Fiscalité
LaVieImmo.com
Fiscalitévendredi 23 novembre 2012 à 08h45

"Hausse de la fiscalité immobilière : pourquoi je n'en veux pas ?" par B. Cadeau


Bernard Cadeau, président d'OrpiBernard Cadeau, président d'Orpi (©dr)

Tribune libre de Bernard Cadeau, patron du réseau d'agences Orpi, qui revient sur la hausse de la TVA à 7 % dans les travaux de rénovation. L'une des mesures phares du « choc de compétitivité » préconisé par le rapport Gallois.

(LaVieImmo.com) - Le rapport Gallois remis au gouvernement début novembre, préconise un « choc de compétitivité » pour la France. En vue d’atteindre cet objectif, il suggère notamment d’alléger les charges patronales à hauteur de 20 milliards d’euros, ce dont je ne peux que me réjouir en tant que chef d’entreprise. En revanche, en tant qu’agent immobilier, je m’insurge totalement contre la solution avancée pour financer la mesure. Elle passe notamment par la hausse de la fiscalité immobilière, à commencer par le relèvement de la TVA sur les travaux de rénovation qui, après une première majoration de 5,5 % à 7 % le 1er janvier 2012, serait portée à 10 % en 2014. Personnellement, je ne crois pas en cette dernière solution ni à toute aggravation de la fiscalité immobilière, déjà confiscatoire. Elle porte en germe tous les dangers, sans offrir aucune garantie sur les résultats escomptés.

Pourquoi je n’en veux pas ?

- Parce que la baisse de la TVA de 19,6 à 5,5 % dans le BTP a permis de créer 53 000 emplois entre 1999 et 2011. A contrario, son relèvement risque d’aggraver la crise actuelle. Sachant que la profession estime d’ores et déjà les pertes d’emploi à 20 000 en 2013 et entre 16 000 et 18 000 en 2014. Verdict : la hausse de la TVA, dont le montant a presque doublé en deux ans, ne contribuera pas à créer des emplois en France – pourtant non délocalisables ! – mais assurément à en détruire.

- Parce que l’effet de la hausse de la TVA est censé être compensé par l’allégement des charges patronales. C’est bien mal connaître ce secteur, où 52 % des 380 000 entreprises artisanales du bâtiment travaillent sans salarié, comme l’a récemment rappelé la CAPEB. Verdict : près de 200 000 artisans supporteront uniquement les revers de la mesure (baisse de l’activité…), sans compensation.

- Parce que le gouvernement entend développer le logement social et qu’un relèvement de la TVA à 10 % affecterait sans conteste le secteur de plein fouet. Verdict : la mesure constitue un sévère handicap pour construire les 150 000 nouveaux logements sociaux par an promis.

- Parce que l’amélioration des performances thermiques des habitations est un enjeu de société qui passe, dans les logements anciens, par la réalisation de travaux de rénovation. Or, avec un pouvoir d’achat en berne, les particuliers ont tendance à reporter ce type de projet. La hausse de la TVA constituerait un frein supplémentaire. Verdict : la mesure va à l’encontre de tous les dispositifs mis en place dans le cadre du Grenelle de l’environnement.

Ce que je crois

« Quand l’immobilier va, tout va » dit-on. De mon point de vue, toute réforme qui viserait à aggraver les effets de la crise actuelle dans le BTP serait tout simplement suicidaire politiquement et économiquement. Je milite donc pour le retrait immédiat de la mesure. En outre si « choc » il doit y avoir dans le secteur de l’immobilier, et plus largement au plan économique, c’est maintenant et pas dans douze ou treize mois.

C’est pourquoi je milite aussi en faveur de l’organisation rapide d’un Grenelle du Logement. Il regrouperait tous les acteurs de la filière afin d’évoquer des solutions durables à la reprise de l’activité d’un secteur primordial à la bonne santé de notre économie.

LaVieImmo.com - ©2014 LaVieImmo
Donnez votre avis
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 07/12/2012 à 10:42 par ame12

    ce n'est pas en rajoutant des taxes que ça incitera les propriétaires à faire des travaux déjà bien assez couteux!! il faut des années et des années pour les amortir !
    moins de travaux commandés = moins de chantiers pour les artisans, les fournisseurs et de ce fait moins d'argent pour l'état résultat ce n'est pas la solution
    des taxes, des taxes sur des taxes bientôt l'air que nous allons respirer nous sera taxer autant du m3 quelle honte l'économie française!!! on nous ponctionne tjrs un peu plus pour mieux le gaspiller .....

  • 0 Reco 27/11/2012 à 09:15 par marcus

    deux éléments assez comiques de cette diatribe.....
    pouquoi un représentant des agents immobiliers vient défendre le secteur du bâtiment? ce sont deux secteurs qui dans leur logique sont trés différents...entre le service et la production, il n'ya rien à voir....où ce représentant d'une agence immobilière va chercher la légitimité pour parler du secteur de la construction et du bâtiment? ils parlent d'artisans, mais c'est quoi le rapport avec son métier? et si il trouve que les métiers du bâtiment sont si charmants si importants pouquoi ne lache-t-il pas son petit costard pour se mettre à poser des carreaux de plâtre?
    Enfin, n'est pas économiste qui veut, on peut prendre en exemple, deux pays dont les politiques 'accession à la propriété trop volontariste (l4espagne et les Etats-Unis) ont conduit l'une et l'autre dans les plus graves de leurs histoires respectives.

    quant au post de chamal, je suis d'accord avec lui, en tant que profession d'intermédiaire, les AI 'nont aucune influence sur les prix...cependant, la logique s'arrête à partir du moment où ces derniers multiplie les diatribes en faveurs de niches, des subventions, et de tous les dispositives qui dopent artificielllement l'offre et font grimper les prix.... en gros je suis d'accord sur les 5 permiers pourcents de son raisonnement... pour le reste,il ne va pas au bout. Personne ne reproche aux AI de faire monter directement les prix, on reproche simplement qu'on leur donne la parole à tort et à travers pour supporter des niches fiscales en brandissant le drapeau de l'emploi. Sans rentrer dans des déails économiques trop complexes, si le secteur immobilier,est un facteur de croissance du PIB, ce n'est une croissance de faible qualité porté par des valeurs spécualtive qui n'ont qu'un trés faible impact sur la qualité de vie des citoyens.. a quoi sert la croissance si elle n'est pas au service de tous?

  • 0 Reco 23/11/2012 à 21:50 par fanfan25fd

    Oh ! Ben ! Chamal n'est pas revenu ? Il n'est déjà plus en colère ? Vous l'avez fait avancer subitement vers la négociation. Ouf ! C'était dur votre démonstration mais qu'est ce que j'ai ri. Ah l'humour noir et grinçant c'est toujours ce que l'on fait de mieux. Merci, merci pour cette poilade. Signé : un idiot parmi d'autre qui ne veut plus payer et engraisser des milliers de Chamal. En ce moment j'ai l'impression de faire le chemin inverse. J'en étais presque à l'acceptation après avoir si longtemps déprimé. Je n'ai plus envie de négocier. Je suis en train de perdre ma colère. Je n'aurais même pas pas besoin de refuser... Je revis quoi !

    Message édité 23/11/2012 à 22:02

  • 0 Reco 23/11/2012 à 20:45 par PCF75

    OUI ET REQUISITION DES LOGEMENTS !

  • 0 Reco 23/11/2012 à 17:39 par fanfan1313

    Lamentable ! La France ce n'est pas que de l'immobilier et si il participe autant au PIB c'est du à l'augmentation du prix de l'immobilier.Quand on a construit mon immeuble personne ne parlait Français sur le chantier . On n'exporte pas d'immobilier .Marre d'aider avec mes impôts des rentiers !Que la bulle explose vite ça fera du bien à tout le monde sauf aux rentiers...

  • 0 Reco 23/11/2012 à 17:32 par chamal en mode refus ou colère

    ahhh on a ici un exemple typique des 5 étapes de l'acceptation de la mort. la mort étant ici, la fin d'une époque où on percevait 5% de commission sans rien faire, à simplement ouvrir des portes et envoyer des emails.. les 5 étapes étant:
    1: le refus
    2: la colère
    3: la négociation
    4: la dépression
    5: l'acceptation.

    Cher Chamal, revenez nous voir quand vous en serez au stade 5. votre agressivité nous montre que vous venez tout juste de passer le stade 1 et filez vers l etape 2.D'ici l'acceptation, bon courage pour payer vos traites, bon courage pour payer le leasing de l'audi, bon courage pour expliquer à madame que Meribel c'est fini, fini la vie de pacha et le sourire ultrabright....

    Fini le temps où chaque jour apportait son lot de pigeons à plumer et à sur-endetter sur 30 ans. va falloir trouver un job, un vrai et visiblement c'est pas gagné. Je comprends votre aggressivité et la met sur le compte de la peur...et oui, le monde d'avant est révolu, les primos sont rincés ou sans le sou et la machine du ponzi-immo est entrain de faire pchit...game over

    les défiscs ne rapportent plus non plus car les plumés sont aujourd'hui légion et les cadeaux de l'état en nette diminution....allez bon courage, il parait que pizza-hut recrute, la mob; c'est pas le cayenne, mais vous ferez comme si....

  • 0 Reco 23/11/2012 à 17:07 par chamal

    Bande d'idiots ;)
    D'abord il défend le Batiment, pas sa corporation..
    Il est président d'ORPI qui est un réseau d'agences immobilières, qui n'a rien strictement rien à voir avec la profession du batiment, ni encore moins avec les 350 000 entreprises à propos desquelles il soutient que ces mesures seront très dangereuses pour elles..
    Ensuite, il y a pour le moins une petite confusion qui est surprenante dans vos esprits : les agences dont des entreprises de toute petite tailles, qui se spécialisent dans la recherche d'appartements pour acheteurs ou celle d'acquéreurs pour des vendeurs...elles les rapprochent et finalisent les transactions. Mais en quoi auraient t'elles une fonction ou un devoir quelconque de faire baisser (ou d'ailleurs augmenter) les prix qui sont convenus entre des acheteurs et des vendeurs ??
    Les prix sont libres, les offres d'achat également, et l'agence n'a qu'un rôle de mise en rapport, ...pas celui de réguler les prix ! Demande t'on à Auchan de faire baisser les prix du sucre ? Tant mieux si cela se produit pour le consommateur et tant pis pour le fabricant de sucre, mais en quoi serait le rôle de l'intermédiaire de devoir jouer les arbitres d'une décision qui doit impérativement faire l'objet d'un accord réciproque ??
    Enfin, les agences travailleraient sur d'énormes contrats publics ?? lesquels ?? avez vous souvent vu dans une agence un terrain ou un immeuble de l'Administration à vendre ou à louer ??:))
    Quant aux avantages fiscaux..desquels elle bénéficie ? Certes sa clientèle en profite (vous ou moi), par exemple en bénéficiant d'emprunt à taux zero mais l'agence y gagne quoi mis à part d'avoir un acheteur qui dispose d'un budget plus élevé, lequel n'ira pas dans la poche de l'agence mais..du vendeur !

    Quand à l'intérêt des agences, chacun verra ...

  • 0 Reco 23/11/2012 à 15:05 par chantage

    J'adore le "suicidaire politiquement", sous entendu : si vous voulez vous faire réélire vous n'avez pas le choix...c est le business version gavés de niches fiscales...

  • 0 Reco 23/11/2012 à 14:43 par quel cadeau

    un secteur privé qui bénéficie d'énormes avantages fiscaux afin de doper ses affaires et qui travaille sur d'énormes contrats publics est tout simplement entretenu aux frais de l’État et donc du contribuable.
    Et en cela, il n'est finalement pas tout à fait assimilable à un secteur privé.
    Il devrait demander le régime de retraite des fonctionnaires pendant qu'il y est.

  • 1 Reco 23/11/2012 à 13:38 par Koaran

    Ce qui a fait monter les prix c'est l'état pas les proprios. Si tu ne vends pas un bien 20% plus cher que tu ne l'as acheté tu perds de l'argent à cause des frais et taxes diverses prélevées à l'achat et à la vente. Beaucoup des soit disantes plus values sont liées à l'inflation, et pourtant depuis le début de l'année elles sont fortement taxées. Donc au final, une fois que tu as acheté un bien tu ne le revends pas sauf vraiment si il le faut. Donc pénurie. Donc prix qui resteront élevés. Désolé pour les primos mais ce n'est pas les proprio qu'il faut cibler...

  • 0 Reco 23/11/2012 à 11:18 par STOP AUX MENSONGES

    Le secteur de l'immobilier vit sous perfusion depuis trop de temps !

    B. Cadeau fait référence à des emplois financés par les finances publiques c'est à dire les impôts des contribuables ; il est temps d'arrêter cette hérésie économique.

    Le seul objectif de cette profession c'est s'engraisser, toujours s'engraisser en faisant monter les prix jusqu'au ciel et donc leurs commissions astronomiques au regard du travail fourni.

    Stop à la politique de la demande, il faut soutenir l'offre en taxant les plus-values de toute nature et en surtaxant les logements vacants.

    N'oubliez pas que si vous voulez éviter les agences immobilières, il suffit de consulter les annonces déposées par des particuliers sur LEBONCOIN et d'aller directement chez le notaire.

  • 0 Reco 23/11/2012 à 09:16 par antoine

    Le ptz + va etre certainement diminué en 2013 (toutes les banques le disent), vu que tout devra etre en BBC !

    2013: année noire pour le neuf.... les 500 000 logements neufs PAR AN promis vont se transformés en 500 000 logement par décennie, d'autant plus que les vendeurs de terrains et les promoteurs, à coté de la plaque, continue de monter leur prix et marges..