Fiscalité
LaVieImmo.com
FiscalitéFiscalitévendredi 18 octobre 2013 à 17h14

Le Duflot, méconnu et boudé


Seuls 15 % des sondés envisagent une opération en Duflot
Seuls 15 % des sondés envisagent une opération en Duflot
Seuls 15 % des sondés envisagent une opération en Duflot (©dr)

Un sondage publié par le groupe bancaire UFF montre qu’une majorité des investisseurs connaissent mal le dispositif en vigueur d’aide à l’investissement locatif et craignent l’encadrement des loyers prévu par la loi Alur.

(LaVieImmo.com) - Le Duflot souffrirait-il d’un défaut de communication ? Une enquête Ifop réalisée pour l’Union financière de France (UFF) auprès de 300 « Français patrimoniaux* » et un peu plus de 150 clients de la banque montre que le dispositif de soutien à l’investissement locatif reste, près d’un an après son entrée en vigueur, largement méconnu de ce qui devrait pourtant être son public de prédilection. En effet, 68 % des sondés avouent « mal » connaître le mécanisme du dispositif et ses avantages, dont 26 % « très mal ». A l’inverse, seulement 5 % des personnes interrogées se disent très au fait des spécificités du Duflot.

Mais il y a plus inquiétant. Après explication**, seuls 15 % des sondés se disent séduits par le dispositif, les 85 % restants excluant catégoriquement de réaliser une opération dans le locatif résidentiel pour bénéficier de ses avantages fiscaux. « La mauvaise communication autour du dispositif Duflot détourne les patrimoniaux d'un dispositif qui nous semble bien équilibré, utile pour le développement du logement et attractif dans certaines conditions pour les investisseurs », avance l'UFF.

Pour plus de précisions sur le dispositif Duflot, téléchargez gratuitement notre guide.

L'encadrement des loyers serait dissuasif

Sur un autre sujet, le sondage montre également qu’un peu plus de la moitié des investisseurs potentiels (55 %) estiment que l’encadrement des loyers prévu par le projet de loi pour l'accès au logement et un urbanisme rénové, qui sera examiné la semaine prochaine au Sénat, les dissuaderait d’investir dans l’immobilier locatif.

Considérant la complexité du mécanisme d’encadrement des loyers, on peut déplorer que l’UFF n’ait pas pris la peine de demander aux sondés s’ils le connaissent bien, ni celle de le leur expliquer en détail. Les réponses, peut-être, auraient été différentes.

L'encadrement des loyers, mode d'emploi et interrogations

*personnes détenant des valeurs mobilières ou de l’assurance-vie, ayant un niveau de patrimoine financier hors immobilier de plus de 30 000 €, et envisageant de réaliser un placement financier dans les 2 ans

**La définition donnée au x sondés est la suivante : « Depuis le 1er janvier 2013, le dispositif Scellier, visant à soutenir l’investissement immobilier locatif, a été remplacé par le dispositif Duflot. Tout contribuable domicilié en France qui acquiert, entre le 1er janvier 2013 et le 31 décembre 2016 un logement neuf ou en état futur d’achèvement, peut bénéficier de la loi Duflot. La réduction d’impôt sur le revenu est de 18% du montant de l’investissement, étalée sur 9 ans de manière linéaire et égale. Le dispositif Duflot génère ainsi jusqu’à 6 000 € de réduction d’impôt par an pendant 9 ans. »

Emmanuel Salbayre - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 07/11/2013 à 11:29 par MonCoachLocation

    Le Duflot est boudé parce qu'il n'est pas méconnu !
    Qui peut accepter de louer, en réalité, 30 à 40 % en dessous du marché (Montpellier : secteur libre 14 €/m², Duflot : 10 €/m²) et prendre le risque de rétrocéder à l'Etat les 2% annuels de réduction d'impôts si l'on est contraint de vendre avant les 9 ans ?
    Les propriétaires ne sont pas fous, ils ont compris que la seule niche fiscale libre, c'est le déficit foncier (pour le moment) !

  • 1 Reco 21/10/2013 à 20:12 par Winner

    Duflot sert d'excuse, mais la seule raison est le coût exorbitant de l'immobilier en France qui interdit toute rentabilité.

  • 0 Reco 21/10/2013 à 12:22 par Bin...

    Acheter un produit immobilier surévalué de 30% sans aucun espoir de plus value et dans le seul but de profiter d'un aménagement fiscal c'est juste un suicide financier.

  • 0 Reco 19/10/2013 à 12:33 par magores

    Bien sur l'encadrement des loyers est un frein mais pas seulement, la nouvelle loi restreint encore le droit des propriétaires en faveur des locataires. Les rendements locatifs étant déjà faibles, il ne faut pas être surpris de cette désaffection.

  • 0 Reco 19/10/2013 à 01:49 par antoine

    les investisseurs voient le duflot comme un piège à c...: on attire avec des carottes fiscales, pour mieux ensuite pouvoir les fusiller à coups d'impots extremement lourds...

    Cest le contexe actuel, le fait que le gvt ne tienne aucune promesse et change d'avis comme de chemise, qui fait que ce Duflot ne marche pas


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...