Boulogne-Billancourt
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobilierjeudi 12 juillet 2012 à 09h15

L'immobilier à Boulogne-Billancourt, une valeur sûre


Marcel Sembat, un quartier vivant à Boulogne-Billancourt
Marcel Sembat, un quartier vivant à Boulogne-Billancourt
Marcel Sembat, un quartier vivant à Boulogne-Billancourt (©Wikimedia)

C’est peut-être le moment d’acheter à Boulogne-Billancourt. Le marché immobilier de cette commune à deux pas des beaux quartiers de la capitale y est dynamique, à la vente comme à la location. Et les prix, élevés après des années de hausse, entament enfin un mouvement baissier.

(LaVieImmo.com) - « On a fait un très bon mois de juin, avec plus de 15 transactions », explique à LaVieImmo.com Gabriel Assedou, directeur de l’agence ERA immobilier à Boulogne-Billancourt. Si le marché s’était calmé au début de l’année – attentisme lié aux élections oblige – il a repris des couleurs aujourd’hui : « beaucoup de gens sont revenus à l’achat », précise le responsable.

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

En cause, sans doute, la légère baisse des prix à Boulogne, qui rend ce marché aux prix traditionnellement élevés plus accessible. En moyenne, les biens se négociaient autour de 7 040 euros par mètre carré au premier trimestre, selon les chiffres des Notaires franciliens. Une moyenne à nuancer toutefois : « dans le quartier Marcel Sembat, les prix sont de 6 800 euros par mètre carré en moyenne ; vers les Passages, de 7 800 euros tandis que du côté de l’Eglise ou de Roland Garros, les prix oscillent entre 8 000 et 8 500 euros en moyenne », précise M. Assedou. Attention, les prix peuvent monter jusqu’à 10 000 euros le mètre et plus dans les secteurs les plus recherchés de la ville, confie David Touati, mandataire chez Maxihome.

Un bâti de qualité

Du point de vue de la qualité du foncier et de sa desserte, « Boulogne même est un beau secteur, un marché où l’on trouve de tout, à moins d’un quart d’heure de Paris », résume David Touati. L'ensemble de la ville obtient les suffrages. Tout particulièrement, « le nord de la commune, entre le Bois de Boulogne et la route de la Reine, demeure le secteur le plus recherché. Il allie un bâti de qualité, bien qu'hétérogène, des établissements scolaires réputés, de nombreux commerces de proximité et des espaces verts (jardin A. Kahn, Parc de Boulogne, Bois de Boulogne) », indique le Crédit foncier. Globalement, les environs de Roland Garros sont très prisés, mais demeurent peu abordables. De même que le centre-ville, avec le centre-commercial notamment. Un quartier récent et vivant, qui « reste très apprécié des familles et jeunes cadres disposant d'un pouvoir d'achat élevé » souligne le Crédit foncier.

Boulogne-Billancourt reste un investissement idéal pour les acheteurs en quête d’un T2/T3. En revanche, les grands appartements se font rares, même s’ils existent : M. Assedou explique avoir vendu un bien de 108 m² proche du centre commercial pour 910 000 euros ; un T5 « en très bon état ». Transaction plus courante, un T3 de 52 m², à proximité de la mairie, pour 395 000 euros, ou encore un studio de 26 m² a par ailleurs été cédé par le bais d’ERA pour 175 000 euros dans le quartier Marcel Sembat.

Léo Monégier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 13/07/2012 à 15:53 par Paris

    The Joke !

  • 1 Reco 13/07/2012 à 12:45 par pigeon parisien

    "Et les prix, élevés après des années de hausse, entament enfin un mouvement baissier"
    Et
    "L'immobilier à Boulogne-Billancourt, une valeur sûre"

    GROS GROS LOL

  • 0 Reco 13/07/2012 à 10:42 par Fredb

    "le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez reste solvable"! Il ne sert à rien de parier à la baisse.

    Le marché parisien est passé depuis la crise, dans l’irrationalité la plus totale. Et à ce titre, aucune réflexion logique ne peut expliquer son comportement.

    La seule règle qui vaille est que c'est un marché à éviter à tout prix à l'achat si l'on est pas spéculateur.

  • 2 Reco 13/07/2012 à 00:10 par doriandoy

    Je comprends pas le truc de dire qu'il faut acheter parce que ça baisse. Vous achetez juste avant les soldes vous?
    Faut attendre que ça ait baissé, point.
    Ah on me dit dans l'oreillette qu'après des prix qui ont triplé il faut se contenter de 2% de baisse...
    Le fameux "l'immo, ça monte toujours!!" ... comme entre 1991 et 1997 avec -40% sur Paris IM... On sacrifie une génération pour payer des retraites de vieux qui ont déjà eu une belle vie...

    Message édité 13/07/2012 à 00:33


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...