International
LaVieImmo.com
InternationalInternationalmardi 30 juillet 2013 à 18h28

Deux princesses indiennes héritent d'un empire


Vue du Rock Garden, à Chandigarh
Vue du Rock Garden, à Chandigarh
Vue du Rock Garden, à Chandigarh (©Wikimedia Commons)

Les deux filles d'un Maharaja décédé il y a plus de vingt ans vont hériter d'un véritable royaume. Biens immobiliers, Rolls-Royce, bijoux, et même aérodrome... Après une lourde bataille juridique, elles héritent de l'équivalent de près de 2,5 milliards d’euros !

(LaVieImmo.com) - Le cinéma pourrait s'inspirer sans à peine forcer le trait de l'histoire rocambolesque qui s'est déroulée dans la ville de Chandigarh, en Inde. L'agence Associated Press (AP) relate un véritable conte de fée, commencé sous la dynastie du Maharaja Harinder Singh Brar, dernier roi de Faridkot. Alors que l’Inde obtient son indépendance en 1947, la région de Faridkot et des centaines d’autres royaumes sont réunifiés au sein du pays, les titres royaux sont supprimés et les familles royales continuent de recevoir un salaire provenant du gouvernement. Le Maharaja Harinder Singh Brar fait fructifier sa fortune, en investissant notamment dans l’immobilier, précise AP.

Une fortune hors de portée...

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

A la mort de son unique fils, Tikka Harmohinder Singh, en 1981, le Maharaja n’est plus en mesure de gérer ses biens. C’est alors qu’un fond dirigé par d'anciens fonctionnaires du palais prend en charge la gestion de la fortune familiale, profitant de la faiblesse du maharaja. En 1989, à la mort de ce dernier, ses trois filles, bien que princesses, échappent à la succession de leur père et n'ont pour seule consolation qu'une poignée de dollars. En 1992, l’ainée de la famille, Amrit Kaur, dépose une plainte pour réclamer ses droits. En vain…une bataille juridique autour de l’héritage de cette famille richissime commence alors. Mais, plus deux décennies après sa plainte, le verdict est enfin tombé : le testament du défunt père des princesses est un faux, et la fortune revient à ses deux filles - la cadette, Maheepinder Kaur étant décédée entretemps -, révèle AP.

... estimée à plus de 3 milliards d’euros !

Les richesses de Faridkot sont inimaginables. Les princesses héritent notamment d’un domaine d’une valeur de plus de 280 millions d’euros, comprenant un manoir construit il y a plus 350 ans en plein cœur de la capitale indienne New Delhi. Mais aussi des forêts et plusieurs propriétés similaires, réparties dans quatre états indiens. Pour se déplacer, les héritières ont à leur disposition pas moins de dix huit voitures : Rolls Royce, Daimler, Bentley… elles n'ont que l’embarras du choix ! Plus surprenant encore, elles sont désormais propriétaires de l’aérodrome de Faridkot, construit sur plus de 200 hectares. Les princesses pourront en outre faire valoir leurs titres de noblesse en public parées de bijoux sertis de diamants, rubis et autres pierres précieuses qu’elles ont désormais entre les mains. Leur valeur : environ 128 millions d’euros, indique l’agence de presse. La totalité de cet héritage est estimé à plus de 2,5 milliards d’euros.

Retrouvez les prix de l'immobilier au m², ville par ville en France : cliquez ici.

Sahra Laurent - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 31/07/2013 à 16:36 par me

    Certes LolStrutter!

  • 0 Reco 31/07/2013 à 16:18 par LolStrutter

    M'est avis à moi que ce n'est pas d'une importance capitale pour le monde.

  • 0 Reco 31/07/2013 à 15:18 par pasd'accord

    je ne suis pas d'accord. Elles n'ont pas l'air de courir après l'argent. Je suis peut-être trop "humaniste", mais je pense que certaines personnes restent inchangées, argent ou non. 24 ans de galère, pas certain que du jour au lendemain elles jouent aux "dindes" et "lolitas". Ce n'est que mon humble avis.

  • 0 Reco 31/07/2013 à 10:58 par kikoulol

    Nouvelles héritières façon Paris Hilton et autres dindes...

  • 0 Reco 30/07/2013 à 21:57 par Friand

    Elles vont pouvoir prendre la grosse tête et jouer les lolitas. Super !


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...