Fiscalité
LaVieImmo.com
FiscalitéFiscalitéjeudi 8 mars 2012 à 16h01

Scellier : Un décret fixe de nouveaux plafonds de prix


Le Scellier, de nouveaux plafonds en 2012
Le Scellier, de nouveaux plafonds en 2012
Le Scellier, de nouveaux plafonds en 2012 (©dr)

Le décret n° 2012-305 du 5 mars 2012 vient fixer de nouveaux plafonds de prix au m², en fonction des zones, pour les investissements immobiliers éligibles au Scellier. Et précise également le niveau de performance énergétique du bien exigé pour en bénéficier.

(LaVieImmo.com) - Le décret modifie l’article 46 AZA octies A du code général des impôts, qui instaure des plafonds par m² de surface habitable de « 5 000 euros pour les logements situés en zone A, 4 000 € pour ceux situés en zone B1 ainsi que dans les départements d'outre-mer, les collectivités d'outre-mer et la Nouvelle-Calédonie (…), 2 100 € pour ceux situés en zone B2 et 2 000 € pour ceux situés en zone C ». Rappelons que l’éligibilité au Scellier est déjà limitée à un investissement de 300 000 euros.

Pour retrouver tous les plafonds de loyer par zone en france, cliquez ici.

Une mesure rétroactive ?

La mesure est applicable pour les investissements réalisés « à compter du 1er janvier 2012 ». Ce qui ne passe pas auprès des promoteurs. Interrogé par Les Echos, Marc pigeon, président de la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI), estime que « dans l'état actuel du texte, la mesure est rétroactive, ce qui est inadmissible(…). La profession demande qu'elle ne s'applique qu'à partir de la date de publication du décret », explique-t-il au journal économique. En cause, la sécurité juridique des investisseurs.

Le dispositif Scellier, considéré comme l’une des niches fiscales les plus onéreuses pour l’Etat, a par ailleurs subi un coup de rabot important en 2012. Il est en effet passé d’un taux de défiscalisation de 22 % à 13 %, et a été verdi, ne concernant plus que les biens peu énergivores. Ce que le décret vient également préciser : n'y sont plus éligibles que les bâtiments respectant le label « BBC » (basse consommation) issu de la RT 2005 pour les constructions nouvelles, et certifiés « haute performance énergétique (HPE) rénovation » ainsi que « BBC rénovation 2009 » pour les bâtiments déjà existants.

Léo Monégier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...