Amiens
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobilierjeudi 23 juin 2011 à 09h38

Un marché immobilier irrégulier à Amiens


L'immobilier à Amiens est atone
L'immobilier à Amiens est atone
L'immobilier à Amiens est atone (©dr)

Même s’il est plus porteur qu’en 2010, le marché immobilier d’Amiens est plutôt calme. La faute à des prix surévalués à des acquéreurs qui n’ont plus le moral. Pour acheter un bien dans la préfecture de la Picardie, il faut compter, en moyenne, entre 1300 et 3000 euros le mètres carré.

(LaVieImmo.com) - Le marché amiénois est en « dents de scie » et « loin de la dynamique de 2007 », déclare Eric Cheffer, directeur de l’agence immobilière Lafôret Amiens. Comme dans beaucoup de villes moyennes, l’immobilier local est atone. Depuis quelques mois, il a du mal à repartir et ce, en raison de prix qui ne correspondent pas toujours à la réalité du marché. Le marché locatif est pour sa part porteur grâce à la forte densité d’étudiants, explique Georges Haussy, directeur régional d’expertise au Crédit foncier. « Récemment, j’ai vendu une maison de 104 mètres carrés pour 168 000 euros », affirme Anthony Mortas, responsable de l’agence Immo en Somme. A 1700 du mètre carré, ce bien se situe au dessous de la moyenne, située à 2000 euros.

La demande tend sur les petites surfaces

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

L’immobilier d’Amiens est marqué par de fortes irrégularités et les petites surfaces suscitent une forte demande. « Elles constituent la plus grande part du marché », explique Eric Cheffer. Les biens de petites tailles sont essentiellement recherchés par des primo-accédants, qui constituent entre 20 et 30 % de la demande. Acquérir une grande maison ou un grand appartement reste très difficile et trouver un bien en dessous de 100 000 euros est plutôt rare. « Il faut compter entre 1 300 euros et 2 400 euros du mètre carré pour une maison tandis que les appartements se situent entre 1 400 et 3 000 euros du mètre carré », déclare Lynda Duhoux, chasseuse immobilière pour le réseau Monchasseurimmo.

Une fracture avec le Nord

La préfecture de Picardie est aujourd’hui marquée par un sud attractif a contrario du nord boudé. Les endroits les plus prisés sont les quartiers Saint-Leu, Saint-Roch, Saint-Pierre et Henriville, au centre d’Amiens. Ce dernier, pourvu de maisons bourgeoises, attire moins en raison de prix exorbitants. Même constat dans l’hyper-centre, à côté de la célèbre cathédrale gothique. Au sud, « j’ai aidé un couple à acquérir une maison de 150 mètres carrés dans la vallée des vignes, pour environ 460 000 euros », souligne Lynda Duhoux. A 3000 euros du mètre carré, ce bien est un des plus chers que l’on puisse trouver sur le marché amiénois. Le nord, notamment le quartier des Pigeonniers, est peu attractif, même si plusieurs travaux d’aménagement sont prévus : 98 nouveaux logements individuels et collectifs d’ici 2014.

Darius Kachani - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 17/06/2013 à 16:37 par Ivan

    En complément de cet article, une petite info intéressante : le site locservice.fr a réalisé récemment des études sur la demande locative des principales villes étudiantes, et Amiens en fait partie. On peut y voir notamment les types de biens les plus recherchés par les étudiants sur Amiens et leurs budgets moyens, ce qui peut intéresser les investisseurs. L’étude est dispo à cette adresse : http://www.gobocom.fr/pre sse/Amiens_Demande_Logeme nt_Etudiant_13062013.pdf


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...