International
LaVieImmo.com
InternationalInternationalvendredi 12 mai 2017 à 11h32

Dans la course à la plus haute tour du monde, l'Arabie saoudite prend du retard


La construction prend du retard.
La construction prend du retard.
La construction prend du retard. (©Amer Hilabi - AFP)

Depuis 2013, le royaume construit dans la ville de Jeddah un gratte-ciel qui mesurera plus d'un kilomètre de haut. Mais le projet ne sera finalement pas finalisé en 2018.

(LaVieImmo.com) - Dans la course à la tour la plus haute du monde, l'Arabie saoudite va-t-elle se faire distancer? L'achèvement de la Kingdom Tower, qui doit culminer à plus d'un kilomètre au-dessus du sol à Jeddah, a été repoussé à 2019, a indiqué le milliardaire saoudien, le prince Al-Walid ben Talal.

Le prince Al-Walid, qui a emmené des journalistes au 30e étage de la structure de béton, dirige le groupe Kingdom Holding Co dont une filiale est le promoteur de l'édifice. Le constructeur, le groupe BinLaden, fait partie des sociétés saoudiennes qui ont souffert financièrement après l'effondrement des prix du pétrole à partir de la mi-2014.

Lorsque le prince Al-Walid avait annoncé le lancement du projet en 2011, il avait affirmé qu'il faudrait trois ans pour construire la tour. Puis il avait indiqué en 2014, avant que la chute des cours du pétrole ne vienne perturber l'économie saoudienne, que le projet serait mené à bien d'ici à 2018.

Un nouvelle tour à Dubaï

Le plus haut édifice du monde est actuellement la tour Burj Khalifa de Dubaï, à 828 mètres du sol. La Kingdom Tower a donc pour ambition de la dépasser. Mais Dubaï ne compte pas se laisser distancer sans rien dire. L'émirat du Golfe a lancé en 2016 la construction d'une tour qu'il annonce comme la plus haute du monde en 2020, sans en avoir toutefois précisé la taille exacte.

L'Irak, de son côté, compte construire une tour de 1.152 mètres à Bassora, baptisée "The Bride". Mais aucune date de construction n'est donnée pour l'instant.

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Par ailleurs, l'Azerbaïdjan compte bien aussi entrer dans la danse. Ce pays situé entre la Géorgie, l’Arménie, la Russie et l’Iran, qui doit sa fortune au pétrole, rêve lui d’ériger une tour de 1.050 mètres. Un peu moins haute donc que celle d'Irak mais qui mesurera 50 mètres de plus que celle d'Arabie Saoudite. Néanmoins, comme pour "The Bride", le chantier ne semble pas avoir déjà débuté.

D. L. - ©2017 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...