Magazine immobilier
LaVieImmo.com
Les archives du magazine La Vie Immobilière
La Vie immobilière N° 19Paru le mardi 1 juillet 2008 à 00h00

Grenelle de l'environnement les annonces affichent la couleur


La performance énergétique des logements apparaîtra bientôt sur les petites annonces. Et promet d'occuper une place centrale dans les transactions immobilières.

Le 19 mai, Jean-Louis Borloo et les profes-sionnels de l'immobilier ont signé à Paris une convention pour l'affichage de la performance énergétique dans les annonces immobilières. Elaborée dans le cadre du Grenelle de l'environnement, cette convention vise à faire de « la performance énergétique du bien immobilier et [de] son impact sur le climat [...] des éléments constitutifs du choix d'acquisition ou de location », précise-t-on au ministère de l'Ecologie, de l'Energie, du Développement durable et de l'Aménagement du territoire.

Les signataires - les principaux réseaux d'agences et les grandes fédérations de l'immobilier - se sont donné quatre ans pour sensibiliser leurs clients et inciter bailleurs et propriétaires à afficher le bilan du diagnostic de performance énergétique (DPE) dans leur annonce. L'idée est simple : acheteurs et candidats à la location doivent pouvoir évaluer la consommation énergétique d'un logement avant même de le visiter. Afin, le cas échéant, d'être en mesure de discuter le prix de la transaction ou de négocier au plus tôt avec leur banquier les conditions d'un prêt qui tienne compte des travaux nécessaires à la mise aux normes énergétiques. A l'heure actuelle, la loi oblige les propriétaires à fournir les informations du DPE, mais seulement lors de la signature de l'acte de vente ou de location.

Dispositif progressif et laborieux

« Il faudra nécessairement du temps pour que les mentalités évoluent dans le bon sens », explique Bernard Cadeau, président du réseau Orpi, un des signataires de la convention. Partant de ce principe, le gouvernement a préféré la pédagogie à la méthode forte et a choisi de fixer des objectifs d'affichage (y compris dans les annonces Internet) progressifs pour la période 2008-2012. Un bilan des avancées réalisées sera dressé chaque année et le ministère n'exclut pas, à terme, de sanctionner le non-affichage. A charge maintenant pour les agents immobiliers de faire passer la pilule auprès des propriétaires. « La tâche est loin d'être aisée », confie Jean Lavaupot, directeur d'ERA Immobilier. Elle l'est d'autant moins que plus des deux tiers des logements anciens, construits pour la plupart avant les années 1980, sont de véritables passoires thermiques... « Le DPE est déjà obligatoire, poursuit Jean Lavaupot. Il nous reste à faire comprendre aux propriétaires qu'ils ont tout intérêt à le réaliser au plus vite et à l'intégrer à leur annonce, même s'il n'est pas bon. » Un des arguments consiste à expliquer que plus un acheteur sera mis au courant rapidement des qualités et des défauts d'un logement plus il aura le temps de réfléchir à la manière de minimiser le coût des travaux de mise aux normes ou de se renseigner sur l'économie fiscale à laquelle ils donnent droit.

Contexte opportun

Une fois n'est pas coutume, le ralentissement du marché pourrait se révéler le meilleur allié des professionnels. Comme l'explique Hervé Parent, président de la Fédération française de l'Internet immobilier (FF2i), « les acheteurs peuvent être plus exigeants maintenant qu'il y a quelques mois. Dans ce contexte, il y a fort à parier qu'ils privilégieront les annonces qui mentionneront la performance énergétique des logements aux autres ». Au même titre que sa superficie, son ensoleillement ou sa situation géographique. La grande inconnue reste la qualité du diagnostic immobilier, réalisé par un professionnel certifié, mais dont la fiabilité a récemment été dénoncée par l'UFC-Que choisir... Comme le souligne Philippe Rabut, président de la Fédération interprofessionnelle du diagnostic immobilier (Fidi), « la profession de diagnostiqueur est en phase de rodage. Des améliorations sont nécessaires mais les progrès sont rapides »

Emmanuel Salbayre

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...