Fiscalité
LaVieImmo.com
FiscalitéFiscalitévendredi 15 avril 2011 à 09h38

Allègement de l'ISF : Le "désarroi de l'exécutif", selon B. Thibault


Bernard Thibault milite pour plus de progressivité dans l'impôt
Bernard Thibault milite pour plus de progressivité dans l'impôt
Bernard Thibault milite pour plus de progressivité dans l'impôt (©dr)

Le leader de la CGT prend position sur l’annonce de l’allégement de l’ISF, dans une tribune accordée aux Echos vendredi. Le syndicaliste fustige la réforme, mais ne s’étonne pas de la décision du président de la République. Selon lui, sa philosophie « ne change pas : il baisse les impôts des plus riches ».

(LaVieImmo.com) - Le virage à 180 degrés opéré par Nicolas Sarkozy sur l’impôt sur la fortune ne lasse pas d’étonner l’opposition. « Ce n’est pas une réforme, ce sont des mesures avant la présidentielle, signe du désarroi de l’exécutif », déplore ce matin Bernard Thibault, secrétaire général de la CGT dans un entretien aux Echos. La volonté du chef de l'Etat de supprimer l’ISF a été troquée in extremis contre un simple allégement, passant de 6 tranches d’imposition à 2, le premier seuil passant de 800 000 euros à 1,3 millions. Les taux d’impositions sont désormais de 0,25 % pour les revenus compris entre 1 300 000 et 3 millions d’euros, et à 0,5 % pour les revenus supérieurs à 3 millions d’euros.

Philosophie inchangée

« L’allégement de l’ISF réduira encore la progressivité de l’impôt alors qu’il faut la renforcer », estime le syndicaliste, qui souligne toutefois que « supprimer le bouclier fiscal est un revirement symbolique ». Sa conclusion est néanmoins sans appel : « la philosophie de Nicolas Sarkozy ne change pas : il baisse les impôts des plus riches », cite le quotidien.

Aveu d'échec

Dès l’annonce de la mesure, la gauche est montée au créneau. Jérôme Cahuzac, député PS et président de la Commission fiscale à l’Assemblée nationale, dénonçait mercredi le « bricolage » de la majorité sur Europe 1. Une terminologie reprise par Jean-Luc Mélenchon, président du Parti de gauche, qui allait (un tout petit peu) plus loin dans la Matinale de Canal Plus mercredi, parlant de « bricolage fiscal » du gouvernement. Michel Sapin, secrétaire national à l’économie au PS, et auteur de la célèbre loi Sapin de 1993 contre les malversations, estimait dans un entretien donné au Point, qu’il s’agit « d’abord et avant toute chose (…) d’un énorme aveu d’échec ».

Léo Monégier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 20/04/2011 à 13:07 par error

    Quand les patrimoines (totalité de la fortune) supérieurs ou égales à 3 M€ auront fuit la France en Suisse, Maroc, ou ailleurs, qui devra payer ! Sachant que moins de 50 % des Français payent des impôts. C'est sur les classes moyennes que tout va devoir se reporter !!!! Il faut croire qu'être riche est une honte pourtant c'est argent est gagné et est transmis légalement avec des impôts déjà prélevés, ainsi que CSG RDS RSA, ... !!! Par contre on ne fait rien contre Total , combien de milliard de bénéfice aucun impôt... Certain pays on parfaitement compris l'intérêt d'une fiscalité non confiscatoire. Combien rapport l'isf 3 milliards, combien coute l'aide au restaurateur 3 milliards et combien de millions de milliards ont quitté la France à cause de l'Isf. C'EST LA CLASSE MOYENNE QUI PAYERA POUR LES MILLIONNAIRES ET MILLIARDAIRES QUE L'ON FAIT ET FERA FUIRE !!! BIENTOT 90 % DE CLASSE MOYENNE DEVRA PAYER 100 % DES IMPOTS. CA C EST LA REALITE !!!!

  • 0 Reco 20/04/2011 à 12:55 par error

    Ce n'est pas pour les revenus supérieurs à mais pour le capital complet détenu. Il y a confusion entre Isf et Irpp

  • 0 Reco 15/04/2011 à 15:36 par Célestine

    Ce sont les flux financiers qu'il faut taxer, combien de fois va-t-il falloir le dire ????

  • 2 Reco 15/04/2011 à 12:05 par margoulin

    les riches ne sont ni suffisamment riches ni suffisamment nombreux pour payer pour les classes moyennes. L'ISF est un non sens et il aurait fallu le supprimer purement et simplement.

  • 0 Reco 15/04/2011 à 10:43 par Friand

    Comme je l'annonçais dans un autre post, c'est effectivement un beau cadeau aux riches.
    Le problème c'est que cela va engendrer un manque à gagner considérable pour l'Etat.
    Et il faudra tout de même renflouer les caisses pour compenser cette perte...
    Deviner qui va s'en charger ? La classe moyenne bien sûr !

    Françaises, Français, ne vous endettez pas trop, ne dépensez pas trop, économisez car il va falloir donner à l'Etat.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...