Colmar
LaVieImmo.com
DiversDiversvendredi 8 février 2008 à 16h36

De l'immobilier neuf en abondance


(LaVieImmo.com) - Dans la préfecture du Haut-Rhin, en l'espace de trois ans, le stock de logements neufs est devenu abondant.

La Petite Venise alsacienne n'avait pas suscité un tel intérêt de la part des promoteurs nationaux depuis longtemps. Aujourd'hui, des constructions de tous les grands du secteur sortent de terre. « En l'espace de trois ans, 800 logements neufs auront été créés », chiffre Gilbert Meyer, maire de la ville. Un nouveau stock difficile à digérer pour cette commune de 67 000 habitants, surtout dans un laps de temps aussi réduit. « L'écoulement des biens s'est ralenti car tout le monde y a été un peu fort, reconnaît-on chez Alsace Promotion. Mais le marché commence à se calmer. Quelques programmes sont encore en cours de commercialisation, à partir de 2 200 euros le mètre carré, mais les nouveaux projets vont probablement se tarir. »

Pour de l'investissement pur, la rentabilité du neuf n'est pas mirobolante. « L'offre locative est déjà abondante dans l'ancien, et les loyers pratiqués dans le neuf sont à peine supérieurs (de l'ordre de 450 euros hors charges pour un deux-pièces de 50 m2 situé en centre-ville) », prévient François Festy, de l'agence Orpi Cathédrale. Pour limiter les risques de vacance, « nous recommandons des loyers autour de 11 euros hors charges par mètre carré pour des résidences neuves de bon standing bien placées », indique Antoine Fluck, de l'agence Immobilière Bartholdi.

2 800 euros le mètre carré pour un 50 m2

A l'achat, le mètre carré des appartements anciens du centre se négocie autour de 2 000 euros, tandis que les tarifs des nouveaux programmes dépassent souvent 2 500 euros. Au sud-est de Colmar, le quartier Maraîcher est particulièrement prisé. Résidentiel, il offre en plus l'avantage d'un accès aisé vers l'autoroute A35. Immobilière Bartholdi y achève la commercialisation des trente-six appartements des Terrasses du Sud, du T1 de 30 m2 au cinq-pièces de 115 m2. Un deux-pièces de 50 m2 tout équipé et agrémenté d'une belle terrasse est ainsi parti pour 140 000 euros, soit 2 800 euros le mètre carré.

Dans une gamme plus standard, les trente-huit logements de la Villa d'Ambre de Bouygues Immobilier, au nord du centre-ville, ont peiné à trouver preneur. Ils se sont finalement vendus en dix-huit mois au prix moyen de 2 500 euros le mètre carré, hors parking. Pour sa part, Kaufman & Broad affirme ne pas avoir rencontré de difficulté à écouler les lots de sa résidence Ondine, dont le chantier est en cours. Un programme de haut de gamme, pour lequel les deux-pièces se paient 3 000 euros, hors stationnement. « La commercialisation a débuté au début de 2007. Si elle avait été trop lente, nous n'aurions pas engagé les travaux », fait valoir Thierry Guehenneuc, responsable de la région Alsace

Muriel Breiman

LaVieImmo.com - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...