Magazine immobilier
LaVieImmo.com
Les archives du magazine La Vie Immobilière
La Vie immobilière N° 14Paru le vendredi 1 février 2008 à 00h00

Faire le plein des petits prêts


Acquérir sa résidence principale, réaliser des travaux, acheter un terrain... Boucler un plan de financement relève du parcours du combattant. Une panoplie de solutions s'offre à vous.

venant en appoint à un crédit principal, les petits prêts ne participent que partiellement au financement d'un bien immobilier. Ils jouent souvent les seconds rôles, voire les troisièmes, dans un scénario de financement. La raison ? Leur faible montant. Vous êtes éligible à l'un ou à plusieurs de ces prêts ? N'hésitez pas à les solliciter, d'autant plus qu'ils comptent comme apport personnel.

Prêt à taux zéro

Réservé aux primo-accédants, le PTZ est accordé sous condition de ressources. Son montant dépend à la fois de la situation familiale et de la zone où se situe le bien acheté. Reste qu'il ne doit pas excéder 20 % du total de l'opération (30 % dans les zones franches urbaines et les zones urbaines sensibles) et ne peut représenter plus de 50 % du montant des autres prêts immobiliers. Vous y avez droit ? Demandez-le sans délai, car son existence semble menacée. Il se pourrait que les pouvoirs publics le suppriment par raison d'économie.

A savoir Un seul prêt est accordé par ménage et par opération. Pas de frais de dossiers ni d'intérêts intercalaires. Exonération de la taxe foncière sur les propriétés bâties pour les logements neufs. Aucune indemnité prévue en cas de remboursement anticipé (IRA).

1 % logement

Vous êtes salarié d'une entreprise privée de plus de dix employés ? A condition que cette dernière cotise au fonds de participation des employeurs à l'effort de construction, vous pouvez demander à bénéficier d'un prêt à 1 % (appelé aussi prêt employeur) réservé à l'accession à la propriété. Selon la zone d'habitation, le montant accordé oscille entre 6 400 et 17 600 euros. Comme son nom ne l'indique pas, ce crédit immobilier est proposé à 1,5 % (hors assurances), imbattable par les crédits classiques. Atout de ce crédit : les banques le comptent comme apport personnel. Sachez que ce prêt n'est pas un droit pour le salarié. L'entreprise peut fixer des critères. Le bien financé doit être occupé comme une résidence principale, être la première acquisition immobilière du propriétaire ou avoir été acheté pour des raisons de mobilité professionnelle.

A savoir Le 1 % logement peut financer l'achat d'un terrain, d'un logement neuf ou ancien, la construction d'une maison et la transformation de locaux en habitation.

Epargne logement

Etre titulaire d'un plan d'épargne logement (PEL) ou d'un compte d'épargne logement (CEL) donne accès à un crédit immobilier à un taux d'intérêt préférentiel. Fixé le jour de l'ouverture du placement, il est ensuite garanti. Selon les générations de plans et de comptes, ce taux est respectivement compris entre 4,2 et 6,45 % et entre 3,5 et 4,75 %. Avec la récente remontée des taux sur le marché, l'épargne logement retrouve de l'attrait.

A savoir Le montant maximal de l'emprunt s'élève à 92 000 euros pour un PEL et à 23 000 euros pour un CEL. Les droits à prêt dépendent de l'épargne déposée et des intérêts acquis depuis l'ouverture.

Prêt des caisses d'allocations familiales

Vous bénéficiez déjà d'une prestation sociale de la CAF (AJE, APL, RMI, Aged...) ? Vous pouvez prétendre à un prêt de la caisse à 1 % hors assurances, remboursable sur trois ans. Les conditions : réaliser à votre domicile des travaux importants (installation de sanitaires, amélioration du chauffage, isolation thermique, etc.).

A savoir Le prêt peut couvrir jusqu'à 80 % des dépenses, dans la limite de 1 067,14 euros.

Prêts des caisses de retraite et des mutuelles

Les caisses de retraite, les mutuelles, les organismes professionnels accordent des prêts pour acheter un logement ou pour y faire des travaux. Le montant est souvent inférieur à 15 000 euros et la durée de remboursement est courte.

A savoir Les conditions de crédit varient d'un organisme à l'autre.

Prêts des collectivités locales

La plupart des départements accordent des subventions ou des prêts destinés à aider à l'accession à la propriété ou à l'amélioration du logement (travaux, agrandissement...). Ils sont presque toujours réservés aux emprunteurs dotés de revenus modestes.

A savoir Les taux sont avantageux, mais les montants sont faibles

Laurence Boccara

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...