Fiscalité
LaVieImmo.com
FiscalitéFiscalitélundi 17 janvier 2011 à 15h33

Patrimoine : La réforme fiscale prête plus tôt que prévu


La réforme fiscale 2011 devrait être prête en avril
La réforme fiscale 2011 devrait être prête en avril
La réforme fiscale 2011 devrait être prête en avril (©dr)

Lors de ses vœux à la presse ce matin, le ministre du Budget, François Baroin, a dévoilé, le calendrier de la réforme fiscale 2011. Et c’est avec deux mois d’avance sur l’échéance annoncée fin 2010, que la réforme devrait voir le jour.

(LaVieImmo.com) - La refonte de la fiscalité du patrimoine semble être en bonne voie et avant même que la concertation soit amorcée, un certain nombre de lignes directrices sont en train d’être dessinées. François Baroin a réitéré sa volonté de faire « une réforme équitable (…) à coût neutre pour les finances publiques ». Il a précisé que le gouvernement annoncerait fin février ses premiers choix sur la réforme de la fiscalité. « Nous dirons fin février quelles sont les pistes que nous écartons et nous nous donnerons encore un mois pour dire quelles sont celles que nous retenons, pour aboutir à une réforme qui devra être simple », a déclaré le ministre, cité par NouvelObs. com.

Des contours encore flous

Et alors que la ministre de l’économie, Christine Lagarde, parlait vendredi de taxer les plus-values sur la vente des résidences principales, François Baroin, indiquait « qu’aucune piste n’[était] ni privilégiée, ni écartée ». Il a toutefois rappelé, que l'évolution fiscale devait se faire suivant la convergence fiscale entre la France et l’Allemagne.

François Baroin organisera début mars un colloque sur la fiscalité du patrimoine, qui devrait permettre de « faire un premier bilan ». La future réforme serait donc prête pour le mois d’avril, au lieu de juin, avant que la France prenne part au G8.

Nastasia Desanti - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 20/01/2011 à 22:23 par envie d'ailleurs

    ras le bol pour les salariés qui ont laissé une bonne partie de leurs revenus en charges variées, puis payé des impots sur le reste, payé des impots sur la partie utilisée pour s'acheter une résidence principale et des intérêts sur le non disponible, payent des taxes locales et des impots fonciers et vont maintenant être à nouveau taxés s'ils revendent leur résidence principale pour du plus petit au moment de la retraite. A leur mort leurs enfants payeront encore des impots s'ils héritent de ce bien durement gagné par leur parents...
    Ceux qui naissent une cuillère d'argent dans la bouche et profitent toute leur vie du travail des autres ont les conseillers financiers qui leur permettent à eux de beaucoup moins participer à la vie du pays.
    Travailler moins pour gagner plus c'est vraiment la devise de ce gouvernement.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...