Fiscalité
LaVieImmo.com
FiscalitéFiscalitémercredi 20 juillet 2011 à 14h27

De la misogynie dans la réforme de la fiscalité


La sénatrice pense que les divorcées seront plus impactées par la réforme
La sénatrice pense que les divorcées seront plus impactées par la réforme
La sénatrice pense que les divorcées seront plus impactées par la réforme (©Fotolia)

La réforme fiscale, au-delà du caractère injuste qu’elle revêt selon le PS, apparaît également « misogyne » et « machiste », décrit la sénatrice socialiste Nicole Bricq au Parisien. En cause, la plus forte taxation du droit de partage, qui nuit par ricochet d’abord aux divorcées.

(LaVieImmo.com) - Alors que l’ISF est allégé et le bouclier fiscal supprimé, les droits de succession, la fiscalité de l’assurance-vie en cas de décès ou encore le droit de partage sont eux davantage taxés. Ce passe de 1,1 à 2,5 %, ce qui agace pour le moins l’élue. Ne mâchant pas ses mots, elle estime la réforme « misogyne » et « machiste », car les femmes seront les premières concernées.

En effet, dans les trois quarts des divorces, elles obtiennent de fait la garde des enfants et la jouissance du domicile conjugal. Ce qui revient à créer une créer une charge supplémentaire, et risque d’influencer les couples à rester dans l’indivision afin de ne pas avoir à payer de surtaxe, analyse L’Express.

Léo Monégier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 20/07/2011 à 20:48 par Friand

    Les couples n'ont qu'à savoir ce qu'ils veulent, au lieu de se marier et divorcer à tour de bras...
    Qu'ils réfléchissent avant de s'engager à la légère pour des avantages fiscaux ou autres...
    Enfin bref...


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...