Fiscalité
LaVieImmo.com
FiscalitéFiscalitéjeudi 18 août 2011 à 15h55

Delanoë veut taxer les plus riches


Bertrand Delanoë suggère un impôt "exceptionnel" sur les revenus de plus de 20K€/mois
Bertrand Delanoë suggère un impôt "exceptionnel" sur les revenus de plus de 20K€/mois
Bertrand Delanoë suggère un impôt "exceptionnel" sur les revenus de plus de 20K€/mois (©dr)

Le maire de Paris se dit favorable à un impôt exceptionnel sur les hauts patrimoines et les hauts revenus, qui rapporterait 2,5 milliards d’euros de recettes annuelles à l’Etat.

(LaVieImmo.com) - Dans un texte publié jeudi sur son blog*, Bertrand Delanoë propose que soit mis en place, « sans attendre », un impôt exceptionnel sur les patrimoines supérieurs à 5 millions d’euros et les revenus dépassant 20 000 euros par mois. Pensé pour répondre à « l’urgence économique et sociale », ce prélèvement, introduit « à titre transitoire » uniquement, serait cohérent avec « la réforme fiscale d’ensemble que proposent les socialistes pour réintroduire le principe de la progressivité de l’impôt au cœur du système, mais dont les premiers effets n’interviendront pas immédiatement », précise le maire de Paris.

Un non sens insupportable

A l’heure où le gouvernement planche sur la manière de réduire le déficit public, le maire de Paris reconnaît que « le redressement de notre situation financière implique […] de nouvelles disciplines ». Mais pas uniquement. « Il suppose aussi de mettre un terme aux injustices qui minent notre pays depuis 10 ans. Les deux tiers de la dérive du déficit de la France s’expliquent précisément par des allègements d’impôts qui ont bénéficié pour l’essentiel aux contribuables les plus aisés sans dynamiser l’investissement, la consommation des ménages ou l’emploi ». Un « non sens économique » devenu « insupportable », poursuit Bertrand Delanoë.

150 000 contribuables concernés

Si le millionnaire Pierre Bergé, proche du PS, s’est récemment dit prêt à payer plus d’impôts, le maire de Paris précise qu’il ne souhaite pas se contenter de « quelques centaines de milliardaires dont la contribution resterait symbolique ». Selon ses estimations, « au moins 150 000 personnes » seraient susceptibles de tomber sous le coup du nouvel impôt, qui pourrait ainsi rapporter « 2,5 milliards d’euros par an » à l’Etat. « Soit presque autant que l’ISF avant que le gouvernement ne décide avant l’été sa quasi-suppression », ajoute le texte.

*Urgence économique + urgence sociale = urgence politique

Emmanuel Salbayre - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 19/08/2011 à 13:33 par pongolo

    La dette publique de la France est de 1650 milliards d'euros soit 85% du PIB.
    Autant dire que, hormis le symbole qu'il représente et les arrieres pensées politiques en cette année pré-électorale, cet impot de 2,5 milliards sur les grandes fortunes est un coup d'épée dans l'eau.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...