Fiscalité
LaVieImmo.com
FiscalitéFiscalitévendredi 4 juin 2010 à 18h35

Le Scellier fait débat dans l'agglomération dijonnaise


le Scellier pourrait être supprimer à Dijon
le Scellier pourrait être supprimer à Dijon
le Scellier pourrait être supprimer à Dijon (©dr)

Dijon pourrait bientôt être privée du dispositif Scellier d’aide à l’investissement locatif. La perspective fait des heureux chez les propriétaires dijonnais, dont beaucoup peinent à trouver des locataires.

(LaVieImmo.com) - Dans sa « Cartographie nationale des risques locatifs », publiée fin avril, Jean-Michel Ciuch, directeur général de la société Immo Group Consulting, constate que le marché locatif dijonnais souffre de la concurrence directe d’un marché locatif social très actif. La ville serait par ailleurs l’une des rares de France à connaître une situation de « suroffre émergente ou potentielle », au même titre que Besançon, Belfort et Royan. Il ne serait donc pas étonnant que le projet de réforme du régime Scellier promis par le secrétariat d’Etat au Logement, débouche sur sa suppression à Dijon et dans sa région.

Cette perspective fait déjà des heureux chez les propriétaires dijonnais, dont un grand nombre connaît des difficultés croissantes à trouver des locataires. « Cela fait deux ans que nous tentons d’alerter l’opinion publique sur les risques de l’investissement locatif », explique Jean Perrin, président de l’Union nationale de la propriété immobilière (UNPI) et de sa Chambre en Côte d’Or. « Nous avons dressé une liste de vingt-sept départements dans lesquels nous déconseillons d’investir – la Côte d’Or est l’un d’eux ». Il faut dire qu’entre des loyers en baisse (-2,5 % sur un an à fin février 2010, selon l’observatoire Clameur*), et une vacance croissante, il ne fait pas bon être propriétaire bailleur à Dijon en ce moment. « En moyenne, quand un locataire quitte un logement, son propriétaire doit consentir une baisse de loyer de 10 % pour trouver un successeur », reprend Jean Perrin, qui voit le probable arrêt du Scellier, source de nouvelles constructions neuves, comme « une bonne nouvelle ».

Jean-François Buet, président de la Chambre Fnaim de la Côte-d’Or, est moins catégorique. « Les biens qui correspondent aux attentes des locataires se louent bien », indique-t-il. « La concurrence des immeubles neufs doit faire réagir les propriétaires bailleurs : pour trouver un locataire, il faut soigner son bien, le rénover et le mettre aux normes. Les locataires sont de plus en plus exigeants,c’est aux propriétaires de se mettre à la page », ajoute-t-il.

LaVieImmo.com - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 1 Reco 14/06/2010 à 10:35 par nico

    Entre langue de bois et mal embouché, le client qui paye a aussi son mot à dire.L'argent est un langage universel. Les jeunes générations ayant de moindres revenus que les précédentes, il va falloir les prendre un jour comme nouvelle référence statistique. Donc les prix vont baisser partout .


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...