Fontainebleau
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobiliermardi 2 octobre 2007 à 10h15

Appartements bourgeois entre 250 et 500 000€


(LaVieImmo.com) - La cité royale attire grâce à son histoire et son cadre. L'animation des rues piétonnes de l'hypercentre séduit jeunes couples et seniors.

Les prix ont repris leur escalade, malgré une pause ces derniers mois. Avec des prix autour de 3 500 euros le mètre carré pour du bel ancien, Fontainebleau reste la ville la plus chère de Seine-et-Marne.

« C'est un petit Paris, ici », s'enthousiasme Patrice Dagniaux. Ce professionnel du cabinet Tallault met en avant le charme des rues piétonnes du centre, composé de petits immeubles en pierre ou en brique, l'architecture de la ville, mais aussi son château royal Renaissance, classé au patrimoine mondial de l'Unesco, et sa forêt, connue des amateurs de balades et de varappe. Ce gros bourg de 16 000 âmes a attiré nombre de seniors heureux de profiter de ce cadre reposant sans trop s'éloigner de Paris. La capitale est en effet à 50 minutes par le train, la gare se situant dans la ville d'Avon, toute proche, ou par l'autoroute A6. Parallèlement, « des jeunes couples travaillant dans la région choisissent Fontainebleau pour son cachet ; les villes avoisinantes sont en effet moins chargées d'histoire », poursuit-il.

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Les acquéreurs en quête d'un appartement privilégient les ruelles pavées du coeur de ville, « comme la rue de la Cloche ou la rue des Sablons, où les prix sont plutôt élevés », note Patrice Dagniaux. Non loin de ces ruelles, rue de France, un trois-pièces de 65 m2 dans un immeuble du xixe a trouvé preneur en juin pour 270 000 euros, soit un peu plus de 4 100 euros du mètre carré. « Jusqu'à 300 000 euros, les appartements partent rapidement si les vendeurs ne sont pas trop gourmands. Le problème est qu'ils se fondent sur les prix des petites surfaces pour évaluer leur bien, même quand il mesure près de 80 m2 », estime Pierre Malteste, du cabinet Joffre. Mais la demande est là et, même à des prix élevés, ces biens trouvent preneur. Au bout de la rue Grande, qui traverse la ville du nord au sud, un 102 m2 en parfait état, avec des hauts plafonds, une terrasse de 30 m2, dans un immeuble bellifontain, orné de moulures, a trouvé preneur pour 450 000 euros. Une transaction à part, souffle un agent immobilier, car le prix du marché oscille généralement entre 300 000 et 350 000 euros pour une telle surface.

Maisons de ville

Quelques rares programmes neufs s'apprêtent également à sortir de terre. Notamment à proximité du château, secteur moins dense en commerces, où une résidence constituée de trois petits immeubles de deux étages est proposée à la vente. Un 63 m2 au premier étage s'est vendu 310 000 euros, soit plus de 4 900 euros le mètre carré, prix auquel s'ajoute l'acquisition de deux parkings à 15 000 euros chacun. Une place de stationnement se négocie en général entre 8 000 et 15 000 euros, mais « comme les places sont rares, un bien vendu avec une ou deux places de parking trouvera forcément plus vite preneur », estime Pierre Malteste.

Au-dessous des 500 000 euros, on trouve quelques maisons de ville sur trois niveaux. Ces petites constructions mitoyennes de 120 m2 environ sont particulièrement recherchées et se négocient à partir de 430 000 euros en centre-ville. Pour un petit bout de jardin en complément, il faudra dépasser ce budget ou s'excentrer. Tout comme pour les demeures bourgeoises qui parsèment la ville, dépassant souvent les 700 000 euros

Jorge Carasso

LaVieImmo.com - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...