Magazine immobilier
LaVieImmo.com
Les archives du magazine La Vie Immobilière
La Vie immobilière N° 16Paru le mardi 1 avril 2008 à 00h00

Icade mise sur la location de bureaux


La foncière se sépare d'une partie de ses logements à faibles loyers pour investir dans les bureaux , les centres commerciaux et les équipements publics.

Ancien département immobilier de la Caisse des dépôts, le groupe Icade a été partiellement privatisé mi-avril 2006 par introduction en Bourse d'actions nouvelles émises à 55,80 euros. La Caisse a cédé des titres six mois plus tard à 82,80 euros. Il ne lui reste plus qu'à placer 1,5 % du capital d'ici à fin 2008 pour descendre à 59,9 %, le maximum autorisé pour que sa filiale bénéficie de l'avantageux statut fiscal adopté début 2007. Icade est ainsi exemptée de tout impôt sur les plus-values !

Le plan stratégique consiste à céder des logements à faibles loyers avec de très fortes plus-values pour investir dans les bureaux, les centres commerciaux, les cliniques et autres équipements publics. Le rendement locatif des actifs en portefeuille sera amélioré. Le cash-flow, 224 millions en 2007, est annoncé en hausse de plus de 10 % par an sur moyenne période. Ce rythme est lié au calendrier des livraisons. Ainsi, la tour Descartes à la Défense, un investissement de 497 millions d'euros (pour 72 000 m2), ne sera livrée qu'en 2011. Rendement locatif visé : 6,6 %.

L'évolution du cash-flow dépendra aussi de la vitesse de commercialisation des nouvelles surfaces de bureaux, qui elle-même détermine les décisions de mises en chantier. Ainsi, sur sa précieuse emprise foncière de 76,5 ha à Saint-Denis et Aubervilliers, en première couronne parisienne, Icade cherche des locataires pour son immeuble Millénaire 2, avant de lancer son projet Millénaire 3. Ce secteur plein d'avenir, composé de sept parcs tertiaires, proche de l'aéroport de Roissy et des gares du Nord et de l'Est, sera desservi par le métro et le tramway. Le coefficient d'occupation des sols y est pour l'heure très faible : 0,5, soit 400 000 m2 et 160 bâtiments en exploitation.

Il faut compter avec un ralentissement des réservations dans la promotion de logements (- 10 % à fin février), mais l'écoulement des programmes sera facilité par l'intérêt renforcé des institutionnels pour le logement neuf. L'importance de cette branche est à relativiser : elle est estimée à 750 millions, à peine plus de 10 % des actifs d'Icade, et inclut la promotion de bureaux, en plein boom

Jean-Luc Champetier

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...