre organisée par Christie's à New York. Après Benefits Supervisor Sleeping, le nu obèse de Lucian Freud, parti à 34 millions de dollars - un record absolu pour un artiste vivant -, The Kaufmann House, de Neutra, fut adjugée à 16,841 millions de dollars (10,865 millions d'euros) sous le prestigieux marteau de Christopher Burge. Neutra, un peintre du xxe siècle à découvrir d'urgence ? « Non, l'icône de l'architecture moderne, rectifie Delphine Aboulker, architecte historienne d'art, fondatrice du cabinet Architecture de collection. Cet Autrichien d'origine s'est installé aux Etats-Unis en 1929 et s'est illustré en concevant des habitations au coeur de la nature pour de riches industriels. »

En 1946, Edgar et Liliane Kaufmann, propriétaires des magasins du même nom, lui commandent leur maison d'hiver dans le désert de Palm Spring. Sur fond de montagnes et de cactus, Neutra, qui considère que les maisons doivent être « aussi bien adaptées à chacun que les nids à chaque espèce d'oiseau », érige une villa de 297 m2 avec piscine. Il opte pour des lignes sobres, des murs de verre, des plafonds aux larges surplombs qui donnent une impression d'estompage, entre le dedans et le dehors. « Cette maison va au-delà de l'architecture. On y éprouve le sentiment spirituel d'être relié au monde. Et la sensation de se perdre, comme dans la contemplation d'une oeuvre d'art », explique Joshua Holdeman, responsable de l'art du xxe siècle chez Christie's. « Une oeuvre exceptionnelle, photographiée par les plus grands. L'une des plus abouties du maître », ajoute Delphine Aboulker. Et la première à se retrouver dans une vente d'art. « Elle n'aurait pas suscité un tel intérêt si elle avait été vendue avec des arts décoratifs ou du design », analyse Joshua Holdeman.

Ce qui est sûr, c'est que les vendeurs n'ont pas à rougir des résultats obtenus sur toile de fond de crise immobilière américaine. Brent et Beth Harris peuvent se féliciter des années passées à restaurer leur petit bijou. En redonnant à la villa son épure originale, ces passionnés d'art ont considérablement valorisé leur bien. La maison avait été achetée 1,5 million de dollars au chanteur Barry Manilow, auteur du succès Copacabana

Ariane Artinian

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...