Fiscalité
LaVieImmo.com
FiscalitéFiscalitémardi 8 novembre 2011 à 13h35

Plan de rigueur : Ce qui change dans l'immobilier


La recherche d'économies touche le secteur de l'immobilier
La recherche d'économies touche le secteur de l'immobilier
La recherche d'économies touche le secteur de l'immobilier (©dr)

Scellier, PTZ+, TVA… Le nouveau plan d’austérité présenté lundi par François Fillon n’épargne pas l’immobilier. Tour d’horizon des changements à venir et des réactions, largement négatives, des représentants des secteurs concernés.

(LaVieImmo.com) - C’est un Premier ministre passablement inquiet qui a présenté lundi son deuxième plan de rigueur depuis le mois d’août. « Le mot de faillite n’est plus un mot abstrait », a lâché François Fillon, la situation nécessitant selon lui de fournir « des efforts collectifs et prolongés » à même de préserver la « souveraineté économique, financière et sociale » du pays. De nombreux aspects de l’économie sont donc durcis. L’âge légal de la retraite est porté à 62 ans dès 2017 au lieu de 2018, la revalorisation des prestations sociales est fixée à 1 % pour 2012 et indexée sur la croissance (alors qu’elle l’était sur l’inflation), et la diminution des dépenses d’assurance-maladie est réaffirmée. Déjà lourdement touché par le plan d’austérité présenté au mois d’août, l’immobilier se retrouve également largement mis à contribution. L’objectif : ramener en 2012 « notre déficit public à 4,5 % de la richesse nationale, à 3 % en 2013, à 2 % en 2014, jusqu’à l’équilibre qui doit être atteint en 2016 », a martelé M. Fillon.

Les mesures ci-dessous, détaillées par le Premier ministre et reprises sur le site de Matignon, seront discutées en séance publique à l'Assemblée nationale à la fin du mois.

Le Scellier prendra fin en 2013

Gros morceau du plan de rigueur, le nouveau coup de rabot des niches fiscales doit rapporter 2,6 milliards d’euros au gouvernement d’ici 2016. Parmi les mesures qui vont être prises dans ce cadre, l’une concerne le dispositif Scellier d’aide à l’investissement locatif, dont on sait désormais qu’il prendra bel et bien fin le 31 décembre 2012. Dans un entretien à LaVieImmo.com, Alain Dinin, le président-directeur général du promoteur Nexity, a estimé que cette annonce n’en n’était pas une, le Scellier ayant été mis en place en 2009 « pour une durée de quatre ans ». La perspective d’une prolongation jusqu’en 2015 avait pourtant été entrevue, une option dans ce sens ayant été déposée dans le cadre du projet de loi de finances pour 2012.

La Fédération des promoteurs immobiliers (FPI) condamne « une décision néfaste à court, moyen comme long terme », qui « met en danger la construction de logements […], va aggraver les difficultés que rencontrent les Français pour se loger, faire augmenter les loyers et restreindre la mobilité des personnes […], et augmenter encore la pénurie de logements » dans le pays.

Particulièrement inquiet, Marc Pigeon, le président de la FPI, estime que l’interruption du Scellier « va durablement peser sur l’activité économique, l’emploi et les conditions de vie des Français, tout particulièrement les ménages à revenus modestes et moyens ».

Moins inquiet, Alain Dinin rappelle que « pas moins de sept lois [de soutien à l’investissement locatif] se sont succédées » en France depuis 1982n et estime qu’une autre devrait prendre la suite du Scellier. « Je sais d’ailleurs que, quelque soit le gouvernement futur, les équipes politiques des deux bords travaillent déjà sur un nouveau dispositif, à mettre en place à compter de 2013 », confie le dirigeant.

La fin du PTZ+ dans l’ancien

Après l’investissement locatif, la résidence principale ! La chasse aux niches fiscales passe également par une réforme du prêt à taux zéro renforcé (PTZ+), qui sera désormais « recentré sur le neuf, avec une coût de génération ramené à 800 millions d’euros », selon les propos de François Fillon.

Mis en place en début d’année sur les cendres de l’ancien PTZ et de la déduction des intérêts d’emprunts, auxquels il s’est substitué, le PTZ+ a été vanté dès sa conception par le gouvernement pour son universalité, le dispositif s’adressant à l’ensemble des primo-accédants, quel que soit leur niveau de revenu, et qu’ils décident de faire construire un logement neuf ou s’installent dans l’ancien. Récemment, des rumeurs avaient laissé entrevoir une possible exclusion des ménages les plus riches du dispositif. S’il n’est pas exclu que la question soit à nouveau évoquée dans les prochaines semaines, c’est finalement sur son autre particularité que le PTZ+ sera retoqué.

En apprenant la nouvelle, la Fédération nationale de l’immobilier a dénoncé une décision « insupportable ». Rappelant que « c’est le PTZ+ qui a soutenu en 2011 l’activité du marché », la Fnaim estime que sa suppression dans l’ancien entraînera « un ralentissement très net de l’activité », avec des conséquences « dramatiques » à la fois dans le domaine de l’emploi, en termes de recettes des collectivités territoriales, et sur la mobilité des salariés. En outre, le PTZ+ dans l’ancien ayant avant tout bénéficié aux ménages les plus modestes, la Fnaim estime que sa suppression revient à exclure « les familles les plus fragiles […] du marché de l’accession à la propriété ». Un coup dur porté à « la France de propriétaires », concept en vogue au début du quinquennat de Nicolas Sarkozy et cher à Christine Boutin, du temps où elle était au Logement.

Réduction de 20 % du crédit d’impôt développement durable (CIDD)

Toujours au rayon niches fiscales, le gouvernement a décidé de s’attaquer au CIDD, qui « subira un rabot supplémentaire de 20 % ». Issu du Grenelle de l’Environnement, cette mesure permet aux contribuables domiciliés fiscalement en France – qu’ils soient propriétaires, locataires ou occupants à titre gratuit - de bénéficier d'un crédit d'impôt pour la rénovation de leur résidence principale. Par exemple, des travaux d'isolation thermique ou de remplacement de chaudière.

La Fédération française du bâtiment (FFB) estime que la décision du gouvernement, couplée à l’ensemble des autres mesures prises dans le cadre du plan de rigueur, « hypothèque, à n’en pas douter, l’avenir [du] secteur, et, par là-même, l’emploi ».

Une TVA relevée de 5,5 à 7 % dans le bâtiment*

Largement anticipée, la création d’un taux intermédiaire de TVA s’appliquera à l’ensemble des services et produits qui bénéficient à l’heure actuelle d’une imposition à 5,5 %, à l’exception de l’alimentation, de l’énergie et de tous ceux qui s’adressent aux handicapés. Outre les livres et la restauration, le passage à 7 % concernera les travaux de rénovation et d’entretien des logements anciens. La mesure devrait rapporter 1,8 milliard d’euros à l’Etat.

Lors de l’annonce de la nouvelle, François Fillon a évoqué l’argument de « la convergence des taux de TVA en Europe ». A 7 %, le taux de TVA réduit français sera équivalant à celui pratiqué en Allemagne. On se souvient que la Cour des Comptes avait préconisé un tel relèvement au printemps, estimant qu’il participerait à une meilleure convergence fiscale entre les deux pays.

La Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb) a été la première à réagir à l’annonce, pronostiquant un « freinage brutal » de l’activité du secteur, avec « une perte d'un milliard de chiffre d'affaire et la disparition directe et indirecte de 10 000 emplois ».

*Petit rappel : le taux de TVA réduit dans le bâtiment est réservé aux travaux d'amélioration, de transformation, d’aménagement et d’entretien portant sur les logements d’habitation (résidence principale ou secondaire) achevés depuis plus de deux ans. Ces travaux, qui peuvent être entrepris par le propriétaire, le locataire ou l’occupant du logement, ne peuvent bénéficier du taux réduit de TVA que s’ils ont été facturés par l’entreprise qui les réalise.

Emmanuel Salbayre et Léo Monégier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 18/11/2011 à 15:54 par Mat0412

    je ne vois pas comment la suppression du PTZ+ dans l'ancien va stopper la montée de l'immobilier, il y a 5 ans le PTZ ne concernaient que els primo-accédants ds le neuf ! Cette mesure n'est donc qu'un juste retour des choses. Et pour info, il y a 5 ans, l'immobilier ne cessait d'augmenter... Pour moi ces mesures vont peut être ralentir les transactions mais c'est pas en empruntant 20000 à 4% au lieu de 0%avec le PTZ+ que le marché va dégringoler !!!!

  • 0 Reco 10/11/2011 à 10:42 par totor2011

    Le gouvernement n'a juste pas pris en compte que la suppression du scellier ne compensera pas la baisse des entrees de TVA sur les apprtements neuf a 19,6%

  • 0 Reco 09/11/2011 à 22:24 par MisterHadley

    "oui je suis d'accord avec toi sur ce point (wahou qui l'eu cru)

    Mais alors comment tu expliques la situation des autres pays où il y a eu un krach ??"

    Les lois ne sont pas du tout les mêmes, ni le système bancaire...

    Sans oublier que les "krach" des autres pays ont été dramatiques pour leur peuple, mais pas pour les spéculateurs...

    ;)

  • 0 Reco 09/11/2011 à 22:24 par patwon

    ah ah ah !
    C'est bizarre, je reconnais pas ton style de réponse... c'est vraiment toi Hadley ???

  • 0 Reco 09/11/2011 à 22:21 par MisterHadley

    "je croyais que tu t'étais tout construit tout seul !
    en fait, non pas du tout... quelle déception :p"

    Nan nan, tu ne te trompes pas, justement, puisque je reconstitue l'ensemble de "l'empire familiale"... et tout seul comme un grand, wesh, gros, t'as vu..!?

    :D

    Ensuite, retraite... ;)

  • 0 Reco 09/11/2011 à 22:21 par patwon

    oui je suis d'accord avec toi sur ce point (wahou qui l'eu cru)

    Mais alors comment tu expliques la situation des autres pays où il y a eu un krach ??

  • 0 Reco 09/11/2011 à 22:18 par MisterHadley

    Les institutionnels n'ont pas "besoin" de se recapitaliser comme tu le penses...

    C'est un peu comme les banques en terme d'immobilier, d'une façon ou d'une autre, ils "touchent" toujours...

    Ils sont diversifiés, détiennent des bureaux, des murs commerciaux, des centres commerciaux, en plus des logements...

    Les "locataires" ne sont que des "pions", ou plutôt, leurs logements ne sont qu'un 'actif" parmis beaucoup d'autres...

    Ils peuvent générer du cash de différentes façon sans se départir de quoi que ce soit...

    Faut pas t'leurrer la dessus.

    Les plus gros "marchands de biens", ce sont eu, en réalité, tout lemonde le sait...

    Banques, assurances, etc, etc...

    Un jour, quelqu'un chez eux a une illumination et se dit:

    " tiens, je vais dire au Conseil d'administration que nous devrions bazarder cinquante immeubles de "pauvres", ça nous fera un peu d'cash pour augmenter les dividendes...

    Vendont les à la découpe, avec toute une combine pour minimiser toutes les ontraintes fiscales et juridiques, ça nous occupera une demie-journée"

    Pour ceux-là, la rétention n'est qu'uneligne comptable, et ils le feront sans état d'âme, peu importe les "taxes", elles font partie de la rentabilité pour eux, puisque toute imposition est pour eux déductioble des bénéfices.

    Ils sont donc toujours "gagnats".

    Simple, n'est-ce pas..?

    C'est malheureux mais c'est ainsi.

  • 0 Reco 09/11/2011 à 22:11 par patwon

    je croyais que tu t'étais tout construit tout seul !
    en fait, non pas du tout... quelle déception :p

  • 0 Reco 09/11/2011 à 22:09 par MisterHadley

    La mienne, pardi..!

    :D

    Depuis les plus illustres qui auront conbattu pour l'indépendance Américaine... ;)

    Jusqu'à moué, MisterHadley l'gros zhéritier...

    ;)

  • 0 Reco 09/11/2011 à 22:07 par patwon

    quelle famille est propriétaire ?

  • 0 Reco 09/11/2011 à 22:06 par MisterHadley

    J't'explique un truc vite fait...

    La "famille" est propriétaire de génération en génération, et depuis plus de trois cent ans, soit bien avant la Révolution Française...

    Je peux donc affirmer ne pas "mêtre ramassé" comme les générations précédentes, et sur plus de trois siècles, ne se sont pas "ramassés" non plus.

    ;)

    l'immobilier est ce qu'il y a de plus stable.

    Si tu souhaites rester locataire, ça se respecte.

    Mais ne fais pas comme si tu ne comprenais pas ce qui est maintenant annoncé "officiellement" même si ça ne l'est pas de façon claire et limpide: les locataires perdront à coup sûr du "pouvoir d'achat" en 2012, et vrasemblablement les années suivantes aussi, telle que les choses sont engagées actuellement.

  • 0 Reco 09/11/2011 à 22:02 par patwon

    et les institutionnelles ont des gros besoin de recapitalisation... et ils vont pas se géner de revendre en haut de la bulle !

  • 0 Reco 09/11/2011 à 22:00 par patwon

    "LA RETENTION sera justement un anti "krach" qu'utiliseront les institutionnelles pour maintenir leur rendement."

    ça va se régler à coups de taxes !

  • 0 Reco 09/11/2011 à 21:59 par patwon

    "loi de l'offre et de la demande"
    La loi de l'offre et la demande a été faussé par des cadeaux fiscaux !
    Tous ceux qui ont acheté pendant ces 4/5 dernières années à crédit et qui vont revendre d'ici 1 ou 2 ans vont bien voir qu'ils n'ont pas gagné 1 thune ! Et le modèle de "l'immo toujours gagnant' va éclater en éclat ! Et les gens redeviendront frileux avec l'immo !
    C'est comme avec la bourse d'ailleurs ! A une époque, tout le monde jouait à la bourse. Soi disant sur le long terme on était tout le temps gagnant (j'ai croisé bcp de Hadley spécialisés en bourse). Puis bcp se sont ramassés les dents par terre à ne pas vouloir diversifier... Mais ces montons retourneront à investir sur le CAC... il suffit qu'il monte pendant 3/4 ans pour que tout le monde oubli que ça peut retomber !
    L'immo c'est pareil : 50% des logements sont des investissements ! ça en fait des gens qui peuvent changer leur fusil d'épaule

    Continue de faire comme si tu comprenais pas si ça te fait marer...

    :)

  • 0 Reco 09/11/2011 à 21:55 par MisterHadley

    Relis vraiment, et comprends ce que tu lis.

    PArce qu'à moins que tu ne fasses réellement l'pauv'gars qui ne comprend rien, là, t'as un blem de comprenette.

    LA RETENTION sera justement un anti "krach" qu'utiliseront les institutionnelles pour maintenir leur rendement.

    Ca s'est déjà produit et maintenant que le contexte l'impose encore plus, ils ne vont pas se priver de le faire.

    Relis depuis le dévut, lentement, plusieurs fois.

    JE ne vais pas réécrire ce qu'il y a déjà d'écrit, tu n'as qu'à relire.

    ;)

    A+

  • 0 Reco 09/11/2011 à 21:51 par MisterHadley

    ""les prix devaent baisser à l'acquisition, ils ne pourraient donc qu'augmenter à la location..."
    C'est bancal comme argumentation ! ce sera une exception française alors "

    Relis, parce que ce que tu appelles "exception française" n'est simplement qu'une démonstration élémentaire de la loi de l'offre et de la demande.

    Continues de faire comme si tu ne comprenais pas si ça te fait marrer.

    ;)

  • 0 Reco 09/11/2011 à 21:51 par patwon

    "Relisez ce que j'ai dit plus bas, ce n'est pas les lyers du scellier qui étaient important, mais la production de logements destinés à la location qu'il ne va donc plus y avoir..."
    Argument encore bancal qu'on nous sert depuis trop longtemps ! Si il n'y avait pas assez de lgements, l'exédants des gens qui ne trouvent pas de toit vivraient dehors !
    C'est juste que le biens sont accaparés par les nouveaux bourgeois ! et le jour ou il deviendra trop couteux de continuer à se les accaparer, ben ce sera fini !

  • 0 Reco 09/11/2011 à 21:48 par MisterHadley

    Relisez ce que j'ai dit plus bas, ce n'est pas les lyers du scellier qui étaient important, mais la production de logements destinés à la location qu'il ne va donc plus y avoir...

    Plus de production de logements = surdemande locative alors que le marché de la location en zone tendue n'était déjà pas capable d'absorber la demande locative.

    LEs "APL3 s'amoindrissant en plus au moment où une surdemande va vraisemblablement avoir lieu, bon courage aux "djeuns" qui vivent dans leur bulle...

    :D

    Sur ce...

  • 0 Reco 09/11/2011 à 21:48 par patwon

    ""Et donc ça va baisser"

    Correctif, ça baisse )))))))))))))"

    Correctif, ça va baisser bien plus fort :)))

  • 1 Reco 09/11/2011 à 21:47 par patwon

    "les prix devaent baisser à l'acquisition, ils ne pourraient donc qu'augmenter à la location..."
    C'est bancal comme argumentation ! ce sera une exception française alors !

  • 0 Reco 09/11/2011 à 21:45 par Liam

    "Et donc ça va baisser"

    Correctif, ça baisse )))))))))))))

  • 0 Reco 09/11/2011 à 21:44 par patwon

    ah non non non !
    Tu m'as mal compris !!! J'essayais de dire que j'étais d'accord avec toi (j'ai un peu vite écris, je suis d'accord).
    Ce que je veux dire c'est que les loyers n'ont pas augmenté autant que les prix à l'achat ! et loin de là !
    Et surtout que pour faire de l'invest locatif aujourd'hui, ben il ne faut pas savoir compter ! le prix à l'achat est trop élevé comparé aux rentrées des loyers !
    Et donc ça va baisser!

  • 0 Reco 09/11/2011 à 21:43 par MisterHadley

    Reviens donc à la réalité, voyons..!

    Combien de drames "humains" il y avait déjà avec les exonérations de plus values et les marchands de sommeils..?

    Hum..?

    Alors, puisque tu fais exprès de ne pas comprendre ce que j'ai pourtant bien expliqué et argumenté, à savoir que si les prix devaent baisser à l'acquisition, ils ne pourraient donc qu'augmenter à la location...

    LEs "aides aux logements" étant déjà sur le déclin, avec un maximum d'augmentation de seulement °1% par an, qu'est-ce que tu veux que je te dise... continues de vivre dans ta bulle, hein..!

    :D

    Les locataires sont en première ligne, maintenant.

    ;)

    Et ils vont trinquer sévère s'ils n'agissent pas intelligemment...

    ;)

  • 0 Reco 09/11/2011 à 21:42 par Liam

    "dans le scellier, les loyés étaient plafonnés d'ailleurs..."

    Si, mais Mr laid parle de "généralisation". S'il veut, on peut segmenté : 20€ à Paris c'est un bon début, au dessus, l'Etat prend tout ))))))))))))

  • 0 Reco 09/11/2011 à 21:41 par Liam

    "les loyers ne sont pas cher comparés au prix à l'achat de toute façon.
    C'est ce qui rend l'investissement locatif très peu rentable d'ailleurs.
    Quand les bailleurs devront faire des travaux de rénovation couteux pour s'aligner aux normes écologiques et de sécurité, et que ça leur coutera 4 ou 5 ans de loyers... ben ils vendront !"

    Y un forumeur,"couragefion" ou quelque chose comme ça qui a posté un message qui dénote bien l'ambiance général chez les ouineurs de l'immo. On n'est pas prêt de les revoir sur le marché héhéhéhéhéhéhéhé

    Rest had laid qui essaie de faire bonne figure, mais on le connait le mytho névrosé. ))))))

  • 0 Reco 09/11/2011 à 21:39 par patwon

    dans le scellier, les loyés étaient plafonnés d'ailleurs...

  • 0 Reco 09/11/2011 à 21:38 par patwon

    dans le scellier, les loyers étaient plafonnés d'ailleurs...

  • 0 Reco 09/11/2011 à 21:38 par MisterHadley

    Entre nous, si ça te fait "PTDR" de te faire bien gentiment enflé de quinze milliard d'euro pour renflouer la Grèce, en plus de tous les "acquis sociaux" auxquel tu contribues au déficit... libre à toi.

    J'espère simplement que tu as bien compris qu'en fait, dans l'histoire, le dindon de la farce, c'est toi, n'est-ce pas..?

    ;)

  • 0 Reco 09/11/2011 à 21:37 par patwon

    les loyers ne sont pas cher comparés au prix à l'achat de toute façon.
    C'est ce qui rend l'investissement locatif très peu rentable d'ailleurs.
    Quand les bailleurs devront faire des travaux de rénovation couteux pour s'aligner aux normes écologiques et de sécurité, et que ça leur coutera 4 ou 5 ans de loyers... ben ils vendront !

  • 0 Reco 09/11/2011 à 21:35 par Liam

    Ok hadlaid, t'as raison, c'est anticonstitutionnel ta connerie ))))))))))

  • 0 Reco 09/11/2011 à 21:34 par Liam

    Vivement Fillou 3. La seule chose qu'ils ont fait, c'est faire flamber l'immo en france, pas d'autre solution que de reprendre le pognon là où ils l'ont dilapidé.

    Je propose de supprimer l'histoire des 30 ans sur les PV (de toute façon, il sautera, pas de doute sur celui-là) et de passer le taux à 50%

  • 0 Reco 09/11/2011 à 21:30 par MisterHadley

    Impossible, vu que ce serait anticonstitutionnel de "l'exiger" de l'ensemble du secteur privé.

    Pas d'bol pour toi...

    Le droit à la propriété est un droit fondamental acquis à la Révolution Françaises...

    1789, ça te dit quelque chose, n'est-ce pas..?

    Tu t'y feras, tu verras...

    "PTDR"..!

    ;)

  • 0 Reco 09/11/2011 à 21:27 par Liam

    L'économie part tellement en vrille qu'ils ne vont pas tarder à être plafonnés tes loyers

  • 0 Reco 09/11/2011 à 21:25 par Liam

    Tu verras, tu t'y feras )))))))))

  • 0 Reco 09/11/2011 à 21:24 par MisterHadley

    Ah, et pour répondre à ta question qui consiste à savoir qui va "soutenir" l'immobilier... et par extension, le reste de l'économie, les retraites des vieux, la sécu, etc, etc, tous les "acquis sociaux"...

    ... bah c'est toi, et pour très longtemps, justement, vu que tu n'es pas prêt de voir la couleur de ta "retraite"...

    Au rythme où ça va, les "prestations sociales" distribuées à tout va...

    Bon courage aux "djeuns" comme toi, parce que....

    Les autres "djeuns", ont compris depuis bien longtemps, eux...

    ;)

  • 0 Reco 09/11/2011 à 21:17 par PTDR

    HAHAHAHA

    ok vilain

  • 0 Reco 09/11/2011 à 21:16 par MisterHadley

    Encore un qui ne comprend rien à ce qui dit...

    ;))))))))))))))

    Amuses toi bien en attendant tes dix prochaines années de galère, au moins, ça te fera un chouia d'muscles....

    "PTDR"..!

    :D

    A+

  • 0 Reco 09/11/2011 à 21:14 par PTDR

    Les prix de l'immo, cest la croissance du PIB de la Grêce qu'ils vont suivre pendant 5 ou 6 ans ))))))

    Ca a déjà commencé d'ailleurs))))))))))))

    Même pas besoin d'attendre que l'Etat cesse de ruiner la France pour soutenir la bulle )))))))))))

  • 0 Reco 09/11/2011 à 21:14 par MisterHadley

    Quel "brio", PTDR, tu t'surpasses entant que futur pauvre dans le vrai sens du terme...

    ;)

    Ca laisse rêveur, là...

  • 0 Reco 09/11/2011 à 21:12 par MisterHadley

    L'inflation de la Grèce est à combien, là, déjà..?

    :D

  • 0 Reco 09/11/2011 à 21:11 par PPPTTTTTDDDDDDRRRRR

    La crise des années 90' va ressembler à une crisounette par rapport aux 10 prochaines années ))))))))))

  • 0 Reco 09/11/2011 à 21:10 par PTDDRR

    Il reste quoi aujourd'hui pour soutenir le 3ème marché immobilier le plus surévalué au monde? Les banques ? )))))))))))))))))))))))))

  • 0 Reco 09/11/2011 à 21:09 par MisterHadley

    Nous savons déjà avec certitude aussi que le scellier, c'est terminé.

    Nous avons aussi maintenant que les ventes dans le neuf seront légèrement en dessous en 2011 que ce qu'elles auront été en 2010...

    Ce qui veut dire, et avec certitude aussi puisque c'est mathématique, qu'il va très vite y avoir beaucoup moins d'offres à la location...

    Moins de demandes à l'accession = plus de demandes à la locations.

    Pourquoi, parce que nous avons toutes et tous la NECESSITE de nous loger.

    Et si l'on achète pas, on loue.

    Les ventes, ainsi que d'ici peu, faute de scellier, la production de logements neufs, s'amoindrissant, les locations vont donc augmenter d'autant que les ventes baisseront, les candidats à l'accession se reportant sur la location une fois encore...

    Et comme en plus, l'offre de logements à la location est déjà très loin d'être suffisante, cela veut donc tout simplement dire que les loyers vont donc augmenter sérieusement à terme, vu que la loi de l'offre et de la demande s'appliquera tout simplement...

    Beaucoup plus de demandes locatives, toujours aussi peu de logements disponibles à la location...

    Nous savons donc que les APL augmenteront plus faiblement que les revalorisations des loyers...

    Devinez donc la suite...

    ;)

    Surtout que les propriétaires bailleurs attendront bien plus pour remettre sur le marché de la vente leurs logements destinés à la location, ils vont donc faire coups doubles, en raison de l'exonération de plus values n'intervenant plus maintenant qu'après trente ans...

    Ils ont donc tout intérêt à faire tourner leurs locations au maximum, et ils ne vont surtout pas s'en priver.

    ;)

    Surtout les institutionnels qui, eux, vu le nombres de logements qu'ils détiennent, et les rentabilités à devoir soutenir, vont donc s'adonner à ce qu'ils faisaient déjà, à savoir de la "vacance", histoire d'optimiser les loyers dans un premier temps, puis ensuite, les prix à l'acquisition pur leurs futures reventes...

    Et sur le dos de qui..?

    CQFD.

  • 0 Reco 09/11/2011 à 21:08 par PTDDRRRRRR

    Et les prix de l'immo, ils vont être indéxés sur quoi ces prochaines années, le PIB de la Grêce ))))))))))))))))))))))))

  • 0 Reco 09/11/2011 à 20:53 par MisterHadley

    Les APL faisant donc partie des prestations sociales qui nous coutent nationalement un bras, elles n'augmenteront plus maintenant qu'en étant indexées sur la "croissance", avec un minimum "garanti" de +1% par an...

    Soit une augmentation inférieure, et avec certitude, à celles des loyers...

    Et nous le savons donc depuis le plan d'austérité de lundi...

    Ca veut dire quoi..?

    Que les locataires savent déjà qu'ils perdent du "pouvoir d'achat" pour 2012.

    ;)

    Les loyers n'étant pas indexés, eux, sur la "croissance", mais indirectement sur l'inflation, donc...

    ;)

  • 0 Reco 09/11/2011 à 20:41 par MisterHadley

    Ce qui est plus qu'inquiétant, par contre, c'est qu'absolument AUCUNES leçons n'aura été retenues sur ce qui ce sera passé ces dix quinze dernières années...

    Tout le monde, ou quasiment, restent englué sur des "modèles" obsolètes et périmés qui ont très largement atteints leurs limites depuis pas mal de temps...

    Les toliers donnant l'ton, peuvent donc toujours eux-mêmes repartir, non pas dans la simple sécurisation de leurs patrimoines, mais dans la rétention excessive, afin de moduler à leur convenance la "pénurie" de logements, et donc, in fine, les prix...

    Déjà que les mesures d'impositions sur les plus values va les inciter à ne remettre éventuellement sur le marché leurs biens que très tardivement...

    Ensuite, en zone tenue, les locations étant toujours denrée rare...

    Va y avoir obligatoirement de la casse, mais pas chez les proprio, justement...

    Les locataires seraienr donc bien inspirés de retenir aussi les lçons qui les concernent directement, eux aussi...

    Cet "immobilisme" d'une grande partie de la société est effarant de platitude tactique d'un point de vue économique...

    Et après, ça se plaindra des prochaines restrictions budgétaires à venir, c'est à dire des "aides aux logements" qui s'amoindriront donc pour eux...

    Je trouve ça franchement d'une tristesse "humaine" incroyable...

    Mais c'est leur choix, donc, libre à eux de continuer bêtement à se diriger droit dans lemur qu'ils se créent eux-mêmes, après tout, hein, c'est aussi ça, la "liberté" ...

    ;)

  • 0 Reco 09/11/2011 à 20:32 par patwon

    oui oui...
    Sauf aux USA, irlande, Espagne, Italie...

    Si seulement ils avaient eu un MisterHadley la bas... la bulle n'aurait pas éclaté ;D !!!

    C'est pas si simple que ça, tu le sais bien ! Il y a plein de paramètres qu'on ne maitrise pas et qui conditionnent les cycles immobiliers:
    - intervention de l'état (subvention)
    - Taux d'intêret
    - Investissements alternatifs
    - Politique
    - Emploi
    etc, etc...

  • 0 Reco 09/11/2011 à 20:26 par MisterHadley

    Et ce qu'il y a de bien, avec la nécessité de l'immobilier, c'est que soit tu es locataire, soit tu es propriétaire...

    Ce qui implique que si les prix à l'acquisition baisse, l'économie aussi, mais les loyers, eux, montent donc à ce moment là...

    Si ce sont les loyers qui baissent, cela implique que les locataires passent donc à l'accession et les prix à l'acquisition montent alors...

    Donc, dans les deux cas, avantage propriétaires...

    ;)

  • 0 Reco 09/11/2011 à 20:23 par patwon

    Je ne suis pas inquiet non plus !
    Je pense juste que ça va baisser c tout !

  • 0 Reco 09/11/2011 à 20:22 par MisterHadley

    C'est sur que la prochaine étape des baisses, ce sera les "allocs" en tout genre, à commencer par les APL...

    :D

    Que de "brio", comme je disais... ;)

    Perso, je n'ai aucun emprunt, suis proprio, donc, je ne m'inquiète absolument pas comme tu peux le faire, c'est sûr...

    Et là où j'ai aussi confiance en l'immobilier, c'est aussi dans sa stabilité dans le temps, donc, comme tu le dis, je ne m'inquiète absolument pas, tu peux en être certain, là...

  • 0 Reco 09/11/2011 à 20:04 par patwon

    ça va baisser...
    T'inquiète, ça va être dur mais tu finiras par t'y faire :) !

  • 0 Reco 09/11/2011 à 20:04 par patwon

    oui mais nécessité ne veut pas forcement dire hors de prix !
    Boire de l'eau aussi c'est une nécessité ! Et pourtant l'eau ne coutera jamais 10000€ le litre ! et même si, d'après les expert, elle est de plus en plus rare !

  • 0 Reco 09/11/2011 à 19:41 par MisterHadley

    L'immobilier est une NECESSITE, donc...

    ;)

  • 0 Reco 09/11/2011 à 19:38 par MisterHadley

    Faut suivre un peu, là, non..?

    J'ai assez dit que j'étais content de ces suppressions, et que j'aurais même été plus loin...

    Et ça ne m'empêche aucunement d'avoir une totale confiance dans l'immobilier...

  • 0 Reco 09/11/2011 à 19:29 par patwon

    ouaip
    Et les aides à profusion dans l'immo t'en penses quoi alors ? Normal de les couper ou pas ?

  • 0 Reco 09/11/2011 à 19:00 par MisterHadley

    JE lis ces "fabuleux" commentaires si "spontanés" et "censés", et je me fais la réflexion suivante :

    La "dette", qui l'a fait, finalement..?

    Celles et ceux qui en bénéficie, non..?

    Combien de millions de gens perçoivent des "aides", diverses et variés..?

    APL..?

    "Allocs" en tout genre..?

    RSA, CMU..?

    Et là, curiseument, tout le monde trouve ça "normal"...

    Mais lorsqu'il s'agit de serrer la visse des "aides", puisqu'elles auront tellement couté à la Nation qui emprunte pour les maintenir, là, ça fait son show, tout en ne crachant pas sur ces "aides" tant qu'elles tombent...

    Quelle honneteté "intellectuelle", c'est "éblouissant" de brio, là...

    Réveillez vous..!

    :D

  • 0 Reco 09/11/2011 à 17:52 par pastorereviens

    yen a qui ont les pauvres, de la m..... dans les yeux.

  • 0 Reco 09/11/2011 à 17:46 par Sir_fred_o

    mondiale

  • 0 Reco 09/11/2011 à 17:43 par Sir_fred_o

    sûre

  • 0 Reco 09/11/2011 à 17:42 par pastorereviens

    oui oui bien sûr :) aussi sûr que les Etats-Unis resteront la 1er puissance mondial !

  • 0 Reco 09/11/2011 à 17:39 par sir_fred_o

    Quoi que vous puissiez dire, l'immobilier est et restera une valeur sûr.
    La pierre mes amis, la pierre...

  • 0 Reco 09/11/2011 à 16:40 par PPTTDDDDDDDRRRRRRRRRR

    Alex, une caricature à lui tout seul du ouineur de l'immo.

    Ca me fait marrer les pigeons qui pensaient que l'Etat allait pouvoir continuer longtemps d'arroser l'immobilier de subventions tout en maintenant une fiscalité plus qu'avatageuse. Idem pour les banques qui ont prêté pendant des années sans faire de marge (ou presque), sans demander d'apport et à des taux ridicules.

    Cest fini. On va se marrer à regarder les rats quitter le bateau ivre. Faut pas trop traîner en route, il ne reste plus beacoup de pigeons solvables ))))))))))))))))))))))))) )))))))))
    Dans 1 an, l'immo sera mort dans l'esprit des neuneus de français.

  • 0 Reco 09/11/2011 à 16:39 par PTTDDDDDRRRRRRRRRRRRRRRRRRRR

    Alex, une caricature à lui tout seul du ouineur de l'immo.

    Ca me fait marrer les pigeons qui pensaient que l'Etat allait pouvoir continuer longtemps d'arroser l'immobilier de subventions tout en maintenant une fiscalité plus qu'avatageuse. Idem pour les banques qui ont prêté pendant des années sans faire de marge (ou presque), sans demander d'apport et à des taux ridicules.

    Cest fini. On va se marrer à regarder les rats quitter le bateau ivre. Faut pas trop traîner en route, il ne reste plus beacoup de pigeons solvables ))))))))))))))))))))))))) )))))))))
    Dans 1 an, l'immo sera mort dans l'esprit des neuneus de français.

  • 0 Reco 09/11/2011 à 15:09 par citoyen

    Chers internautes,

    la réforme de la TVA intermédiaire, qui devait porter initialement sur les travaux de rénovation, sera finalement étendu à tout les secteurs bénéficiant de la TVA 5,5% exclusion faite des biens de première nécessité.
    Doit-on comprendre que les ventes de logements neufs en secteur de renouvellement urbain (vendu en 5,5%) sont concernés par cette TVA à 7% ?
    Les bailleurs sociaux, qui achètent en TVA 5,5%, sont-il également concernés par cette mesure ?
    Je n'ai, à ce jour, aucune réponse à ces questions qui risquent pourtant de boulverser cette fin d'année (signature notaire avant 31/12 !!)

    Merci de vos réponses,

    cdt,

  • 0 Reco 09/11/2011 à 15:04 par citoyen

    Chers internautes,

    la réforme de la TVA intermédiaire, qui devait porter initialement sur les travaux de rénovation, sera finalement étendu à tout les secteurs bénéficiant de la TVA 5,5% exclusion faite des biens de première nécessité.
    Doit-on comprendre que les ventes de logements neufs en secteur de renouvellement urbain (vendu en 5,5%) sont concernés par cette TVA à 7% ?
    Les bailleurs sociaux, qui achètent en TVA 5,5%, sont-il également concernés par cette mesure ?

    Merci de vos réponses,

    cdt,

  • 0 Reco 09/11/2011 à 13:50 par antoine

    pff pauvre alex et tu penses quen disant cela on aura une meilleure image du gros prorpio de base tetus, et cupide? :)) Merci de confirmer la règle!

  • 0 Reco 09/11/2011 à 13:18 par Christophe

    @alexvdb00 :
    Il s'agit complètement de mon point de vue. Cependant, il ne faut pas oublié que l'Etat a tout misé sur l'immobilier (marché non importable) pour eviter que la consommation aille au profit d'emploi asiatiques. Et oui, si notre pouvoir d'achat augmente, une bonne partie de la consommation passera par des biens venus de Chine ou d'Asie. La grosse erreur selon moi, c'est de ne pas avoir orienté les investissements de l'Etat vers des marchés porteurs pour lesquels nous aurions eu un avantage compétitif vs l'Asie (nouvelles techno, qualité, valeur ajouté). C'est le cas notamment de l'Allemagne et aujourd'hui c'est le bon élève de l'Europe avec un marché immobilier à la porté de tout le monde.

  • 1 Reco 09/11/2011 à 12:56 par Flaubert

    @Alex: merci de ne pas mettre tout le monde dans le même panier du haut de votre suffisance.
    Le problème, ici, est moins de jalouser ceux qui gagnent de l'argent (pour ma part, je ne suis pas jaloux) que de comprendre ce que l'Etat devrait faire pour que tout le monde ou presque puisse trouver un logement.
    C'est bien cela le problème, non?

  • 1 Reco 09/11/2011 à 12:38 par alex

    Pourquoi je perd mon temps à écrire quand je lis autant d'absurdités et de jalousie de votre part. Ca fait mal à beaucoup de personnes de savoir que certains gagnent de l'argent. Bah certains dans l'immo gagnent de l'argent et d'autres moins. Si vous êtes incapables de vous donnez la vie doint vous révez et que vous êtes frustrés c'est votre probleme. Vous êtes certainement des petits employès à vous plaindre tout le temps à la calimero"la vie est injuste c'est trop dur!!! " vous êtes pathètiques. Quand je vois les mentalités je ne suis pas étonné qu'on soit dans un tel marasme. Continuez à vous plaindre et à jalousez votre prochain ca donne envie à d'autre de reussir et de gagner de l'argent!

  • 1 Reco 09/11/2011 à 12:14 par nath

    Si les prix chutaient il n'y aura plus rien à vendre. La rareté des biens liés à la crise du logement deviendra impossible. Les propriétaires trop ancrés dans leurs situations n’accepteront pas de dévaluer leurs biens. Ils s'accrocheront patiemment à ce qu'ils ont. Regardez un peu en arrière la courbe de Friggit annonçait la chute continue… une jolie baisse en effet en 2009 (lié aux subprime ) et ça rebondi de plus belle et 2 fois plus pour les transactions. Tout cela n’est pas lié aux jolis cadeaux vides de l’état mais à une préoccupation des français de se loger…. Laissons passer les élections nous spéculerons après. Et c’est comme un régime plus on se frustre, plus on craque ensuite, c’est le phénomène « yoyo ». Le futur gouvernement aura de nouvelles belles idées, le logement social coute bien trop cher à l’état comparé à leurs mesures d’aide à l’accession à la propriété qui n’est qu’un caillou dans l’océan. Le Scellier n’est qu’une bonne opération pour les constructeurs (et l’état)et de jolis boulets dorés pour les investisseurs, sans parler des nouvelles données des plus-values à terme.

  • 0 Reco 09/11/2011 à 12:10 par mach

    après moi... après 2012 ...les promesses que des promesses

  • 0 Reco 09/11/2011 à 11:53 par nimportequoi

    Maintenant les travaux je les ferai moi-même. Si tout le monde fait ça, ce sera la panique chez les artisans et rien pour l'état. Merci Nabot 1er.

  • 0 Reco 09/11/2011 à 11:25 par Les pleureuses de retour

    Immobilier: fin cycle haussier
    Les énarques sifflent la fin de la partie. Maintenant il va falloir remplacer les prix haut par du volume, cad faire baisser les prix pour faire rentrer de l'argent dans les caisses de l’état.

    Ceux qui ne sont pas d'accord sont taxé lourdement d'un manière ou d'une autre.
    PS: vous ne pourrez pas partir en suisse avec votre appartement dans une valise, dommage hihihih

  • 4 Reco 09/11/2011 à 11:12 par alexvdb00

    La réalité c'est que, l'argumentaire développé par les lobby du secteur immobilier ne tient plus et que le gouvernement prend, ENFIN, des mesures pour faire se dégonfler la bulle immobilière.
    Ma théorie c est que le gouvernement, sans vouloir le dire, veut faire baisser les prix de l’immobilier devenus irrationnels comparés aux revenus des ménages...
    Les facteurs de cette folie sont bien le fort soutien de l Immobilier qui, à l'inverse d'avoir redonner du pouvoir d achat immobilier aux francais a permis le développement d’une bulle...et plombé le pouvoir d'achat des français (ds tous les domaines).
    Ceux ci consacrent aujourd'hui une part toujours croissante de leur budget a leur logement. (entre 1/3 et 1/4)?

    Le gouvernement a enfin compris celà et réagi.
    L’ENJEUX DE LA BAISSE DES PRIX DE L’IMMOBILIER EST, AU FINAL, LA RELANCE DE LA CONSOMMATION. (Baisse des prix de l’immobilier = renforcement du pouvoir d’achat des francais = Relance de la consommation).
    La consommation c’est en effet :
    - 19,6% de recettes pour l’état
    - La création d’ emplois en France
    - La croissance du PIB

    S’il est vrai que le secteur du neuf crée des emplois et génère des recettes pour l’état, cela est bien moins évident pour l’ancien (ormis si travaux mais une baisse des prix de l'immobilier ne remet pas en cause les travaux à faire)
    Bien entendu, une baisse des prix entrainera une perte de recettes sur les droits de mutations, mais finalement c’est a la marge à comparé aux enjeux sur le pouvoir d’achat. Et surtout toutes les nouvelles mesures fiscales (suppressions du PTZ ds l ancien, augmentation de la TVA a tx réduit, suppression du scellier, taxation des + values sur les résidences 2ndaires et locatives etc... Compenseront largement.

  • 0 Reco 09/11/2011 à 10:46 par Er-0

    0@nonriderien:
    Ton analyse est effectivement intéressante, mais plus qu'une question de surface, il s'agit d'une question d'insalubrité des logements.
    Hier encore, j'ai vu un bien de 65 m² hab à Chambéry en colocation par 3 étudiants à plus de 330 € chacun avec 220 € / étudiant.
    Le problème était l'insalubrité du logement : fuites et infiltrations par la toiture, parois de parpaings de 20 cm sans isolant, chaudière gaz avec conduit non gainé et appuyé contre lambris, électricité partout bricolée avec platine posée directement sur paroi humide et non isolée, etc...
    Et j'en passe des exemples de ce type de logements qui s'apparante à de la came de "marchands de sommeil" retraités...
    Que la CAF et les APL se donnent les moyens de lutter contre ça...
    Voilà qui devrait booster les emplois du bâtiment.

  • 0 Reco 09/11/2011 à 10:34 par Héléna

    Pour les restaurateurs, il aurait fallu augmenter la TVA au moins à 10 voire 12 %. Le gouvernement leur a fait un cadeau sans contrepartie : résultat, selon l'INSEE, l'addition pour le consommateur a augmenté de 2,5 % ! !! Peu d'embauches et des baisses sur les menus ridicules voire inexistantes... résultat : quand on peut aller encore au restau, on prend le minimum syndical ! c'est devenu un loisir de riche... Et la suppression du PTZ sur l'ancien... qu'on supprime cette mesure pour les foyers les plus aisés, j'aurais compris mais la encore, ce sont des choix POLITIQUES que fait cette majorité. Car plus personne ne nie l'endettement de la France tout comme celui d'autres pays mais les solutions envisagées varient selon les CHOIX POLITIQUES des gouvernants... que l'on ne nous prenne pas pour des c.... quand j'entends certains commentateurs parler de "décisions courageuses"... OU est ce genre de courage ? faire porter sur les plus modestes ou les salariés le poids de la dette... Alors que l'industrie du luxe ne s'est jamais aussi bien portée malgré la crise... ! 2012.... VITE !!!

  • 0 Reco 09/11/2011 à 10:27 par Er-0

    @ Rikou,

    Une niche fiscale, c'est une niche écologique appliquée à l'économie.

  • 0 Reco 09/11/2011 à 10:24 par Flaubert

    @citoyen. d'accord avec vous.
    Reste qu'il faut à tout prix que dans les zones tendues, il y ait une offre de logements à la location.
    Je n'ai jamais été pour le scellier, ni pour le PTZ mais cela ne résout pas le problème de la rareté es locations à Paris. Il n'y en a pratiquement plus.

  • 0 Reco 09/11/2011 à 10:03 par citoyen

    Je félicite François FILLON d'avoir pris la décision courageuse de supprimer le PTZ dans l'ancien. Contrairement à ce qu'affirme les représentants de la FNAIM, cette mesure ne permet pas aux foyers les plus modestes d'accéder à la propriété : elle leur permet juste de s'endetter plus. Vu que l'offre de logements restent nettement inférieure à la demande, cette amélioration de la capacité d'endettement des ménages s'est transformée rapidement en augmentation de prix des biens ! Travaillons sur l'offre et non sur la demande (car celle-ci est réel et déjà fortement représentée...) : le marché se régulera naturellement et les transactions irons bon train !

    saluatations,

  • 1 Reco 09/11/2011 à 10:02 par tony

    certes ca va baisser, d'années il faudra? .... le pb est que la plupartd es proprios sont des vieux c...s bourrés de blé, arrogants, cupides, et pas pressés....

    Il est la le probleme....

  • 1 Reco 09/11/2011 à 09:12 par bubure

    moi je suis pour que le secteur immobilier paye un peu car ils ont beneficier des mesures de l'etat . beaucoup d'agents se sont gaves la preuve c'est qu'il y a plus d'agences que de boulangeries ... les prix ont exploses et les salaires des agences immobilieres avec . ceux qui ont beneficie des ristournes du marche doivent aujourd'hui payer ...

  • 0 Reco 09/11/2011 à 09:04 par Solon

    @rikou

  • 0 Reco 09/11/2011 à 09:03 par Solon

    Une niche fiscale , c'est quand tu as un avantage fiscal donné aux contribuables coûteux pour l'Etat et peu utile à la société : exemple : des défiscalisations type le Scellier)/

  • 0 Reco 09/11/2011 à 08:55 par Rien

    la revalorisation des prestations sociales est fixée à 1 % pour 2012 et indexée sur la croissance (alors qu’elle l’était sur l’inflation), ça veut dire que + la vie devient cher + il y aura de pauvres dans les rues tout en leur interdisant même de mendier, en claire les forcer à quitter la vie à cause de l'inflation, cette dernière étant un tumeur de l'économie très répandu et on maitrisé, ceux qui peuvent rester en vie mal grès cela, et si jamais par miracle; on aura une croissance, et ben là, leurs revenus seront revaloriser : c'est pas dure à comprendre mais pour avoir de l’espoir; bonjour.

  • 0 Reco 09/11/2011 à 08:36 par rikou

    Je suis Belge et je ne sais pas ce que veut dire "niches fiscales" ?
    Quelqu'un pourrait-il me traduire ?
    Merci

  • 0 Reco 09/11/2011 à 07:50 par Reperage

    Le seul défaut de ces mesures est qu'elles auraient du être appliquées plus tôt. L'immobilier qui n’arrêtait pas de voler de records en records (cas unique dans les pays en crise) a fait des dégâts considérable à l'économie Française, sans parler des acheteurs endettés jusqu'au cou pendant 20-30 ans et dont grand nombre ne pourra PAS honorer ses dettes d'ici 5-10 ans : le coût de la vie en général (soins, éducation, énergie, alimentation,...) va nécessairement monter fortement, les échéances ne pourront juste plus être payées. Le marché de l'immo, comme tous les marchés, va se réajuster aux nouvelles conditions, c'est à dire l'absence d'aides publiques, pour les intégrer dans le prix de vente. Donc baisse. Il était grand temps.

  • 0 Reco 08/11/2011 à 23:39 par Immorderire

    finit les mythos de la FNAIM et de CAPFI

    Ca va chuter sévère !

    Message modéré 09/11/2011 à 06:06

  • 1 Reco 08/11/2011 à 23:35 par Immorderire

    Les prix vont tellement chuter que plus personne n'aura besoin de PTZ+ ou de Scéllier pour acheter :)))))

    SCELLIER ET PTZ + CE N'EST QU 'UNE ARNAQUE POUR FAIRE CROIRE AU PEUPLE QU'IL PEUT DEVENIR PROPRIETAIRE ET ALIMENTER LES COMPTES DE RICHES SPECULATEURS QUI SE GOINFRENT EN FAISANT GONFLER ARTIFICIELLEMENT LES PRIX !

  • 0 Reco 08/11/2011 à 23:26 par fred19

    reponse pour 18h35 mercedes trop ringard audi , bmw et porsche pour le week end

  • 0 Reco 08/11/2011 à 23:23 par fred19

    immobilier un metier souvent critique ; effet miroir sur un monde d'incapable , des gens etriqués ' pourquoi tjs remettre sur les autres vos propres echecs, depuis tjs des gens intelligeants et d'autre moins acceptez cela

  • 0 Reco 08/11/2011 à 22:53 par pfffff

    19 000 € mensuel... + les petits à côté. Et une bonne retraite. Une très bonne retraite. Votez pour moi Votez pour moi et il pleuvra de l'or...

  • 0 Reco 08/11/2011 à 22:38 par Hadlaid le gros

    37 000€ la nuit au Majestic ))))))))))))))))))))))))) ))))))))))))))))))))))))) )

  • 1 Reco 08/11/2011 à 22:19 par Loïc

    Je suis né en 1975 et entend parler de Crise depuis que je suis petit. Aussi loin que mes souvenirs me ramènent, jamais AUCUN gouvernement ne s'est inquiété de la dette du pays. Aujourd'hui, nous passons d'un extrême à l'autre. Des emprunts pour financer à qui mieux mieux à plans de rigueur sur plan de rigueur.Je suis très inquiet pour mes enfants face à ces représentants politiques qui ne gèrent pas en "Bon Père de Famille". Les décisions communiquées vont encore être modifiées car d'importants groupes de pression vont activer leurs réseaux. La Loi SCELLIER stoppée d'ici l'année prochaine ? Lorsque l'on sait que cette même loi a permis et permet encore la construction de maisons de retraite privées et que le chantier de la dépendance est à la poubelle ! Augmenter la TVA de 5 à 7%, notamment pour les restaurateurs dont certains se sont bien gavés avec la ristourne accordée. Les seules à payer véritablement ces erreurs et errances de gestion : les petits ou moyens contribuables.

  • 1 Reco 08/11/2011 à 22:06 par Mika

    Chritophe, je ne peux qu'approuver. clap clap clap :)

  • 1 Reco 08/11/2011 à 22:01 par Christophe

    Enfin des décisions courageuses qui ont du sens ! Le moins que l'on puisse dire c'est que je ne porte pas le gouvernement dans mon coeur, mais pour le coup, ces suppréssions d'aide on du sens. Cela fait 10 ans que l'on fait gonfler une bulle périlleuse qui tue la croissance à long terme (cela booste à court terme). Avec ces aides à n'en plus finir, l'immobilier montait toujours plus haut jusqu'à y attirer tous les capitaux et l'énergie de l'économie (des particuliers comme des institutionnels) dans l'espoir de faire une plus-value sans considérer le rendement. En effet, acheter un bien à la location à Paris qui présente un rendement locatif nulle dans l'espoir de le revendre plus cher, cela s'appelle tout simplement UNE BULLE SPECULATIVE. Or, le principe d'une bulle est d'exploser. Ces nouvelles dispositions vont permettre à la bulle d'exploser de moins haut et donc de faire moins de dégats (Cf : bulle immobilière japonaise)

  • 0 Reco 08/11/2011 à 21:49 par cromagnon95

    cette mesure va encourager le travail au noir (qui est deja enorme) dans le batiment

  • 0 Reco 08/11/2011 à 21:49 par jean barbe

    Les banques a qui nous sommes largement venus en aide, ont-elles payé des intérêts, des impots, des taxes ou encore remis les sommes prêtées par nos gouvernements c'est a dire NOUS???? et sinon quand seront elles taxées ou imposées pour cela puisque comme toujours leurs profits sont toujours indécents???

  • 0 Reco 08/11/2011 à 21:33 par Hadlaid le gros

    "foutage de gueule, ce n'est pas nous "les petits" qui profitons des niches fiscales mais c'est encore bien à nous que les "gros" vont demander, que dis-je, imposer de se serrer la ceinture ! C'est honteux, dans la rue, mais fini les manifestations "messe", plus de manifs -carnavals en musique et en chanson, soyons plus convaincants !'

    Tu veux ton PTZ, prends du neuf ))))))))))))))))))))))))) ))))))))))))))))))))))))) )))))))))))))))))

  • 0 Reco 08/11/2011 à 21:31 par Hadlaid le gros

    Des barèmes qui pourront aussi être revus à la baisse en janvier 2012. «Comme certains acheteurs qui voulaient acheter dans l'ancien se reporteront sur le neuf, nous déciderons d'ici mi-décembre sur quels critères jouer (plafond d'opération, zonage…) pour tenir dans l'enveloppe de 800 millions , explique Benoist Apparu, secrétaire d'État au Logement. Il est aussi envisagé que ceux qui sont dans la tranche de revenu la plus élevée ne puissent plus bénéficier du PTZ +.»

  • 0 Reco 08/11/2011 à 20:59 par Flaubert

    @Gazou: bien difficile de fixer des loyers de référence. Dans un même immeuble suivant que l'appartement a été rénové et que la décoration est de bon goût, le loyer peut prendre 10 à 20%.

  • 0 Reco 08/11/2011 à 20:57 par brdpgnt

    "La chasse aux niches fiscales passe également par une réforme du prêt à taux zéro renforcé (PTZ+)" : foutage de gueule, ce n'est pas nous "les petits" qui profitons des niches fiscales mais c'est encore bien à nous que les "gros" vont demander, que dis-je, imposer de se serrer la ceinture ! C'est honteux, dans la rue, mais fini les manifestations "messe", plus de manifs -carnavals en musique et en chanson, soyons plus convaincants !

  • 0 Reco 08/11/2011 à 20:57 par brdpgnt

    "La chasse aux niches fiscales passe également par une réforme du prêt à taux zéro renforcé (PTZ+)" : foutage de gueule, ce n'est pas nous "les petits" qui profitons des niches fiscales mais c'est encore bien à nous que les "gros" vont demander, que dis-je, imposer de se serrer la ceinture ! C'est honteux, dans la rue, mais fini les manifestations "messe", plus de manifs -carnavals en musique et en chanson, soyons plus convaincants !

  • 0 Reco 08/11/2011 à 20:57 par brdpgnt

    "La chasse aux niches fiscales passe également par une réforme du prêt à taux zéro renforcé (PTZ+)" : foutage de gueule, ce n'est pas nous "les petits" qui profitons des niches fiscales mais c'est encore bien à nous que les "gros" vont demander, que dis-je, imposer de se serrer la ceinture ! C'est honteux, dans la rue, mais fini les manifestations "messe", plus de manifs -carnavals en musique et en chanson, soyons plus convaincants !

  • 0 Reco 08/11/2011 à 20:07 par laurent

    En allemagne,pour une construction neuve ainsi que le terrain ils ont une TVA nettement plus avantageuse que la notre, puisqu elle est de 0%

  • 0 Reco 08/11/2011 à 19:53 par Gazou

    Ou alors établir de loyers de référence et taxer davantage les propriétaires qui dépasseraient ces montants.

  • 1 Reco 08/11/2011 à 19:53 par yves

    ah non surtout pas ,de cri ou de pleurs pour les escrots de l'immobilier c'est comme les banques.des malhonetes.

  • 0 Reco 08/11/2011 à 19:51 par Gazou

    @ nonrienderien : non ! l'APL est plafonné. Il ne correspond pas au 3/4 d'un loyer ! Par exemple, pour Lyon il sera plafonné 180€/mois (chiffre donné à la louche, je ne connais pas les véritables montants) QUEL QUE SOIT LE MONTANT DE VOTRE LOYER. donc que vous preniez une chambre de bonne à 200€/mois ou un 2 pièces à 500€ vous ne percevrez pas plus que 180€.
    Par contre il y aurait d'autres moyens pour faire baisser le prix des loyers : augmenter le parc neuf de logements destinés aux personnes aux revenus faibles à modérés. Mais il faut s'en donner les moyens.

  • 0 Reco 08/11/2011 à 19:49 par yves

    si on demande a la classe moyenne est modeste des efforts .il est alors indispensable que les premiers vises sois ceux qui nous represente en montrant un bon exemple pour un ministre 20/100 de moins pour un depute15/100 pour un maire 10/100 et surtout pas de cumul sauf s'ils sont benevoles. a ce moment les pendules pourront donner l'heure plus exactes

  • 0 Reco 08/11/2011 à 19:27 par Mika

    Enfin la fin de toute les mesures qui n'ont fait qu'entretenir la bulle spéculative. Primo accédant, réjouissez vous, le faux gain de ses aides ne sera rien comparer à la baisse que leur suppression va entrainer. Il vaut mieux payer son logement 20 000€ de moins que de bénéficier d'un ptz de 20 000€ ;)

  • 0 Reco 08/11/2011 à 19:22 par Flaubert

    Par rapport au PTZ: il était tout de même complètement anormal de pouvoir prétendre à ce prêt qui coûte si cher en étant bailleur et propriétaire d'une résidence secondaire.
    De plus, il était donné sans conditions de ressources (même si dans le cas de ressources importants, le délais de remboursement était beaucoup plus court)
    Oui, la disparition de cette mesure qui coûtait si chère est une bonne chose.

  • 1 Reco 08/11/2011 à 19:18 par Makhno

    La France était le dernier pays d'Europe en bulle immobilière! RIP la bulle

  • 1 Reco 08/11/2011 à 19:06 par isidor

    Ne vous faites pas de souci, les escrocs qui sévissent dans la promotion immobilière continueront à s'en mettre plein les poches

  • 0 Reco 08/11/2011 à 19:05 par Flaubert

    0@nonriderien:
    70 m2 n'est pas une petite surface quand on vit seul!

  • 0 Reco 08/11/2011 à 18:35 par bahvoyons

    Pauvre agents immobiliers, je vais pleurer pour eux. Impossible de changer de Mercedes chaque année avec des trucs comme ça...

  • 0 Reco 08/11/2011 à 18:32 par la cote

    si tout cela pouvait faire chuter le prix de l'immobilier ce serait une bonne chose, trés bonne même, lorsque les salaires n'augmentent pas il n'y a pas de raison que les loyers et les prix d'achat dans l'immobilier eux augmentent, aller zou une bonne baisse et ça ira mieux..

  • 0 Reco 08/11/2011 à 18:24 par Claire Voyant

    La fin du PTZ+ dans l’ancien la FNAIM dénonce des conséquences « dramatiques », nous la comprenons.
    Le PTZ concerne les primo accédants.
    Les primo accédants son la pierre angulaire, la fondation de l'immobilier .
    L’achat du primo accédant est un formidable bras de levier sur tout le marché de l’immobilier.
    C'est le primo accédant qui déclenche en cascade une série de re-sovabilisations collectives de propriétaires voulant vendre pour acheter à nouveau, ce phénomène boule de neige pouvant entrainer jusqu'à 5,6,7, 10 et pourquoi pas plus de décision d'achats.
    Le primo accédant en s'endettant resolvabilise par son achat son vendeur, ce dernier resolvabilisé par l'achat du primo va lui-même acheter par la force des choses et resolvabilisera un autre prétendant à l'achat et ainsi de suite.
    C'est comme celà que se construit ce que certain appellent la pyramide de Ponzy de l'immobilier.
    Donc l'état porte tout son effort sur les primos avec le PTZ, sachant que l'avantage leur étant donné sera largement récupéré sur la cascade de mutations ainsi déclenchées.

  • 0 Reco 08/11/2011 à 18:22 par Alligot

    Ben avec nos 2800 Euros mensuel pour 3 cela met fin a nos espoirs d'etre un jour proprietaire

  • 1 Reco 08/11/2011 à 17:39 par guizmo

    @Solon
    peut etre ont ils envie de casser cette bulle, voir de faire baisser l'immobilier en france (ps : entre juin et octobre 2011, on constate la première baisse de prix a paris intra muros selon le relevé des notaire, donc un relevé exact des transactions)

    quand je vois qu''en 2000 je voyais des appart a 100.000 euros neuf, et le meme aujourd'hui se revend 250.000 au minimum (soit entre 250 et 300% d'augmentation), et que les salaires n'ont pas évolué d'un pouce, il y a un moment ou il faut peut etre intervenir. (je parle du salaire d'embauche qui sont les meme, pas de ceux des employés deja présents qui eux ont eu leur augmentation annuelle).

    une baisse de l'immobilier ne serait pas choquant, surtout vu le contexte économique actuel :plus de chômage, pouvoir d'achat en berne, taux des credit immobiliers qui explosent (malgré la basse de ceux de la BCE).

    Dans les années 90, l'immobilier en France a perdu jusqu’à 40% en a peine 1 an, et récemment, une ville comme New York a perdu 25%. le tout est de voir que sur le long terme, ça monte toujours, mais que sur le court term, cela peut etre aussi volatile que la bourse

    donc a voir l'impact de ces mesures, mais il est certains que dans les prochains mois, il va être beaucoup plus difficile de devenir propriétaire...

  • 3 Reco 08/11/2011 à 17:34 par nonrienderien

    Il y a une possibilité pour réduire le coût de l'aide au logement qui n'est pas évoqué, sans doute parce qu'elle demande trop de courage politique, il s'agirait d'utiliser un levier important pour les petites surfaces: l'APL versé par la CAF et d'obliger les propriétaires de petits logements à baisser le prix du mètre carré sous peine de ne plus trouver de locataire qui puisse payer en conditinnant le versement des APL à un loyer maximum fonction du m2. Evidemment, il y aurait des tensions, des gens à la rue, une mini révolution en perspective mais à terme ça imposerait au propriétaire de mettre des prix décents lorsqu'ils louent une petite surface (disons jusqu'à 70 m2), parce qu'en ce qui concerne les petites surfaces, l'état paye les 3/4 du loyer des personnes à petits revenus (et pas seulement les étudiants mais aussi les smicard par ex), peut-on légitimer une telle irresponsabilité des propriétaires? Il y a des efforts à faire, répartissons les: l'état doit refuser de payer des prix exorbitants pour des logements qui ne le valent pas!

  • 0 Reco 08/11/2011 à 16:45 par Solon

    C'est du grand n'importe quoi! honte à ce gouvenrement ! on se demande à quoi ils jouent . Mais c'est vrai que c'est toutjours mieux de faire plaisir aux agences de notations qu'à ses concitoyens... "diplomatiquement correct ?"

  • 6 Reco 08/11/2011 à 15:59 par Helios

    C'est une très bonne nouvelle que cette fin du financement de la bulle immobilière par de l'argent public.
    Il semble que le gouvernement retourne complètement sa veste. J'en veux pour preuve cette citation de Benoit Apparu tirée d'un article des Echos :
    « Il faut revoir le modèle économique de la politique du logement en remplaçant la dépense publique par davantage de droits à construire. C'est-à-dire libérer du foncier et densifier les constructions, en construisant par exemple 6 étages au lieu de 4, afin de produire plus de logements »


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...