International
LaVieImmo.com
InternationalInternationaljeudi 22 mars 2012 à 17h18

GB : Quand l'immobilier des milliardaires échappe au fisc


Mick Jagger immatricule sa maison anglaise au nom d'une société écran aux Îles Vierges
Mick Jagger immatricule sa maison anglaise au nom d'une société écran aux Îles Vierges
Mick Jagger immatricule sa maison anglaise au nom d'une société écran aux Îles Vierges (©Gonzalo Andrés / Wikimédia)

100 000 propriétés de multimillionnaires anglais, détenues et gérées par des entreprises offshores, font perdre chaque année à l’Etat britannique 1 milliard de livres sterling en impôts.

(LaVieImmo.com) - Ils y habitent, mais officiellement elles ne sont pas à eux. Le cadastre britannique (Land registry) a estimé à 94 760 le nombre de maisons de milliardaires immatriculées au nom d’entreprises offshore, révèle le Sunday Times. Situées dans des paradis fiscaux tels que les Îles Vierges, ces sociétés écran ne versent pas un penny à l’Etat britannique, qui accuse une perte de recettes de plus d’1 milliard d’euros dans ses caisses. Des stars du rock, des hommes d’affaires comme Mick Jagger, Bob Geldof ou encore Lakshmi Mittal, homme le plus riche d’Angleterre, font appel à cette technique pour payer moins d’impôts. Immatriculer une maison au nom d’une entreprise située à l’extérieur du Royaume-Uni offre des avantages fiscaux, notamment lors de sa vente.

Pas de « taxe sur les belles demeures »

Le parti libéral démocrate qui gouverne en coalition avec les conservateurs avait proposé la création d’un nouvel impôt. Cette « taxe sur les belles demeures » ciblait les maisons de plus de 1 million de livres (1,2 millions d’euros), ce qui concerne environ 250 000 logements. La mesure consistait à verser 0,5 % de leur valeur à l’Etat, indique l’hebdomadaire britannique. Une proposition qui n’est plus à l’ordre du jour, rejetée par les conservateurs.

Mick Jagger, qui bénéficie depuis 40 ans du statut de britannique non résident, échappe légalement au fisc. En effet, son statut l’exonère d’impôts sur ses biens basés à l’étranger mais l’oblige à payer pour ses propriétés situées sur le sol anglais. Et le leader des Rolling Stones entend bien faire valoir de son droit. Il a décidé d'inscrire sa nouvelle maison du quartier de Chelsea à Londres, au nom d’une société installée dans les Îles Vierges. L’interprète d’«Angie» a expliqué au Sunday Times, par la voix de son porte-parole que l’opération s’est faite « pour des raisons de sécurité et non pour échapper à la fiscalité britannique ». De son côté, le chanteur-compositeur, Bob Geldof, qui s’est illustré en militant contre la pauvreté dans le tiers-monde, estime, lui, « parfaitement légitime » de recourir à pareil subterfuge. En effet, ses deux propriétés londoniennes sont au nom de deux compagnies également établies aux Îles Vierges.

Des paradis fiscaux à proximité

Il existe au total 122 paradis fiscaux recensés par le journal dominical, qui sont utilisés par les britanniques pour immatriculer leurs bien hors du royaume et ainsi rester hors de portée du ministère des Finances. L'Île de Man, située entre l’Irlande et la Grande Bretagne est l’endroit le plus populaire, suivie des Îles Vierges et de quelques pays de l’Union Européenne comme les Pays-Bas, l’Irlande et même l’Allemagne.

Badr Lebnioury - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...