Biarritz
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobiliervendredi 28 juillet 2006 à 10h53

La mer, le surf et la ruée des Parisiens


(LaVieImmo.com) - Les prix de la perle du littoral basque continuent de tutoyer les cimes, mais les professionnels sentent poindre une accalmie.

Le petit Neuilly de la côte basque continue d'afficher des prix parmi les plus élevés du littoral. « On arrive à des sommets et les nouveaux arrivants sont souvent étonnés par les tarifs. En cinq ans, les prix ont doublé, pour atteindre près de 4 500 euros le mètre carré en moyenne », explique Stéphane Teré-Lagareste de l'agence Sogecim. La beauté de cette cité balnéaire, alliée à l'euphorie immobilière de ces dernières années, a fait bondir les prix du marché et recentré la demande sur une clientèle à très fort pouvoir d'achat. Le centre, ainsi que les bords de mer, très prisés, catalysent l'essentiel de la demande.

Jusqu'à 8 000 euros le mètre carré en front de mer

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

« Les trois quarts des investisseurs souhaitent acheter à proximité du centre, ce qui contribue à créer une bulle dans ce périmètre. Les prix des appartements en front de mer peuvent atteindre 8 000 euros le mètre carré. Il en est de même pour ceux du centre, qui grimpent jusqu'à 6 000 euros, pour peu qu'il y ait une terrasse et que la vue soit attrayante », constate Caroline Perroni, de l'agence Laforêt Immobilier. Tous les biens ne se négocient pas à ces prix-là. On peut trouver des tarifs plus doux si on accepte de baisser en gamme ou de s'éloigner du centre. C'est le cas dans le quartier d'Espagne, où le niveau des prix avoisine 3 500 euros le mètre carré. « C'est une bonne alternative, le quartier est agréable, vivant, sans être trop loin du centre », explique Didier Fotel, de l'agence ABC. « Cependant, il est difficile de trouver un trois-pièces à moins de 200 000 euros », rappelle Caroline Perroni.Dans l'état actuel du marché, nombreux sont les agents immobiliers qui prédisent une accalmie. « Les biens qui ne sont pas au prix du marché mettent plus de temps à se vendre, et les tarifs ont tendance à ne plus trop augmenter ces derniers mois », note Didier Fotel. Selon la Fédération nationale des agents immobiliers (Fnaim), l'augmentation annuelle à Biarritz a été de seulement 3,8 % au deuxième trimestre 2006.

Jorge Carasso

LaVieImmo.com - ©2017 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...