Fiscalité
LaVieImmo.com
Fiscalitémercredi 21 mars 2012 à 19h40

Le Scellier est mort, vive l'investissement locatif...


Immogroup appelle à repenser la défiscalisationImmogroup appelle à repenser la défiscalisation (©dr)

Immogroup Consulting a dressé quelques pistes de réflexion sur l’avenir de la défiscalisation immobilière en France, indispensable dès lors qu’elle tient compte des réalités économiques et immobilières des marchés sur lesquels elle est mise en place.

(LaVieImmo.com) - « La suppression de la défiscalisation ? Nous sommes contre ! ». A neuf mois de la disparition programmée du régime Scellier, Jean-Michel Ciuch et Evelyne Colombani, respectivement directeur général et directrice adjointe du cabinet d’expertise Immogroup Consulting, ont défendu mardi le principe d’un soutien public à l’investissement immobilier en France. A condition toutefois que ce soutien soit mis en place dans le respect « des facteurs structurant l’économie immobilière au niveau local », et qu’il tire les leçons des erreurs commises dans le cadre des différents dispositifs qui se sont succédés depuis le milieu des années 1980.

Et sur ce point, Immogroup en connaît un rayon. Anciens directeurs des études et de l’observatoire du Crédit Foncier, qu’ils ont quitté courant 2009, Ciuch et Colombani ont publié au cours des trois dernières années de nombreuses études sur le sujet. Ils ont été parmi les premiers, dès le début 2010, à dénoncer les risques liés au Scellier, dispositif « élaboré dans l’urgence » ; depuis, ils ont progressivement et à plusieurs reprises mis en lumière la nécessité d’adapter le système d’aide à l’investissement locatif à « la typologie des biens autant qu’à leur localisation » - loin, donc, du système de découpage du territoire en cinq zones (A, A bis, B1, B2 et C selon la densité de population.) tel qu’il est pratiqué à l’heure actuelle.

Soutenir aussi l’investissement dans l’ancien

Prenant l’exemple de Montauban, régulièrement citée comme l’une des villes de France les plus exposées aux risques locatifs, mais qui a su résister à la tentation du Scellier, les deux économistes ont expliqué qu’un dispositif efficace devrait « permettre de défiscaliser autant dans le neuf que dans l’ancien », marché largement négligé jusqu’à maintenant. A ce sujet, ils ont estimé que l’idée avancée la semaine dernière par l’Union nationale de la propriété immobilière (UNPI) – opposant de longue date à la défiscalisation dans le neuf - en vue de l’instauration d’« un système d’amortissement des biens immobiliers pour les particuliers sur 30 ans » était « à creuser ».

Pas question d’oublier le neuf, mais uniquement dans les régions en pénurie de logements et à condition que la construction y soit adaptée aux besoins de la population (en termes de taille et de localisation, notamment). Avec une autre recommandation : « dans le cas d’une défiscalisation dans le neuf, il nous semble important de construire en priorité des logements intermédiaires, adaptés aux besoins d’une majorité de candidats à la location », précise Jean-Michel Ciuch.

Ne pas oublier les investisseurs institutionnels

Enfin, Immogroup estime qu’un nouveau système d’aide à la défiscalisation immobilière devrait s’adresser aux investisseurs institutionnels autant que privés. « Malgré l’existence de véhicules adaptés (SCPI fiscales…), les dispositifs Robien et Scellier n’ont pas intéressé les investisseurs institutionnels. Présents plus longtemps et à plus grande échelle que les investisseurs privés, ils représentent pourtant un gage important de stabilisation du parc locatif d’une ville », poursuit M. Ciuch, qui préconise donc la mise en place d’« incitations financières ou fiscales » suffisamment intéressantes pour ramener ce type d’investisseurs sur le marché.

Emmanuel Salbayre - ©2014 LaVieImmo
Donnez votre avis
(il vous reste 2000 caractères)

  • 2 Reco 29/03/2012 à 14:26 par Gironimmo

    Si ce n'a pas été fait c'est soit que ce n'est pas faisable soit que cela n’intéresse personne.

    Dans les deux cas cela clos le débat : aucun avenir pour le socialisme de Marx.

    Laissez donc les travailleurs dépensez le fruit de leur travail comme ils veulent. et si il veulent léguer ce fruit à leurs enfants, ils en ont le droit et sans se faire taxer une deuxième fois lors de la donation puisque le fruit de leur travail a déjà été taxé à limpot dur le revenu.

  • 0 Reco 28/03/2012 à 08:17 par doudou

    le socialisme/communisme définit par Marx n'a actuellement jamais été mis en place.

    en URSS comme en chine, corée du nord..., ce n'était pas des régime communiste.
    ils ont utilisé le nom pour justifier leur dictature et pour soumettre le peuple.
    un regime communiste est sensé bénéficier à tout le monde hors dans tous les cas cité, ils n'ont profité qu'à quelque personne.

    c'est sans doute une idéologie vu la nature humaine tout comme l'anarchisme
    ce qui n'empêche pas d'appliquer certaine idée.
    le capitalisme tel qu'on le connait risque aussi de poser des problème. ça été plus long mais il a fait plier des pays en les ruinant et créant de fort sentiment d'injustice.
    quand on sait que c'est ce sentiment qui avec la crise de 1929 est responsable de l'arrivée d'hitler au pouvoir, on peut avoir peur.

    (pour info, la encore je caricature afin de faire réagir)

  • 0 Reco 27/03/2012 à 15:51 par Gironimmo

    tout cela pour dire que transmettre un héritage à ses descendants ce n'est pas du vol mais c'est léguer un peu du fruit du travail d'une vie à ses enfants pour les aider comme vous dites.

  • 1 Reco 27/03/2012 à 15:47 par Gironimmo

    ahh un vrai socialiste. le dernier peut-être ?

    non je rigole pas le dernier, l'avant dernier parce que le dernier c'est Mélenchon... avec ses revenus de députés. une paille !

    socialiste qu'est ce que c'est ? le seul socialisme que je connais mis à part celui de Castro ("partager tout avec moi" aurait pu dire l'illustre tortionnaire oh pardon révolutionnaire), c'est celui de l'URSS.

    Quand on voit les résultats en 2 points
    1. les apparatchiks ont spolier les bourgeois à leur profit et non pour celui du peuple
    2. la valeur du travail (chère à Marx et Lenine) a été bafouée à un tel point que ces pays se sont retrouvé en plein XXème siècle comme à la préhistoire tellement les travailleurs ont été démotivés et une fois encore spoliés du fruit de leur travail.

    conclusion socialisme = idéalisme = non prise en compte des besoins réels des hommes = foutaises = révolution (1989) = avènement d'un ultracapitalisme en Russie par exemple.

    donc loin d'être un modèle le socialisme tel qu'il a été appliqué jusqu'à maintenant est une plaie pour la société car il crée l'inaction notamment la démotivation...

  • 0 Reco 27/03/2012 à 14:39 par doudou

    ""hériter", ça ne veut pas QUE dire prendre un très gros chèque en ne rien foutant, mais aussi faire tourner la boutique, et si possible en bien mieux, pourqu'ensuite, à son tour, on puisse "transmettre" la tradition..."

    c'est simplement une différence de point de vu.
    toi tu vois tes héritiers gérer ce que tu as créé et moi, je vois plutôt l'état le faire à leur place.
    comme ça, ils n'auront rien a gérer et pourrait de nouveau créer de la richesse de part leur propre moyen et serait à égalité avec ceux qui n'ont rien hérité.

    tu es dans une visions purement capitaliste et moi plus dans quelque chose qui s'apparente au socialisme (pas l'actuel qu'est sensé représenté le PS).
    c'est une vision purement idéologique et sans doute utopique.

    pour ce qui est de réussir sa vie, effectivement, ce n'est pas ""aller dans une école privée, avoir des relations, un "réseau", de sortir d'une "grande école", d'avoir un poste supposément "important"". ça dépend de chaque individu. certain considéreront que c'est d'avoir une maison, une famille, un travail, d'autre le métier qui leur plait...
    il est cependant plus facile d'y arriver quand tu as le choix de ton avenir.

  • 1 Reco 27/03/2012 à 13:57 par MisterHadley

    Si demain, je te signe un chèque de banque d'un million d'euros, tu cracheras dessus ou tu seras bien content de le recevoir après que j'ai "créé" la "richesse" qui m'aura permise de pouvoir me le permettre..?

    Hum..?

    CQFD.

    ;)

  • 0 Reco 27/03/2012 à 13:50 par MisterHadley

    Tu ne sais rien, tu ne fais là encore que spéculer sur tes stéréotypes et autres clichés...

    Je ne perçois aucun loyer de rien du tout, et ne vit d'aucune "rente", malgré ton très ardent désir de vouloir absolument que je colle à ta réalité faussée, c'est ça qui est navrant...

    Et c'est moi "monsieur je sais tout", hum..?

    Tsss...

    Tu ne sais que dalle, tu ne fais donc que démontrer simplement "l'envie"...

    Ce qui est un blème d'immaturité...

    Message édité 27/03/2012 à 13:53

  • 0 Reco 27/03/2012 à 13:48 par MisterHadley

    Réussir sa vie, comme moi je l'entends, ne sera pas "aller dans une école privée, avoir des relations, un "réseau", de sortir d'une "grande école", d'avoir un poste supposément "important"...

    Et j'en veux pour preuve toutes les pleureuses qu'on ne cesse pas de lire ici depuis des années, et qui ne comprennent toujours pas que leur "réussite" préfabriquée par d'autres, ne leur permet justement pas de s'accomplir eux-mêmes...

    Réussir sa vie, ça n'a rien à voir avec un "statut", avec "une classe", une "caste"...

    Pour ce qui est de "l'héritage", il n'y a pas que le pognon qui se transmet, mais aussi et surtout les "valeurs"...

    ;)

    A titre perso, "donner" est très largement prévu à mon programme personnel...

    Mais comment "donner" si justement tu n'as rien créé toi-même, sinon "donner" que du pur vent..?

    Alors, arrêtons donc d'être aussi faux-cul...

    ;)

    Message édité 27/03/2012 à 13:55

  • 0 Reco 27/03/2012 à 13:48 par Manu

    MisterHadley, tu ne peux pas être objectif puisque toi même tu as hérité, et vis des rentes de cet héritage en encaissant les loyers. Tant mieux pour toi !
    Mais ne généralise pas ton cas, merci.

  • 0 Reco 27/03/2012 à 13:42 par MisterHadley

    Ca se "mérite" dans le sens des responsabilités qu'il incombe à celui ou celle qui "hérite", justement...

    "hériter", ça ne veut pas QUE dire prendre un très gros chèque en ne rien foutant, mais aussi faire tourner la boutique, et si possible en bien mieux, pourqu'ensuite, à son tour, on puisse "transmettre" la tradition...

    C'est pourtant simple à comprendre, non..?

    Message édité 27/03/2012 à 13:51

  • 0 Reco 27/03/2012 à 13:00 par doudou

    @MisterHadley: "Hériter se mérite..."
    en quoi ça se mérite? à part être bien né, tu n'as aucun mérite.
    par contre, merci de ne pas me juger. je ne suis pas aigri. je sais que je n'hériterais de rien hormis de biblots et je m'en fous.
    je compte me construire moi même. je ne léguerais pas grand chose à mes enfants si ce n'est un petit pécule pour ne pas galérer comme je l'ai fait au début de la vie active (caution, meuble, électroménager plus ou ou deux mois de salaire).
    rien ne tombe directement dans les bras, tout ce mérite.

    bon après, je suis encore jeune peu être que je changerais d'avis quand je serais vieux et con mais dans un soucis d'égalité, c'est ce qui me parait le mieux.

    et tu n'es pas obligé de choisir comme hériter tes enfants, tu peux très bien décider de donner à des association

  • 0 Reco 27/03/2012 à 13:00 par doudou

    @manu: en effet, c'était le message initial puis je suis partit un peu hors sujet sur l'héritage.
    car la ségrégation par l'héritage ne s'arrête pas à l'immobilier loin de là.

    @MisterHadley: certes, j'ai était caricaturale dans mon message mais c'était volontaire afin que mon message soit plus clair.

    "Ainsi que de quelqu'un qui ne croit pas que tout est écrit d'avance, qui n'est pas un serial looser cherchant à se victimiser sur la "société" pour "justifier" son manque d'ambition..."

    tout n'est pas écrit d'avance mais nier qu'il est plus dur pour un fils d'ouvrier d'accéder à des postes à hautes responsabilité par rapport à quelqu'un qui est bien né, c'est nié la réalité

    être bien né te facilitera grandement la vie aux niveaux études:
    - parent qui ont un bon niveau scolaire donc pourront t'aider pour tes devoirs
    - possibilité de cours de soutient par un prof le soir
    - accès au meilleurs école privée
    - pas de problème d'argent lié au logement et nourriture lié au études supérieur => pas besoin d'un petit boulot et prêt étudiant => concentré à 100% sur tes études => plus de chance de finir majeur de promo ou dans les premiers => meilleurs emploi disponible à la fin des études (ou meilleurs écoles d'ingé à la fin d'une prépa)

    au niveau professionnel:
    - + de chance d'être issu d'une grande école = meilleur poste disponible
    - possibilité de se faire pistonner

    http://www.senat.fr/rap/r 06-441/r06-44113.html

    passé les études. le premier emploi arrive et là encore être bien né aides pour bien commencé:
    - parents qui se porte garant pour la location d'un appartement
    - parents qui t'achètes tes meubles, éléctroménager...
    - parents qui t'aideront lors de l'achat d'une maison/ d'un appartement.

    supprimer l'héritage permetterait de mieux répartir les richesses plutôt que de les concentrer dans quelques mains.
    le mérité aurait aussi une bien meilleur place dans la société.

  • 0 Reco 27/03/2012 à 11:41 par MisterHadley

    Bah tu es libre de croire tes "AI parisien", mais c'est faux.

    Donc...

    Si tu n'arrives pas à dépasser ça, c''est ton problème, mais aucunement celui de la "société" et "des autres"...

    Fais mieux.

    Un de ces jours, si ce n'est encore le cas, tu seras toi-même "papa-maman", tu leur diras quoi, à tes gamins, que tu leur interdis "d'hériter" du fruit de ton très dur labeur..?

    Bah tiens...

    Ne soyons donc pas aussi faux-cul, tout d'même, hein... ;)

    Sur ce.

  • 0 Reco 27/03/2012 à 11:29 par Manu

    @MisterHadley le Mr je-sais-tout :
    Evidemment il ne faut pas faire de généralités, les success story ça existe (et heureusement), des mecs partis de rien et une ame d'entrepreneurs ont réussi à bâtir de belles entreprises. Le message qu'a essayé de faire passer doudou (peut être maladroitement) c'est qu'en matière d'immobilier à la différence d'autres domaines, il est plus difficile de partir de rien et se constituer un capital. Pourquoi ? Aujourd'hui la mise de départ est la plus importante. Il suffit de discuter avec nimporte lequel des agents immobiliers parisiens, ils sont unanimes : sans l'aide conséquente de papa-maman, impossible pour un jeune couple de cadre dynamiques primo accédants ayant une situation confortable d'accéder à la propriété.
    C'est cela,qu'on peut effectivement appeler une ségrégation par l'héritage.

  • 1 Reco 27/03/2012 à 10:39 par MisterHadley

    Je rajouterai quelque chose d'élémentaire : la "richesse" se crée...

    Et donc, si elle se "crée", c'est qu'il est donc bien complètement possible de ne partir qu'avec rien au départ, pour ensuite parvenir à la créer, puisqu'elle n'existait pas toute faite et prête à l'emploi à sa génèse...

    Il y aura toujours celles et ceux qui veulent avoir une vie meilleure, et qui se donneront les moyens d'atteindre leurs ambitions... boostant leur entourage, créant ainsi une "dynamique"... et l'obtiendront...

    ... et les défaitistes.

    ;)

    Message édité 27/03/2012 à 10:42

  • 0 Reco 27/03/2012 à 10:34 par MisterHadley

    Hériter se mérite...

    Voila pourquoi il y a une "transmission" qui est faite plutôt à untel qu'à tel(s) autre(s)...

    Certains feront tout aussi bien et même beaucoup mieux que les générations précédentes, et d'autres qui n'attendent bêtement que ce qu'ils s'imaginent être "un dû" pour le flamber tout aussi bêtement sans mesurer la tradition qu'on leur aura ainsi légué...

    Sur le principe de "qui veut voyager loin ménage sa monture"...

    ... un "héritage" se doit d'être perpétré et continuer à faire le bien qu'il aura généré...

    Encore faut-il que les aigris d'services comprennent ce genre de subtilités...

    ;)

    Message édité 27/03/2012 à 10:40

  • 0 Reco 27/03/2012 à 10:29 par MisterHadley

    Exactement.

    Ainsi que de quelqu'un qui ne croit pas que tout est écrit d'avance, qui n'est pas un serial looser cherchant à se victimiser sur la "société" pour "justifier" son manque d'ambition...

    Quelqu'un qui ne part pas déjà perdant avant même que quoi que ce soit n'ait même encore commencé...

    Tout comme mes prédécésseurs l'auront eux-même été, et comme ma fille le sera ensuite après moi...

    Quand on n'est pas capable de faire mieux que les autres, effectivement, il vaut mieux rester assis sur son c.l en attendant que sa tombe tout seul dans son assiette, visiblement, pour certains...

    Heureusement que tout le monde n'est pas aussi défaitiste de nature...

    ;)

    Message édité 27/03/2012 à 10:35

  • 0 Reco 27/03/2012 à 10:19 par Mrlaid

    Parole d'un héritier...

  • 1 Reco 27/03/2012 à 09:43 par MisterHadley

    Là, je crois qu'on atteint des sommets de préjugés et autres stéréotypes, c'est merveilleux...

    Espérons que la personne bien réelle derrière ce pseudo n'ait fait là un pauv'truc de provocation à trois sous, sinon, ça dénoterait un redoutable péssimisme et surtout une vision totalement faussée de la vie...

    Dramatique.

  • 1 Reco 27/03/2012 à 09:33 par doudou

    @Gironimmo: je pense pas que le faite d'avoir des enfants où non changera mon opinion. je travaille depuis que j'ai été diplômé il y a 5ans (ça fout les boules comment ça passe vite).
    bon techniquement, ça fait plus longtemps si on compte les emplois saisonnier

    le problème de l'héritage, c'est qu'au fil des générations, les inégalités se creusent. une famille riche deviendra de plus en plus riche alors qu'une famille pauvre aura du mal à s'enrichir voir n'évoluera pas .
    ainsi, une personne qui vivra en dessous du seuil de pauvreté (même classe moyenne) ne pourra léguer que des souvenir à ses enfants.

    on en revient au moyen âge. certes, il n'y a plus de roi ou seigneur féodaux mais ils ont été remplacé par les bourgeois.
    tu es né fils d'ouvrier, tu seras fils d'ouvrier. tu te tueras à la tache pour un salaire de misère qui te permet tout juste de vivre. tu vivras moins longtemps. on quoi est-ce différent du servage?
    pour passer outre se système, il faudra être intelligent, que les parents se privent et que tu commences ta vie active endetté.

    alors que dans une famille riche, tu auras beau être con, tes parents te metteront en école privée. tu auras un diplome en toc mais grace au relation des parents, on te trouveras un poste en or.

    en supprimant l'héritage, on supprime une partie de l'inégalité. les pauvres n'aillant rien à léguer, ils n'en sont pas laisé.
    je sais que c'est pas la solution idéale car la classe moyenne qui a réussi à épargner pour pemettre à leur enfant de moins galérer se retrouvent laisé.

    aujourd'hui, le faites d'être bien né prime sur le mérite et la compétance

  • 0 Reco 26/03/2012 à 16:26 par Kasstoipovkon

    "Je ne comprends toujours pas pourquoi on donne de l'argent aux investisseurs et non pas à ce qu'ils veulent acquérir un logement pour se loger ?"

    La réponse dans dans votre question. L'immobilier est fait pour que Papy se fasse le plus d'argent possible...

  • 0 Reco 26/03/2012 à 12:13 par Gironimmo

    pour doudou

    par contre pour celui de l'héritage, je ne partage pas votre avis mais j'entends votre observation.

    alors de 2 choses l'une ou vous ne travaillez ou vous n'avez pas d'enfants.
    car lorsque les individus travaillent, ils épargnent afin de se faciliter la vie pour leur vieux jours et pourvoir à l'éducation des enfants. de cet épargne nait la possibilité de lèguer à sa descendance le fruit de son travail.

    Alors ne tomber pas dans ces raccourcis de ceux qui veulent supprimer les héritages, car une fois encore vous portez atteintes à la valeur travail, car un HERITAGE quoi que vous en disiez EST LE FRUIT D'UN TRAVAIL ANTERIEURE soumis à impôt et donc favorable à la redistribution.

    il est fatiguant de voir à quel point les français sont (volontairement ?) mal informés.

  • 0 Reco 26/03/2012 à 12:08 par Gironimmo

    pour doudou

    je vous rejoins pour votre opinion pour la décentralisation

  • 0 Reco 26/03/2012 à 09:52 par doudou

    @Vania: il semblerait que vos cours d'histoire remonte à très très loin.
    dire qu'au Moyen-âge, il y avait peu d'impôt, de suite vous perdez toutes crédibilité.
    c'est pas comme si la révolution de 1789 n'était pas dû en partie au impôts/taxe (corvée, taille dîmes, cens, champart, ...) que devait payer les serfs.

    sinon, les subventions scellier sont certes légale mais la plupart des spécialiste sont d'accord pour dire que ça a été un échec. ça a permis au promoteur de s'enrichir en vendant des projets plus cher et au multi-propriétaire d'acheter de nouveau logement tout en économisant au niveau impôt...
    plutôt que d'aider les promoteurs et les investisseurs, il aurait était préférable de soutenir uniquement les primo-ascendant à accéder à un logement en défiscalisant les futurs propriétaires.
    bien sur, il faut encadrer la mesure pour éviter une grimpée des prix qui compenserait la défiscalisation comme on a pût le voir avec le PTZ.

    dans une démocratie, surtout dans la notre ou notre devise est: liberté, égalité, fraternité, il me parait normal de taxer équitablement tout le monde. est-ce normal que la classe moyenne paye plus d'impôt que les riches? Si on ramène en pourcentage payé TTC, c'est pourtant ce qu'il se passe.
    Et si louer n'est plus rentable, les propriétaire peuvent toujours vendre pour aller jouer au bille en bourse
    ce qui est indigne, c'est de voir que 2 millions de logements sont vaquant. il suffirait de les réquisitionner (et non confisquer) et de dédommager les propriétaires (genre 70% du loyer que paye le nouveau locataire, les 30ù restant allant dans les caisses de l'état en tant que gestionnaire). la réquisition me parait légitime en cas d'urgence et quand une famille vie sous une tente, c'est de l'urgence. je suis presque sur que si ce genre de mesure était prise, on aurait plus ou peu de logement vaquant.

    pour ce qui est solution: supprimer l'héritage (pour rétablir l'égalité), décentraliser=moins de monde sur paris=prix qui baissent

  • 0 Reco 26/03/2012 à 09:14 par jacques51

    Je ne comprends toujours pas pourquoi on donne de l'argent aux investisseurs et non pas à ce qu'ils veulent acquérir un logement pour se loger ?

  • 3 Reco 25/03/2012 à 14:39 par Vania

    @justiceforall. Vous dites n'importe quoi et systématiquement.. 1) Les subventions "Scellier" sont parfaitement légales. 2) il y avait très peu d'impôts au Moyen-Age. 3) "Libérer" le foncier (y compris par "taxation lourde et expropriation" est confiscatoire et donc indigne d'un état de droit et d'ailleurs ne règle en rien quantitativement le "problème" du logement. En outre, il y a plus de 2 millions de logements vacants en France. 4) L'Allemagne n'est pas un exemple pertinent, le logement y est en moyenne plus cher tandis que la densité de population y est partout moins élevée qu'en Région Parisienne. 5) Vous n'avez donc aucune réponse technique au problème que vous supposez, seulement des options qui tiennent lieu d'exutoires !

  • 0 Reco 24/03/2012 à 18:58 par Hollandissime

    Ras le bol de lire que 70% du parc parisien intra-muros est dans "un état lamentable".
    Regazrder les annonces de location ou de vente sur "SE Loger"!

    Et vous constaterez par vous-m^me!

  • 1 Reco 23/03/2012 à 23:58 par Marc

    "pour Max
    Les artisans maçons, chapistes, menuisiers, plaquistes, couvreurs, plombiers, électriciens, carreleurs... sont heureux (second degré) d'apprendre que leur travail n'est pas productif de valeur. Dans l'ancien que ce soit pour la rénovation soit pour l'entretien du logement, ces métiers créent de la valeur ajouté. Affirmer le contraire c'est mentir tout simplement. Et ce sont des métiers non délocalisables."
    Dans l'ancien, les travaux créent de la valeur.
    Mais ces travaux n'ont rien à voir avec le prix de vente de l'actif. Au contraire, plus le bien est vendu cher (plus les prix montent) moins l'acquéreur va créer de la valeur en le rénovant (car il aura moins d'argent) : c'est flagrant à Paris, où plus de 70% du parc est dans un état lamentable, habité par des gens qui s'endettant à 30 ans n'ont plus le sou pour remettre à neuf ni faire appel à des artisans.
    La PV entre le bien ancien acheté à 1000€ du m2 et revendu à 10000€ le m2 ne correspond à aucune création de richesse, il faut encore et encore le rappeler.

  • 0 Reco 23/03/2012 à 23:54 par cocoyalex

    Pas tort Joseph et la vision de tours immondes dans les centres ville qui ont encore un peu d'humanité me glace le dos...Super la Courneuve à tous les coins de rues! devraient aller s'installer en Chine, y a la place, ils ont construit plein de daube dans ce genre qu'ils arrivent même pas à remplir...et ça manque pas de clients là-bas...:-)

  • 2 Reco 23/03/2012 à 19:53 par joseph

    Hou la ! toutes ces grandes gueules qui croient tout savoir sur tout ! vvvvv si j'ai juste un conseil : lisez pas leur conn'men TAIRE !

  • 1 Reco 23/03/2012 à 16:35 par Azerty

    Travailler dur ? Génération d'esclaves accrochés à leur boulot par peur de le perdre et de ne plus rembourser le crédit.
    Après c'est sur que personne ne les a obligé à acheter en pleine bulle (excepté la connerie collective) et qu'une baisse dans les prochaines années serait bénéfique.
    En tout cas, encore un article / interview d'une boite de vampires à aides d'état qui voit que les prochaines années vont être dur pour leur business et tente de sauver leur cul via un lobbying auprès de nos politiques et de faire peur à l'investisseur de base via les arguments éculés du : l'immo, c'est du solide, ca ne peut que monter, pas assez de logements, pour transmettre aux enfants (qui auront 55 - 60 ans à leur mort), ...
    Laissons le marché se réguler tout seul et redescendre sur des bases saines plutot que le maintenir sous perfusion ce qui nous coute des milliards qui servent uniquement à engraisser ces vampires et appauvrir la population.

  • 0 Reco 23/03/2012 à 16:23 par justiceforall

    @Azerty
    Il faut relativiser les choses, et voir le coté positif, la France compte sur ces personnes car ils seront obligés de travailler dur pour rembourser leur prêt, créant ainsi beaucoup de richesses pour la France!
    De plus, ce sera des concurrents en moins (because prêt sur 25 ans oblige) sur le marché dans 4-5 ans, et donc des prix plus bas à venir...

  • 0 Reco 23/03/2012 à 15:41 par Azerty

    Le couple qui se paie son taudis sur 25 ans avec un endettement ras la gueule, il est pas pret de relancer l'économie via la consommation vu qu'il bouffera des pates ED pendant de très longues années.
    Le système des traites grignotées au fil des années par l'inflation (comme dans les années 80) n'est pas prêt de revenir vu que sans grosse augmentation de salaire, l'optique d'hyperinflation (10%+) ne peut pas tenir.
    Cette bulle immobilière a appauvrit tous les cons qui se sont endettés sur de très longues années pour leur tas de parpaings et tout le fric immobilisé dans cette masse morte est pas prête de créer de la richesse et des emplois.

  • 0 Reco 23/03/2012 à 12:03 par Kasstoipovkon

    Vendeur de robien surfacturés detected...

  • 0 Reco 23/03/2012 à 10:51 par Manu

    Gironimmo sent à plein nez le mec aigri... Mais aigri de quoi ?

  • 0 Reco 23/03/2012 à 10:37 par Gironimmo

    Quand à la relance de l'économie dite réelle, si quelqu'un peut m'indiquer les secteurs qui peuvent développer de la richesse en France non délocalisable, je le communiquerai au ministère afin de relancer la croissance de notre pays.

    Merci de votre contribution à la relance économique hors immobilier.

  • 0 Reco 23/03/2012 à 10:35 par Kasstoipovkon

    C'est vrai que papy fait souvent appel à des artisans pour faire briller le taudis qu'il loue une fortune aux jeunes.

    Il est temps que l'argent soit investit dans l'économie...Stop les subventions déguisées!

  • 0 Reco 23/03/2012 à 10:25 par Gironimmo

    pour Max

    Les artisans maçons, chapistes, menuisiers, plaquistes, couvreurs, plombiers, électriciens, carreleurs... sont heureux (second degré) d'apprendre que leur travail n'est pas productif de valeur.

    Dans l'ancien que ce soit pour la rénovation soit pour l'entretien du logement, ces métiers créent de la valeur ajouté.

    Affirmer le contraire c'est mentir tout simplement. Et ce sont des métiers non délocalisables.

  • 0 Reco 23/03/2012 à 09:50 par jacques51

    laissez le marché privé se réguler tout seul, et consacrez les financements aux logements sociaux.

  • 1 Reco 22/03/2012 à 22:03 par Marc

    "Mais vous oubliez que les propriétaires de logements contribuent par leur investissement dans la pierre à faire tourner l'économie française" : FAUX : l'investissement dans la pierre (sauf dans le neuf) ne créée aucune richesse nouvelle (le bâtiment est déjà construit et les dépenses d'entretien sont indépendantes du coût d'achat).
    L'augmentation des prix dans l'ancien est un phénomène uniquement spéculatif, au sens littéral du terme : captation au moment de l'achat dans un actif improductif des revenus futurs ou passés résultant du travail sur une durée de plus en plus longue (allongement des prêts dont les montants correspondent à un pari sur la capacité des emprunteurs à rembourser par le fruit futur de leur travail & consommation des revenus passés correspondant à de l'épargne ou des donations ou héritages).
    L'immobilier est la première position spéculative des français.
    Le fait que des pseudo économistes (en réalité des consultants cherchant à vendre leur soupe) en appellent à nouveau à de la défiscalisation montrent que ce secteur refuse catégoriquement de s'engager sur la voie d'une baisse des prix.
    Or, seule la baisse des prix permettra de relancer l'investissement dans l'économie réellement productrice de valeur, et cette économie là n'a rien à voir avec l'immobilier.
    La création de valeur avec l'immobilier, c'est aussi pipeau que la création de richesse avec l'or, les tulipes ou toute autre chose qui ne produit rien.

  • 0 Reco 22/03/2012 à 14:51 par Soyons précis

    Le problème de l'immobilier est résumé dans l'esprit de cet article ...
    L'immobilier doit servir à loger, et non pas à defiscaliser ou à augmenter des rendements d'investissements ... C'est quand on entre dans ce type de système qu'on arrive à des situations ubuesques comme d'avoir le prix du mètre carré à 10.000 EUR même pour un appart de mauvaise qualité, pourvu qu'il soit dans le centre de Paris ...

    Ce genre de problématique existe dans d'autres domaines, l'investissement au DOM-TOM ( loi girardin ), l'art ( exonéré de l'ISF ) et sans doute bientot l'énergie renouvellable ( defiscalisé dans tous les sens ) avec les mêmes dérives sur-inflationistes ...

  • 0 Reco 22/03/2012 à 12:02 par justiceforall

    @Gironimmo
    L'argument du logement cher en ville est faux problème. Il s'agit surtout d'un problème d'incompétences flagrantes des politiques Francais par rapport à leurs homologues allemands.
    Il faut construire des immeubles d’habitation en hauteur à la place des vieux petit immeubles de 50 ans, il y a bien des tours de bureau, la ville doit d'adapter sinon il faut aller habiter à la campagne !
    et de rendre accessible le centre ville depuis des banlieue pavillonnaires

  • 0 Reco 22/03/2012 à 11:28 par Gironimmo

    Je suis d'accord qu'un couple au SMIC doit se loger sans problème, c'est même ce que je défend. Mais si cela est possible à la périphérie des villes ça l'est beaucoup moins dans les villes.

    Or tous ceux qui travaillent en ville pour un SMIC doivent souvent habiter loin de leur emploi car sinon c'est trop cher. C'est à cela que pourrait servir aussi les constructions sociales même si dans la majorité des cas le logement sociale devrait être réservé à ceux qui en ont besoin.

    Et surtout pas à ceux qui représente la république avec des revenus certains tels que Benoit Aparu (ministre UMP à l'époque chef de cabinet et porte flingue de Nicolas Ier) ou Delphine Batho (député PS et porte parole de François Hollande).

  • 0 Reco 22/03/2012 à 11:09 par justiceforall

    @gronimmo
    un couple au SMIC doit pouvoir se loger SANS problèmes, ou alors il y a un ÉNORME Problème au niveau de la politique du logement.
    Le même couple aurait avantage à ne rien faire pour avoir un HLM, on marche sur la tète.
    Le secteur du bâtiment doit être complètement repensé de manière radicale pour que des gens au SMIC puissent louer/acheter facilement comme en Allemagne, sans se saigner pour pouvoir vivre aussi!
    Les HLM devraient se résumer à des centres d’hébergement d'urgence pour personnes en difficulté qui ont en fait besoin d’être pris en main, et pas d’être parachuté n'importe ou pour soit disant avoir 20% de "logement sociaux" et donner bonne conscience à des bobo pour que leur femme de ménage/nounou qui travail au black pour eux habite à coté de chez eux....
    Le mieux est l’ennemie du bien.
    Celui qui fait l'ange fait le diable...

  • 0 Reco 22/03/2012 à 11:07 par hé-hé

    D'URGENCE supprimez TOUS LES DISPOSITIFS stimulants la demande ! Elle est déjà assez élevée.
    Cela ne fait que maintenir la pénurie et faire encore plus monter les prix.

  • 0 Reco 22/03/2012 à 10:52 par Gironimmo

    quand je dis 50-50 accession et location en HLM le taux est peut-être trop élever et faire du 20/80 ou 30/70. l'accession en question resterait soumis à des critères de ressources et serait de l'accession sociale.

    Il n'est pas normal que des couples qui travaillent au SMIC par exemple ne puissent pas accéder à la propriété dans des secteurs géographiques relativement proche de leur emploi. Et accéder à la propriété de la sorte ne me parait pas choquant tant que les programmes HLM ne concurrencent pas les programmes privés.

    Mais la difficulté est dans le conflit d’intérêt qui oppose les programmes privés et hlm.

    Le tout hlm qui est demandé aujourd'hui par les HLM et certains politiques et certains citoyens mal informés (à mon sens) des réalités économiques représente une menace pour l'équilibre du logement ?

  • 0 Reco 22/03/2012 à 10:44 par justiceforall

    @Gironimmo
    Pour les HLM, je ne suis pas d'accord pour la généralisation, car à la fin c'est la double peine pour les gens honnête.
    Il faut aider les gens à travailler pour qu'ils se payent eux même leur appart, sinon c'est les autres qui se saigne à mort pour payer leur appartement , se tape des nuisances, et payent en plus des impôts sur le travail montueux pour les nourri!

  • 0 Reco 22/03/2012 à 10:38 par Gironimmo

    Il est certain qu'il faut en finir avec ses résidences 100% locataires et obliger les promoteurs à produire au minimum des programmes 50-50 entres locataire et propriétaires. Dans la répartition imposer 20% de logement sociaux (10 en accession et 10 en location ou 20 en location par exemple) peut être un bon complément et garantir la réalisation de certain programme.

    De même pour les HLM, il convient d'empêcher des résidences 100% HLM qui finissent toujours en ghetto pour faibles revenus et réaliser une authentique mixité sociale avec du 50-50 accession et location par exemple.

    La mixité des programmes immobiliers voilà l'avenir.

  • 1 Reco 22/03/2012 à 10:34 par justiceforall

    Il faut arrêter de subventionner de manière illégale des investisseur en massacrant la population avec des montant impôt digne du moyen age!
    Le rôle de l'état pour favoriser la construction, est de libérer du foncier de diverce manière (taxation lourde/ expropriation terrain/vieux bati en zone constructible/réaménage ment, et obligation de construire des immeubles de plusieurs étages en échange)

    L'immo neuf (ca doit encore plus pour le vieux) en Allemagne est 2 fois moins cher alors que la densité de population est plus élevée. Il s'inspirer des allemands sur ce sujet.

  • 2 Reco 22/03/2012 à 10:30 par Gironimmo

    M. Polo, traiter les propriétaires de malhonnêtes est inacceptable. Seul des êtres égoïstes et centrés sur leur petite vie peuvent voir les choses de la sorte. Comme chez les locataires il y a des bons et des mauvais propriétaires. Mais vous oubliez que les propriétaires de logements contribuent par leur investissement dans la pierre à faire tourner l'économie française (le bâtiment notamment...) et non la Chine (contrairement à tous ceux qui achètent de la high tech par exemple pour leur besoin perso), contribuent au maintien de l'emploi en France et à loger leurs concitoyens ! et vous que faites vous pour vos concitoyens ?

  • 0 Reco 22/03/2012 à 10:26 par Logement Direct

    L'idée de fond est qu'il va falloir, pour le prochain dispositif, soutenir l'activité économique pour le moindre coût global et en obtenant la meilleure efficacité pour loger les gens à des loyers maîtrisés. Eviter tout effet inflationniste ou production "à côté de la plaque" (prix ou localisation) tout en relançant la machine pour augmenter une offre pertinente et accessible.
    La solution ne se décrètera pas de manière univoque ou avec une disposition simpliste mais devra sans doute jouer sur plusieurs leviers (disponibilité et coût du foncier, implication réelle de collectivités locales souvent malthusiennes à des fins électoralistes, inflation réglementaire, calibrage du dispositif financier et fiscal de soutien et garde-fous associés). Rien de spectaculaire, mais du cohérent pour plus d'efficacité, c'est ce qu'il faut souhaiter. Sans oublier l'accession à la propriété, parent pauvre de l'immobilier neuf...

  • 2 Reco 22/03/2012 à 09:36 par Polo

    Aujourd'hui le problème du logement c'est le manque d'offre. C'est pour cela qu'il faut arrêter d'aider (avec nos impôts) la demande. Arrêtons toutes mesures qui servent au final d'enrichissement aux personnes malhonnêtes et qui profitent de la crise du logement.
    La solution c'est que l'état construise lui-même des logements en quantité suffisante pour que chacun trouve un logement décent et moins cher.
    Au lieu de ça les gouvernements successifs préfèrent faire de la subvention ( par des dispositifs divers) aux marchands de béton et autres profiteurs de l'immobilier qui ne pensent pas à loger l'ensemble de la population mais à faire des profits avec nos impôts et en maintenant la pénurie (donc des prix très chers).