Bordeaux
LaVieImmo.com
DiversDiversvendredi 18 juin 2010 à 10h50

Apparu veut réhabiliter les quartiers dégradés


Apparu a fait de la lutte contre l'habitat indigne une de ses priorités
Apparu a fait de la lutte contre l'habitat indigne une de ses priorités
Apparu a fait de la lutte contre l'habitat indigne une de ses priorités (©dr)

Le secrétaire d’Etat au logement, Benoist Apparu, a réaffirmé à l’occasion de l’ouverture des 5èmes rencontres parlementaires sur le logement, qui se tiennent à Bordeaux, la volonté du gouvernement de tout mettre en œuvre afin de lutter contre l’habitat indigne.

(LaVieImmo.com) - 25 projets à travers la France doivent ainsi passer en phase opérationnelle. Pour le premier d’entre eux, à Bordeaux, Benoist Apparu a annoncé que l’Etat s’engageait à financer à hauteur de 19 millions d’euros les actions de rénovation. 8,5 millions d’euros seront ainsi accordés à l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru), 7 millions d’euros pour l’Agence nationale pour l’Habitat (Anah) et 3,5 millions d’euros d’aides à la pierre pour le financement.

Des moyens massifs dans les zones à gros besoins

Rappelons que le gouvernement souhaite lutter contre l’exclusion « en étant actif pour ceux qui la subissent et inflexibles avec ceux qui l’exploitent » a insisté Benoist Apparu. Le secrétaire d’Etat souhaite également concentrer des moyens massifs dans les zones où les besoins sont les plus importants. « Il faut un dispositif massif pour une vraie transformation, et pas du saupoudrage » a-t-il souligné.

L’accent a également été mis sur le fait que la lutte contre l’habitat indigne n’est pas seulement une politique avec un volet social mais aussi avec un aspect économique. « Un logement rénové, c’est d’une part autant de dépenses en énergie en moins pour celui qui l’occupe, et d’autres, c’est autant d’activités qui vont se développer, grâce à la redynamisation d’un quartier » a fait savoir Benoist Apparu.

Le membre du gouvernement a enfin indiqué que plusieurs dizaines de millions d’euros pourront renforcer l’engagement de l’Etat, qui se porte déjà, sur la base des actions recensées, à 330 millions de crédits en provenance des agences et du budget de l’Etat.

Marc Fleury - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...