Fiscalité
LaVieImmo.com
FiscalitéFiscalitéjeudi 3 mars 2011 à 18h13

Réforme de l'ISF : Un "marché de dupes" pour le PS


La réforme de l'ISF est-elle une vraie réforme ?
La réforme de l'ISF est-elle une vraie réforme ?
La réforme de l'ISF est-elle une vraie réforme ? (©dr)

Le Parti socialiste réagit à l’annonce ce jeudi par le gouvernement de la suppression du bouclier fiscal et d’une réforme de l’ISF. Pour les socialistes, c’est avant tout « un aveu d’échec de la politique fiscale et un marché de dupes ».

(LaVieImmo.com) - « La suppression du bouclier fiscal, qui n’est pas qu’un « symbole d’injustice » mais bien une réalité, constitue un véritable aveu d’échec pour la politique fiscale de Nicolas Sarkozy », déclare le Parti socialiste dans un communiqué. La gauche met en garde : « l’une des pistes évoquées par le gouvernement est l’échange entre suppression du bouclier fiscal et suppression de l’ISF. Une telle réforme serait un marché de dupes et un cadeau encore plus important aux Français les plus aisés : 700 millions d’euros contre 4 milliards ». La taxation des revenus du patrimoine, qui serait affectée à combler le manque à gagner de sa suppression, « ne remplace en rien une imposition du capital lui-même. Elle n’empêchera pas l’accumulation du patrimoine par une minorité de la population et l’explosion des inégalités de patrimoine », souligne le PS.

Une réforme qui s'adresse aux plus aisés

La « transformation en profondeur » de l’ISF, l’autre piste évoquée par François Baroin, permettrait de faire échapper à l’impôt 300 000 contribuables, en relevant le seuil à 1,3 million d’euros (au lieu de 800 000 actuellement). Un argument fallacieux pour les socialistes : « Le gouvernement pense ainsi s’adresser aux classes moyennes, c’est un leurre ! Selon l’Insee, le patrimoine moyen des 25 % des ménages les plus aisés est de 437 000 euros et leur patrimoine médian de 261 600 euros. La réforme du gouvernement s’adresse donc bien aux Français les plus aisés ». Le PS demande donc « l’ouverture d’un vrai dialogue pour une réforme en profondeur de notre système fiscal », en tenant compte des solutions que propose le parti : « fusion de la CSG et de l’impôt sur le revenu pour une plus grande progressivité, plafonnement des niches fiscales, alignement de la fiscalité des revenus du patrimoine sur celle des salaires, plus grande progressivité de l’ISF, etc. ».

Léo Monégier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 04/03/2011 à 12:37 par MisterHadley

    Les assujettis à l'ISF de la première tranche entre 800000€ et 1300000€ ne sont surement pas celles et ceux qui auront de toute façon les moyens financiers d'aller s'établir à l'étranger...

    Quant aux très grosses fortunes, mais les vraiment grosses, elles ont les moyens d'être depuis longtemps organisées pour passer à travers avec des systèmes sophistiqués multi offshore et assimilés, donc...

    Les "riches moyens" qui vont une fois d'plus payer... ;)

    Message édité 04/03/2011 à 12:38

  • 0 Reco 04/03/2011 à 12:33 par midève

    Une mesure de politique électorale qui n'est prise non pour faire revenir à nous les gros patrimoines afin qu'ils dépensent enfin leur argent chez nous, mais pour se conforter l'électorat de droite afin qu'il n'aille pas voir ailleurs. Réforme profonde? Tu parles, réformette électoraliste, cadeau pour les ISF entre 800 000 et 1 29 9 999 qui, de toute façon restent en France et à qui ont fait un cadeau pour qu'ils votent Sarko! De qui se moque-t-on. Ce gouvernement nous prend vraiment pour des C...!

  • 1 Reco 03/03/2011 à 18:50 par MisterHadley

    Franchement, c'est n'importe quoi, là...

    Entre 800000€ et 1300000€, les grandes fortunes soumises à l'ISF n'y verront en fait aucun changement, vu justement le niveau de leurs fortunes...

    Quelqu'un qui dépasse allègrement les 100 millions d'euros ne sera même pas concerné par le "changement", puisque son patrimoine dépasse de très loin ce "relèvement" d'assujettissement de base...

    Ce qui veut donc bien dire que ce relèvement de la première tranche d'imposition à l'ISF s'adresse bien à son coeur de cible, c'est à dire à celles et ceux qui, eux, feront tout de suite la différence s'ils ne possèdent guère plus d'1.3 million d'euros tout confondu...

    Ex: patrimoine d'1.1 million d'euros...

    Avant, à 790000€, bah tu étais imposé...

    Après, à 1.3 million d'euros, tu ne l'es plus...

    Par contre, quelqu'un qui détient plus de 100 millions d'euros, avant, bah il payait, après, bah il payera aussi...

    Donc, le "marché de dupe", il est où, dans l'histoire..?

    Tsss...


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...