Magazine immobilier
LaVieImmo.com
Les archives du magazine La Vie Immobilière
La Vie immobilière N° 8Paru le vendredi 1 juin 2007 à 00h00

Grands volumes à Issy-les-Moulineaux (92)


Cette petite commune des Hauts-de-Seine, au sud-est de Paris, a réussi sa mue et suscite les convoitises de nombreux Parisiens. Pour qui cherche un appartement familial, le choix est vaste.

Alors que les Isséens ne souhaitent pas partir, les Parisiens sont de plus en plus nombreux à vouloir y élire domicile. Et pour cause, Issy-les-Moulineaux ne manque pas d'atouts. C'est d'abord le réseau de transports en commun qui impressionne : pas moins de quatorze lignes de bus, une ligne de métro, un tramway, un RER... Autant dire que tous les chemins y mènent et que la voiture est loin d'être indispensable. Prospère, la ville, pionnière en matière de nouvelles technologies, accueille de nombreux sièges sociaux et 70 000 emplois (pour 63 000 habitants), ce qui réduit la taxe d'habitation et la taxe foncière.

Issy et ses dix-sept rues piétonnes, ses quarante hectares d'espaces verts, ses nombreux commerçants et sa pléthore d'équipements culturels et de services scolaires ou sportifs est une commune où il fait bon vivre. Pas étonnant que les 20-39 ans plébiscitent cette ancienne banlieue ouvrière. La commune, dont André Santini est le maire depuis 1980, a réussi une mue qui lui aura permis d'attirer pas moins de 10 000 habitants supplémentaires en cinq ans.

Proche du centre et à une dizaine de minutes à pied de la ligne 12 du métro qui rejoint Paris-Montparnasse, le quartier cossu des Hauts-d'Issy surplombe la ville. Sorti de terre dans les années 1980 et 1990 sur le secteur des Epinettes, il a été livré aux promoteurs qui ont gardé l'âme bucolique du lieu tout en offrant des prestations de grand standing aux heureux propriétaires.

Vue sur la tour Eiffel

Au centre du parc Rodin, à une encablure de Clamart et de Meudon, un espace de verdure de plus de deux hectares, de nombreuses copropriétés de construction récente retournent sur le marché et cherchent preneurs. Ces résidences de standing, pour la plupart clôturées et particulièrement bien entretenues, offrent des prestations rares. Par exemple, ce quatre-pièces d'environ 100 m², avec trois chambres, dans une résidence arborée, avec deux box et une cave, est mis en vente à 528 500 euros. De même, un appartement de 100 m², conçu dans l'esprit d'un loft, avec de beaux volumes et un séjour baigné par la lumière d'une baie vitrée offrant une vue imprenable sur Paris et la tour Eiffel, livré avec trois chambres, dont deux bénéficiant d'un balcon, sans oublier une cave et deux box, cherche preneur à 535 000 euros !

Pour les budgets moins serrés, préférez les abords de la porte de Versailles ou le centre-ville, plus urbanisés et un tantinet plus bruyants, mais à l'orée de Paris. Un quatre-pièces de 91 m² s'y négocie à 500 000 euros, soit 5 500 euros le mètre carré, contre 5 200 en moyenne dans les Hauts-d'Issy

Nora Hamadi

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...