Fiscalité
LaVieImmo.com
FiscalitéFiscalitémardi 12 octobre 2010 à 11h04

ISF : Débat aujourd’hui à l’ Elysée


L'ISF de nouveau en débat
L'ISF de nouveau en débat
L'ISF de nouveau en débat (©dr)

A la veille de l’examen du projet de loi de finances pour 2011, l’Elysée convoque ce mardi les députés UMP, afin de discuter du futur budget, mais surtout d’une possible réforme de l’impôt sur la fortune (ISF).

(LaVieImmo.com) - Le débat sur la suppression du bouclier fiscal (mesure phare du quinquennat de Nicolas Sarkozy) a ouvert la porte à celui sur la suppression de l’ISF et de son financement. Cet impôt, tant décrié, n’en finit pas de diviser jusque dans les rangs de la majorité. Selon Les Echos, « le député Michel Piron (UMP) s’enorgueillissait d’une 117ème signature de son amendement au budget 2011, supprimant le bouclier fiscal et l’impôt de solidarité sur la fortune, en compensant ces mesures par une forte hausse des taxes sur les revenus du patrimoine et par la création d’une nouvelle tranche supérieure d’impôt sur le revenu au taux de 46 % ». En outre, il s’agirait selon l’amendement, de rehausser le taux de la fiscalité sur les plus-values immobilières de 17 % à 19 %. L’impôt sur le patrimoine serait alors remplacé par l’impôt sur les revenus du patrimoine.

4 milliards d’euros

L’amendement doit être examiné demain à l’Assemblée nationale, en commission des Finances. Or, l’ISF représente tout de même 4 milliards d’euros de recette par an et Nicolas Sarkozy ne souhaite pas abandonner cette mesure. Selon Les Echos, une source gouvernementale précise ainsi : « On va plutôt vers une transformation de l’ISF, des aménagements, afin d’avoir une fiscalité du patrimoine plus efficace économiquement ».

Nastasia Desanti - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 14/10/2010 à 14:23 par excalibur

    aussi longtemps que l'ISF sera un impôt suplémentaire sur l'immobilier foncier, il n'y aura pas d'équité fiscale. Payer un impôt sur des sommes fictives que l'on de détient pas n'est pas cohérent. Il faut absolement sortir " la pierre" de ce carcan. Les bailleurs croulent sous la fiscalité dans ce pays et on leur demande en plus de se substituer à l'état pour faire du social à sa place au niveau des loyers.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...