Fiscalité
LaVieImmo.com
FiscalitéFiscalitémercredi 28 octobre 2009 à 19h07

Nexity juge la reprise de l'immobilier neuf "fragile"


(©dr)

Nexity dit merci à la baisse des taux d’emprunt et aux mesures de soutien à l’immobilier. Grâce, notamment au doublement du prêt à taux zéro (PTZ) et au succès du régime de défiscalisation Scellier, le promoteur a vu ses réservations de logements neufs progresser de 40 % sur un an au cours des neuf premiers mois de l’année, pour un total de 7 810 unités.

(LaVieImmo.com) - « Les dispositifs mis en place connaissent un réel succès, et atteignent les objectifs recherchés : relance des mises en chantier, soutien à l’emploi », commente Alain Dinin, PDG de Nexity. Bonne nouvelle également du côté du stock de logements invendus, toujours très faible, à 176 logements à fin septembre, avec un niveau de pré commercialisation au lancement des travaux toujours élevé, de 78 % en moyenne sur les neuf derniers mois.

Mais l’heure n’est pas aux réjouissances. « Dans un contexte de chômage élevé et de confiance proche des plus bas, la reprise de l’immobilier neuf est fragile et l’insuffisance de la production de logements s’accroît », met en garde Alain Dinin. Selon le dirigeant, le secteur ne saurait se contenter d’un « maintien de mesures ». Au contraire, « le gouvernement doit trouver de nouveaux moyens de [le] relancer ». En l’état actuel des choses, le dirigeant estime que 310 000 à 320 000 logements neufs seront construits cette année en France – y compris les maisons individuelles en diffus et les logements sociaux. Attention, prévient le dirigeant, ce niveau, en baisse d’environ 15 % sur un an et inférieur de plus d’un quart au record de l’année 2007, « restera très en deçà des besoins ». Pour mémoire, le gouvernement s’était fixé l’objectif de 500 000 mises en chantier par an pour répondre à la demande de logements non satisfaite.

Objectif de chiffre d’affaires relevé

A noter que Nexity a vu son chiffre d’affaires progresser de 1 % au cours des neuf premiers mois de l’année, à 1 962 millions d’euros, dont 1 224 millions pour son pôle Logement (-7 %), 370 millions dans le Tertiaire (+61 %) et 364 millions dans les Services (-9 %). Sur l’année, le groupe devrait enregistrer une décroissance de 5 % seulement, deux fois moins importante qu’attendu jusqu’à maintenant. L’objectif d’une marge opérationnelle « supérieure à 7 % » est maintenu, de même que la prévision d’une part de marché de 10 %, dans un marché du logement attendu à 90 000 unités.

E. S. - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...