Fiscalité
LaVieImmo.com
FiscalitéFiscalitéjeudi 9 juillet 2015 à 14h16

Les avantages d'un investissement dans une résidence EHPAD en Censi-Bouvard


Investir en EHPAD offre des avantages certains
Investir en EHPAD offre des avantages certains
Investir en EHPAD offre des avantages certains (©Fotolia)

Un investissement dans un établissement hospitalier pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) offre la possibilité d’une réduction fiscale intéressante lorsque la résidence en question est neuve. Au-delà de la plus-value fiscale, le retour sur investissement vaut le détour.

Il revient à une société exploitante de prendre en charge la gestion de votre bien en EHPAD en vous versant, chaque mois, un loyer. Vous devez conserver ce bien pendant neuf ans puis le revendre ou le conserver à des fins de location.

Qu’est-ce qu’un EHPAD ?

Un EHPAD est une résidence pour personnes âgées réclamant l’assistance d’un tiers pour faire face aux contraintes du quotidien. Parmi le personnel des EHPAD, on compte des aides-soignants et des assistants de vie. L’obligation légale de l’EHPAD impose la délivrance de quatre prestations : l’accueil, la blanchisserie, le petit déjeuner et l’entretien. Face au vieillissement de la population, la demande de places en EHPAD dépasse largement le niveau de l'offre.

Un investissement serein

Simulation LMNP Censi Bouvard
Simulation loi Censi Bouvard

Calculez votre économie d'impôt en quelques clics !

Face à une demande en croissance constante, le marché des EHPAD est propice à l’investissement, notamment grâce à un rendement parmi les plus élevés dans le domaine des résidences de service. L’investisseur n’a pas besoin de s’occuper de la location ou de l’entretien. Il signe directement un bail avec une société exploitante, qui lui verse un loyer en retour. En supplément, la loi Censi-Bouvard lui accorde une remise d’impôt.

11 % de remise d’impôt

Les investisseurs ayant jeté leur dévolu sur un EHPAD neuf en Censi-Bouvard, bénéficient d’une remise d’impôt équivalente à 11% du montant de leur investissement. Cette remise est étalée sur neuf ans et s’applique directement sur l’impôt sur le revenu. Un seuil maximal de 300 000 € par an et par foyer fiscal ne peut être dépassé, soit une remise maximale de 3666 € maximum, par an et pendant neuf ans. Sans oublier la possibilité de récupérer la TVA, si la société exploitante et l’investisseur assurent eux-mêmes le paiement de la TVA. Une précision importante car au final, le montant de la réduction, reversement de la TVA compris, s’établit à 16 %. Autre avantage : vous pouvez déclarer les loyers perçus au régime fiscal des loueurs meublés non-professionnels (LMNP) ou professionnels (LMP). Dans le premier cas, vous profitez du déficit foncier. Dans le second, vous bénéficiez d’un abattement de 50%.

Calculez en quelques secondes vos économies d'impôts potentielles avec le dispositif LMNP grâce à notre simulateur : cliquez ici >>

Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 29/07/2015 à 23:22 par MaevaV56

    Comme l'article le dit bien, l'EHPAD c'est vraiment intéressant pour l'économie d'impôt. En soi, la rentabilité est faible, et le risque quand même grand d'un défaut/mésentente avec l'exploitant.

    C'est pour ça qu'll me parait primordial de bien le choisir, et donc d'analyser la stratégie de l'exploitant pour savoir s'il sera encore existant dans 10, 15 ans...
    J'ai trouvé ce site qui donne plus d'informations à ce sujet : http://www.etreunrenard.c om/definition-ehpad/
    Tout y est pour ne pas se faire piéger...

  • 0 Reco 09/07/2015 à 16:38 par AS31

    Un tel investissement doit s'envisager à long terme, pour percevoir des revenus complémentaires. L'inconvénient du Censi Bouvard est la quasi obligation de revente, une fois que la réduction d'impôt a disparu car, en ayant choisi la réduction d'impôt, on ne peut pas ensuite bénéficier du régime de l'amortissement (nettement plus efficace) et on a alors la situation suivante :

    Plus de réduction d'impôt
    Et des loyers assez fortement imposés (IR + CSG à 15,5 %)

    En résumé, l'investissement dans l'ancien, avec le régime de l'amortissement, s'avère plus efficace.

    Message modéré 10/07/2015 à 15:36


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...