International
LaVieImmo.com
InternationalInternationalmardi 3 mai 2011 à 17h20

132 millions d'euros pour un terrain "prime" à Hong Kong


Un nouveau record pour l'immobilier dans la région administrative spéciale chinoise
Un nouveau record pour l'immobilier dans la région administrative spéciale chinoise
Un nouveau record pour l'immobilier dans la région administrative spéciale chinoise (©Tim Wang)

Les promoteurs immobiliers, Nan Fung Group et Wing Tai Properties Ltd, réunis en joint venture, ont acheté un terrain "prime" de 1 902 mètres carrés dans le quartier de Hung Hom. Dans un contexte inflationniste pour le marché hongkongais, cette vente record fait débat.

(LaVieImmo.com) - L’enchère a pourtant été interrompue plusieurs fois, mais les investisseurs n’ont pas fait faux bond. Après 90 offres successives une demi-heure durant, la transaction a été conclue pour 1 525 milliards de dollars de Hong-Kong, soit plus de 132 millions d’euros. Le montant initial de la vente était de 900 milliards de dollars hongkongais. Le site a une surface de plancher brute de 8 557 mètres carrés et une surface brute maximum de 14 262 mètres carrés.

La coentreprise se dédouane

La joint venture, représentée par Donald Choi, directeur général de Nan Fung, a jugé le prix raisonnable. Cité par le Wall Street Journal, Monsieur Choi a déclaré que le prix était conforme à leurs attentes. Réfutant toutes accusations de spéculations, Il affirme que l’acquisition du terrain se traduira par la construction de 100 appartements de deux et trois chambres.

La formation d’une bulle

La transaction record intervient dans une période délicate pour le marché immobilier hongkongais. De nombreuses voix s’élèvent dans la Région administrative spéciale (RAS) pour dénoncer la hausse démesurée des prix ces dernières années. En 2010, le prix moyen d’une maison à augmenté de 24 % et de 30 % en 2010. Selon le Wall Street Journal, « l’abondance de liquidités et des taux d’intérêts bas contribuent à favoriser la demande ».

Le gouvernement impuissant

Le gouvernement a pris depuis 2009 une série de mesures sensées éviter la formation d’une bulle immobilière ou de la contrôler du moins. Il s’était engagé à accroître l'offre de terrains disponibles par la création de 52 sites résidentiels. Un pan législatif a également été mis en place pour éviter la spéculation. Une taxe de 15 % a même été créée pour pénaliser les propriétaires revendant leur bien moins de deux ans après l’avoir acquis.

Damien Fournier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...