Fiscalité
LaVieImmo.com
FiscalitéFiscalitélundi 29 avril 2013 à 17h23

Bataille de ministres autour du Logement


Cécile Duflot et Benoist Apparu
Cécile Duflot et Benoist Apparu
Cécile Duflot et Benoist Apparu (©Capture d'écran BFM TV)

Cécile Duflot a défendu son projet d’encadrement des loyers face à son prédécesseur, Benoist Apparu, et s’est défendue d’envoyer un « message catastrophique » aux investisseurs.

(LaVieImmo.com) - Deux conceptions du logement se sont affrontées dimanche à l’antenne de BFM TV.

Cécile Duflot, ministre en poste, et son prédécesseur, l'UMP Benoist Apparu, ont débattu de la politique du gouvernement Ayrault, peinant notamment à trouver un terrain d’entente sur la question de l’encadrement des loyers.

Accusée d’adresser un « message catastrophique » aux investisseurs (« Quand vous dites à quelqu’un [qu’il va] gagner beaucoup moins d’argent, il est peu probable que cette personne là investisse pour créer des logements », a estimé M. Apparu), Madame Duflot a rétorqué que le problème actuel était non pas « un problème d’investisseurs » mais « un problème de bien de première nécessité ».

Or, « aujourd’hui, nous avons un niveau de loyer dans un certain nombre de zones [qui est] incompatible avec les revenus moyens. Avec le décret signé il y a un an, ça a commencé à marcher », a assuré la ministre. Le décret en question, entré en vigueur le 1er août 2012, indexe la révision des loyers à la relocation sur l’indice de référence des loyers (IRL) de l’Insee, mis à jours tous les trimestres et calqué lui-même sur l’inflation. En place dans une quarantaine d’agglomérations, cet encadrement devrait être pérennisé, selon des modalités qui restent encore à définir, par la loi-cadre sur le logement que Cécile Duflot doit présenter dans les prochaines semaines.

Duflot vs Scellier

La ministre a ensuite estimé que le véritable message adressé aux investisseurs était « qu’investir dans la pierre, c’est un investissement sûr, durable, avec une rentabilité limitée […]. Voilà pourquoi nous avons mis en place un dispositif d’incitation fiscale qui remplit ces trois critères ». Soit le dispositif Duflot de soutien à l’investissement locatif, mis en place le 1er janvier dernier sur les cendres du Scellier, qui ne s’applique que dans les zones tendues et impose de louer sous plafond de ressources tout en pratiquant un niveau de loyer inférieur de 20 % environ au loyer de marché. « Le dispositif Scellier qui disait : « allez-y, et en plus vous allez gagner beaucoup d’argent », a abouti à ce qu’aujourd’hui 35 % des logements sont dans des zones avec un risque locatif, [avec] des propriétaires qui risquent de ne pas être payés de leur loyer », a-t-elle ajouté.

Le ministère vise la construction de 40 000 logements par an grâce au dispositif Duflot. Un chiffre largement contesté. Dans un entretien à LaVieImmo.com, l’économiste du logement Michel Mouillart, avait estimé fin janvier qu’« en année pleine, le nouveau dispositif devrait permettre la construction de 30 000 logements, au mieux ».

Emmanuel Salbayre - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 30/04/2013 à 14:19 par marc91

    bonjour, concernant la france vu de l'étranger : on est bien la risée du monde entier il faut s'en rendre compte !
    concernant les politiques de logement, construire du HLM ou du Scellier ou du Duflot s'est idéologique et les français n'en veulent plus eu égard aux problèmes de société auquels ils ne répondent pas ! En IdF, les constructions poussent pour y mettrent toujours plus de pauvres et d'immigrants ! Oui, le DALO laisse des traces en ce moment et le tissu social se délite jusqu'ou ?? la crise sociale arrive et vite ! tant pis pour Hollande, on se souviendra bientôt de lui comme l'homme qui a foutu l'armée dans les rues de France !!!!

  • 0 Reco 30/04/2013 à 14:04 par MisterHadley

    En marge de ce que je viens de dire, un article d'aujourd'hui, dans le parisien, rappelle qu'un français sur dix peine à payer sa facture d'électricité, tout mode de chaufage confondu et sans que le mode de chauffage n'ait justement une incidence sur la difficulté en question...

    Et la liste est longue en terme de difficulté qu'éprouve le bon peuple et qui ne trouvent aucune réponse de la part des "décideurs", ni même la moindre considération, le moindre écho...

  • 0 Reco 30/04/2013 à 14:00 par MisterHadley

    Il n'y a pas de mystère, de toute façon:

    Tant que les "ministres" seront des "professionnels" de la "politique", il n'y aura JAMAIS aucun résultat...

    Exemple: si l'on prend quelqu'un(e) de "la société civile" pour occuper la fonction (ministre du logement), nous aurions alors des résultats...

    Pourquoi..?

    Parce que le, ou la, quelqu'un(e) en question, n'aurait absolument aucun intéret à s'éterniser pour palper les traitement et autres rétributions liées à des "mandats" et fonctions "politiques", puisqu'il, ou elle, n'en auraient justement aucune, à par celle de "ministre"...

    De plus, il ou elle aurait les compétences nécessaires à la fonction, et aurait justement été choisi(e) pour sa vision personnelle de l'immobilier, et de sa "politique" personnelle pour justement traiter des problèmes qu'il ou elle aurait donc bien identifiés...

    Au jour d'aujourd'hui, la "ministre", et son staff très chèrement payé sur fonds publics, n'ont toujours pas, eux, identifiés les vrais problèmes, justement...

    Ce qui implique que même s'ils le voulaient vraiment, ils ne sont pas prêt d'y apporter la moindre solution..!

    C'est aussi simple que ça..!

    Et ces problèmes là, essentiels pour le bon peuple, et donc, l'économie nationale par incidence, ne peuvent se traiter qu'avec une vraie vision et une véritable action de fond et de long terme...

    Le simple fait d'avoir à ces fonctions là des chaises musicales au gré des nominations pénalisera TOUJOURS l'immobilier et les solutions qu'il réclame...

    Quand ces messieurs dames les politicaillons auront déjà compris ça...

    ;)

  • 1 Reco 30/04/2013 à 13:43 par koalaii

    Pas qu'un peu populiste la ministre.

    Pour rappel, c'est l'état qui se gave le plus dans l'immobilier.
    Les dispositifs ne sont pas des aides, comme les allocations sont des allocations et non des aides. C'est de l'argent pris aux investisseurs et redistribués aux même investisseurs selon des modalités qui permettent à l'état d'orienter les marchés selon sa politique.

    Mais bon, comment expliquer ça à des ministres populistes et un peuple majoritairement aigri et jaloux.

  • 1 Reco 30/04/2013 à 10:13 par hé-hé

    il est urgent d'arrêter TOUTE aide aux riches ! C'est du foutage de gueule, pourquoi moi, le contribuable doit AIDER les riches à s'enrichir.

    Construire des logements ? Allez, enlever vos 50 % de marge sur le prix et vous verrez les appartements seront ACHETES par ceux qui en ont besoin mais pas par les gros vers blancs cherchant à s'enrichir sur le dos des pauvres.

  • 0 Reco 29/04/2013 à 22:37 par MisterHadley

    La branche dissidente interne "au parti de la majorité" prend de plus en plus l'ascendence sur la dite "majorité"...

    Chacun voulant être kalif à la place du kalif, se voyant déjà "premier ministrable"...

    En attendant, effectivement, je n'ai pas DU TOUT compris leur pétage de plomb du week end ou ces messieurs dames ont décidé d'eux-mêmes d'aller faire ch.er l'Allemagne...

    Comme ça, sans raison, du jour au lendemain..!

    Avec le risque d'un incident diplomatique à la clé, et surtout, de se mettre définitivement à dos le seul pays qui porte maintenant l'europe à lui seul, depuis que nous autres, les franchouillards, allons droit dans le mur...

    Et ce n'est pas avec un énième virage à 180° de dernière minute "envers les entreprises" comme ce fut le cas aujourd'hui que ça changera quelque chose, bien au contraire..!

    Cela aura, une fois de plus, démontré, que françois nixon, son "cap", c'est "au doigt mouillé", ou "au pti bonheur la chance", selon comment le vent tourne, quoi...

    Effrayant...

    Maintenant, la question n'est plus de savoir si nous allons droit dans le mur, mais comment nous allons nous le prendre en pleine face, quand, et avec quel impact...

    Message édité 29/04/2013 à 22:39

  • 0 Reco 29/04/2013 à 22:10 par antoine

    sans dec: tas vu le PS qui critique l'austérité en France, laquelle serait due a merkel?

    mais ca cest pas du foutage de gueule? merkel a bien le droit de faire ce qu'elle veut dans son pays, et le PS ferait mieux de s'en prendre a son chef!

    ce gvt est plus que ridicule!!! Vraiment là cest du n'importe quoi!

    vite le changement.... de ministres! cest maintenant!

  • 0 Reco 29/04/2013 à 18:54 par MisterHadley

    Dans son cas, moi qui ai suivi l'émission hier en fin d'après midi en live, je crois surtout qu'elle n'est véritablement pas en phase "avec le logement"...

    Ce que je veux dire, c'est que, ce n'est pas uniquement un problème d'incompétence, encore qu'elle ne le soit pas spécialement, mais véritablement de "politique"...

    Ta copine ne pensant, en plus qu'à sa petite carrière, que comme une écolo de base, malheureusement, et faisant donc passer son idéologie préformatée au travers de sa fonction...

    L'ennui étant que, peut-être est-elle très en pointe avec l'écologie, je n'en sais rien, pourquoi pas... mais elle ne l'est définitivement pas avec les vrais problèmes de l'immobilier...

    Ses mesures "phares" sont elles-mêmes contradictoires... et si elle ne s'en est toujours pas rendu compte, personne ne pourra rien pour elle...

    En conclusion, il n'y a définitivement rien à attendre de ta copine, elle n'est là que pour occuper une fonction, avant d'en occuper une autre ensuite...

    Le logement, elle s'en tamponne grave, elle aurait pu être ministre des charcutiers traiteurs, c'était pareil, malheureusement...

    ;)

    Message édité 29/04/2013 à 18:55

  • 0 Reco 29/04/2013 à 17:39 par antoine

    au lieu de libérer les terrains , Miss Duflot promet de les restreindre, en transformant des zones constructibles non baties en zone "zones naturelles inconstructibles". En même temps, elle a mis en place le duflot qui n'est qu'un Scellier bis light.

    Les politicards servent pertinemment ce qu'il faut faire pour faire chuter les prix, ais font exactement l'inverse, pour ne pas énerver les papis mougeots proprios qui votent...

    cest lamentable de voir cela!


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...