Bagnères-de-Luchon
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobilierjeudi 20 janvier 2011 à 10h00

Luchon, de l'immobilier près des thermes et du ski


Le centre-ville de Luchon
Le centre-ville de Luchon
Le centre-ville de Luchon (©Google map)

La petite ville de Luchon, ou Bagnères-de-Luchon, en Haute-Garonne, jouit de la proximité des pistes de ski ainsi que du statut de ville thermale. Ce double attrait bénéficie au marché local, qui a malgré tout connu la crise ces dernières années. Aujourd’hui, l’activité est globalement repartie, même si certains professionnels de l’immobilier - à l’instar de Marie-Françoise Binos, responsable de l’agence Etigny -, constatent « une baisse des prix à la vente ».

(LaVieImmo.com) - Les biens mis en vente sont compris dans une fourchette qui oscille entre 1 800 euros par mètre carré au minimum, « plutôt vers le quartier du Vieux Luchon », estime la responsable, pour grimper à 2 400 euros du côté des Thermes. Il n’est toutefois pas rare d’assister à « des transactions de 3 200 voire 3 400 euros le mètre vers le quartier du Casino », confie Hatem Ben Soltane, responsable de l’agence Hexia immobilier Luchon.

De 260 à 540 euros la semaine

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Mais « la reine des Pyrénées » fait avant tout partie de ces villes fortement touristiques, dans lesquelles le marché de la location est très présent. Ainsi, si l’été est davantage consacré aux cures thermales, l’hiver, c’est la proximité des stations de ski, comme Superbagnères, que l’on privilégie. En plein dans la saison du ski, « il faut compter des loyers de 260 euros minimum, jusqu’à 540 euros la semaine, pour des biens de type T2 en centre-ville », indique Geneviève Piasecki, responsable de l’agence Acanthe Pyrénées. Et en été, ces mêmes biens se négocieront entre 230 et 410 euros, ponctue la professionnelle. L’agence Etigny immobilier a conclu pour sa part une vente d’un bien en copropriété de 53 mètres carrés, pour 127 000 euros.

Majorité de secundo-accédants

La demande privilégie les quartiers des thermes, le Casino ou encore le sud de la ville. Le vieux Luchon, le marché, et dans l’ensemble, les extérieurs demeurent moins prisés. Le calme est une valeur sûre dans cette commune de 3 500 habitants en saison, pour « une acquisition majoritairement composée de secundo-accédants retraités ou pré-retraités. La surface type concerne des surfaces de 40 mètres carrés, de type T2, ce qui représente près de 80 % de notre activité », confie le responsable d’Hexia. Les amoureux de sports d’hiver ne sont pas en reste, « Luchon étant relié à la station de Superbagnères par télécabine, et situé à non loin de la station de Peyragudes », précise quant à elle la responsable d’Acanthe immobilier.

« L’achat-plaisir »

« Si le marché compte quelques investisseurs, la présence de primo-accédants est résiduelle », explique Mme Binos, qui affirme qu’ « ici, c’est l’achat-plaisir qui est privilégié ». Le marché doit toutefois compter sur une présence importante d’agents EDF installés dans les environs, et qui constituent une part non négligeable de la demande, ponctue M. Ben Soltane.

Léo Monégier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...