Fiscalité
LaVieImmo.com
FiscalitéFiscalitémardi 7 juin 2011 à 09h55

Réforme de la fiscalité : La gauche contre-attaque


La réforme fiscale, des débats qui promettent d'être chauds tout l'été
La réforme fiscale, des débats qui promettent d'être chauds tout l'été
La réforme fiscale, des débats qui promettent d'être chauds tout l'été (©dr)

Parallèlement à la présentation du collectif budgétaire sur la réforme de la fiscalité hier lundi devant les députés, l’opposition fait part de ses critiques. Jean-Marc Ayrault, président du groupe PS à l’Assemblée nationale, estime dans un entretien aux Echos que la réforme promue par Nicolas Sarkozy, « c’est deux boucliers fiscaux pour le prix d’un ».

(LaVieImmo.com) - Le collectif budgétaire supprimant le bouclier fiscal et allège l’ISF donne l’occasion à la gauche de monter au créneau. « Nicolas Sarkozy a beau faire : il reste et restera le président des riches », déclare au quotidien le président du groupe socialiste, ajoutant que la réforme sera « deux boucliers fiscaux pour le prix d’un ». En effet, selon lui, la réforme coûtera « 1,8 milliard, soit le double de l’actuel bouclier, et favorisera moins de 2 % des contribuables ».

Taxer plus l'immobilier

Se disant favorable à un impôt sur le patrimoine, Jean-Marc Ayrault pense que l’immobilier n’est pas assez taxé. Il indique que « si on appliquait la même taxation sur les biens immobiliers qu’aux Etats-Unis ou en Angleterre, la somme de l’ISF et des taxes foncières ne s’élèverait pas à 18 milliards comme aujourd’hui mais à 25 milliards ». La suppression de la première tranche d’imposition à l’ISF - entre 800 000 et 1,3 million d’euros - est due en partie au fait que des propriétaires s’étaient vus entrer dans l’assiette de cet impôt par le seul effet de la montée des prix de l’immobilier. Par ailleurs, le président de la commission des Finances, Jérôme Cahuzac (PS), a quant à lui « déjà prévenu que le Conseil constitutionnel serait saisi, estimant que le projet ne respectait pas la loi organique », rapporte le journal économique.

Un débat sur la taxation des œuvres d’art

L’autre pan de la fiscalité en débat, la taxation des œuvres d’art. Cette mesure initiée par le député (UMP) Marc Le Fur, a provoqué une levée de boucliers du gouvernement. Pour Jean-Marc Ayrault, il doit avant tout « y avoir un débat transparent sur cette question ». Il propose par exemple à titre de mesure « une taxation plus forte des plus-values sur les ventes d’objet d’art », qui ne mettrait pas en danger la création artistique, l’argument avancé par les opposants à cette mesure.

Léo Monégier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 07/06/2011 à 16:39 par midève

    Que vient faire, Bonaparte? Murakami est en effet l'homonyme de l'écrivain japonais mais c'est aussi l'artiste qui a succédé à Koons à Versailles. Vous faites comme tous les Français, vous regardez toujours ailleurs. Il faut défendre nos artistes, non par chauvinisme mais parce qu'ils sont aussi intéressants que les autres. Simplement justement on n'en parle pas. En revanche aujourd'hui on veut taxer ceux qui les achètent. Et c'est pour cette raison que je me bats! La France est vraiment dans une mauvaise passe.

  • 0 Reco 07/06/2011 à 16:27 par Méknès

    cela dit, merci du tuyau pour Murakami dont je ne connaissais que l'homonyme littéraire !

  • 0 Reco 07/06/2011 à 16:25 par Méknès

    Acheter français, acheter français.... L'art n'a ni yeux ni oreilles il est pure mondialité... Non, je préfère décidément Twombly à Michaux de même que Koons à Bonaparte Midève...

  • 0 Reco 07/06/2011 à 16:21 par midève

    Vous me faites marcher, ce n'est pas gentil! Et puis pourquoi ne pas acheter des artistes français? Tant qu'à être "lettriste" pour quoi pas une écriture de Michaux? Un peu plus abordable bien que notre grand poète et authentique artiste est pris un peu de côte, cet an-ci.
    Cependant si les multiples ne vous dérangent pas, vous avez, le 20 juin, dans la prochaine vente d'estampes de Cornette dont j'ai reçu le catalogue hier 5 offsets lithographiques n°26/300 de Takashi Murakami à moins de 1 000 euros l'unité. Le catalogue est en ligne sur Cornette de Saint Cyr, vous verrez qu'on peut vraiment se faire plaisir pour pas très cher même si vous avez "une dent" contre les revendeurs de litho.

  • 0 Reco 07/06/2011 à 16:10 par Méknès

    Mazette ! Je n'aime pas trop Combas non plus mais il a dû bien prendre de la valeur. En revanche j'aurais adoré posséder un Cy Twombly... Pensez-vous que cela soit trouvable Midève ?

  • 0 Reco 07/06/2011 à 15:25 par midève

    Autre anecdote encore (excusez-moi pour les fautes d'orthographe mais je tape assez mal sur ce clavier) quand dans les années 90 des amateurs ont prêté quelques oeuvres pour une exposition qui s'appelait "passion privée" que croyez vous que l'on a fait pour les remercier?
    Je vous le donne entre mille;;; ils ont tous eu droit à un contrôle fiscal. Vous pouvez vérifier, toutes mes anecdotes sont vraies, ce ne sont absolument pas des rumeurs. Voilà comment on traite les collectionneurs en France! Pinault d'ailleurs est parti à Venise et on sait les difficultés aujourd'hui éprouvées par Arnault pour la fondation LVMH au bois de Boulogne. La France n'aime pas les collectionneurs et on le voit encore aujourd'hui! Plus bêtes qu'eux, ce n'est pas possible! Certes on a déjà pas mal de patrimoine mais avec le politique menée depuis presque 40 ans par la France en faveur (ou plutôt) en défaveur de l'art, on va s'arrêter à Picasso! Et encore n'oublions pas que le musée Picasso a été alimenté par des dations! Mais pour des dations encore faut-il avoir des peintres et des collectionneurs dont on pourra réquisitionner les oeuvres pour les musée au moment de l'héritage!

  • 0 Reco 07/06/2011 à 15:13 par midève

    @meknès: Combas, en ce moment à le vent en poupe. Si c'est pour une acrylique admettons de 79x 100 cm, il faut compter pour une oeuvre relativement de qualité de la fin des années 80 entre 20 000 et 30 000. Votre ami a dû se l'offrir dans les années 2004/2005 où sa côte était moins accentuée (le retour de flammes des flambées des années 90) . Cependant bien honnêtement je ne crois pas qu'il vous dise la vérité car moi qui surveille les ventes aux enchères comme le lait sur le feu, je pense qu'à ce prix là, je l'aurai acheté. A moins que ce soit un travail sur papier. En revanche, si vous avez 2 000 euos à mettre, il y quelques artistes plus intéressants que Combas. J'aime bien parfois la provoc' mais Combas y ajoute quelque chose de vulgairement racoleur que je n'apprécie pas. J'ai sûrement tort! Quoiqu'il en soit, même en 2004/2005, je n'ai pas acheté Combas et lui ai préféré un autre peintre de la figuration libre. Collectionner n'est pas seulement accrocher des oeuvres à ses murs, c'est aussi vivre avec. Dans leur/ notre intimité. Ce compagnonnage est le levain de la réflexion de l'amateur sur l'art, il faut donc qu'il corresponde à quelque chose de fort en lui. Or je n'ai jamais vraiment eu de "résonance" avec Combas. Peut-être un jour,... si on ne nous taxe pas trop. Quoique... pour revenir à la discussion, les Américains ont une très bonne formule qui permet de déduire fiscalement les oeuvres si on les donnent à sa mort à des musées ou à des fondations. Les bénéfices pour les institutions qui sauvegardent le patrimoine est immense, vous vous en doutez! Alors que chez nous les dations fonctionnent très mal. Et pour ce qui concerne les dons... c'est incroyable. En 1958 quand Fardel a voulu donner une partie de sa collection (Soulage, Poliakoff, Schneider..) que croyez vous qu'il s'est passé? Le musée de Nantes a fait la fine bouche puis, grâce à l'entêtement du collectionneur, a fini par accepter!

  • 0 Reco 07/06/2011 à 14:37 par Méknès

    J'ai uun ami qui a acheté un Combas pour pas grand chose (moins de 2000 euros) il ya quelques années. Croyez-vous cela encore possible aujourd'hui Midève ?

  • 0 Reco 07/06/2011 à 14:33 par Méknès

    Intéressant.

  • 0 Reco 07/06/2011 à 12:21 par midève

    Oui, la plupart préfèrent mettre en sûreté leur argent dans une assurance vie. La mienne ne contient que 1 000 euros et le reste se trouve sur les murs. Aimer l'art, c'est prendre des risques! Cependant à force de nous dégoûter, tant pis, je vais mettre mes économie dans le placement préférés des français! Pas de risque! Tant pis pour l'art, les artistes et la préservation de notre patrimoine. Pour les lithos, elles ne seront pas touchés car on ne paie de plus-value que pour les oeuvres supérieures à 5 000 euros, même les eaux-fortes de Soulages N'atteignent pas ce prix! Ce que vous devez aussi savoir est que pour tout oeuvre mise aux enchères vous payez sur le prix d'ajudication: 5% de droit de suite, 15% de frais de vente, et, pour le moment 5% de plus-value si l'oeuvre atteint les 5 000 euros et est détenue depuis moins de douze ans. L'acheteur, lui, paie en plus du prix de l'adjudication: 28% ttc de frais avec TVA incluse.

  • 0 Reco 07/06/2011 à 12:14 par SOURDR36

    Pour que vos tableaux ne soit pas taxés faites les greffer à votre maison et is deviendrons immeubles !

  • 0 Reco 07/06/2011 à 12:09 par midève

    Oui, la plupart préfèrent l'assur

  • 0 Reco 07/06/2011 à 11:39 par Méknès

    Allons, Midève. Votre point de vue se défend, il semble être celui d'une passionnée d'art. Mais gardez à l'esprit que c'est un domaine qui échappe (physiquement) au plus grand nombre de nos compatriotes dont de moi-même. Egalement friand de l'art contemporain - plus encore que de l'art moderne, je me félicite de la richesse de nos musée (bien que pas de l'absence de Gugenheim en France). Néanmoins la mentalité d'un collectionneur n'est pas celle d'un amateur d'art, et je pense que certains agissent sans trop de scrupules dans la simple volonté de revendre leur litho d'untel, ou essai d'un autre. Pour ceux-là, je suis content que la fiscalité ne leur laisse pas de répit.

  • 0 Reco 07/06/2011 à 11:11 par midève

    Comme il est bon de désigner comme possible recette les oeuvres d'art toute désignée via la richissime Anne Sinclair qui grâce à Grand-Papa est muti-millionnaire. Un détail cependant, Anne Sinclair a déjà vendu une partie de sa collection mais à New York où on ne paie ni droite de suite, ni plus-value mais où on défiscalise l'achat des oeuvres d'art.. Sa collection est à Washington (pas bête la guêpe) ou dans un coffre en Espagne. Le marché de l'art en France est depuis 40 ans mal en point.. L'imposer davantage est une hérésie. Les quelques grands artistes que nous avons encore vont exporter leurs oeuvres ou carrèment allé vivre à New York comme Bernar Venet. Après l'exile des chanteurs et autres stars, ce sera nos peintres et sculpteurs. Décidément la gauche est vraiment stupide! Quant aux collectionneurs français , tant pis ils achèteront ailleurs ou n'achèteront plus. Quel gâchis. L'art est notre patrimoine. Mais les hommes politiques n'en ont rien à faire, ils veulent les voix du bon peuple qui s'offusque dès qu'on parle d'art contemporain. Décidément la France est un pays de C.....


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...