International
LaVieImmo.com
InternationalInternationalmercredi 28 octobre 2015 à 11h02

Hong Kong : vers une chute de 30% des prix de l'immobilier ?


Les prix pourraient chuter jusqu'à 30% à Hong Kong
Les prix pourraient chuter jusqu'à 30% à Hong Kong
Les prix pourraient chuter jusqu'à 30% à Hong Kong (©Wikimedia Commons)

Ce marché, l'un des plus chers du monde, est à deux doigts d'exploser selon certains analystes. En cause, un cocktail explosif : des taux très favorables, une monnaie indexée sur le dollar américain... et des prix extrêmement élevés.

(LaVieImmo.com) - Londres n'est pas la seule ville où le risque d'explosion de la bulle est grandissant. En effet, à Hong Kong, la dégringolade des prix de l'immobilier pourrait atteindre les 30% selon des analystes cités par l'AFP.

Porté par la faiblesse record des taux d’intérêt, l’immobilier dans la cité administrative autonome a vu les prix plus que doubler en six ans. Ces dernières années, la ville est donc régulièrement apparue dans les classements des villes les plus chères du monde ou ceux sur les records de prix au mètre carré.

Or, le marché pourrait pâtir d'une hausse des taux... américains. En effet, l’augmentation attendue des taux de la Réserve fédérale américaine a relancé en parallèle le débat sur l’opportunité de maintenir l’indexation du dollar de Hong Kong sur le dollar américain, à mesure que les liens de l’ex-colonie britannique avec Pékin se renforcent. Avec la crise financière internationale de 2008, la Fed a abaissé ses taux directeurs à un niveau proche de zéro. Et Hong Kong étant dépendante de la politique monétaire des Etats-Unis, ses taux sont donc également bas.

Les prêts se sont envolés

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Résultat de cette politique accommodante : le nombre de prêts immobiliers accordé, souvent à taux variables, s’est envolé en même temps que les prix. Un appartement de 40 m2 coûte désormais en moyenne plus de 750.000 dollars de Hong Kong, soit 665.000 euros. "Quand le cycle commencera, et que les prix baisseront, les emprunteurs seront pris à la gorge. A ce moment là, la consommation sera la première à souffrir", selon l’analyste spécialisé Buggle Lau. Un courtier, CLSA, prédit pour sa part un recul des prix immobiliers de 17% d’ici 2017 tandis que d’autres analystes évoquent même une dégringolade de 30%. Quid des propriétaires ? Ils pourraient être victimes d’un "effet-ciseaux", piégés entre la hausse des taux et la dépréciation de leur investissement.

Si le spectre des nombreux défauts de paiement ne semble pas d'actualité - le secteur a dans l'ensemble été réglementé ces dernières années -, les ménages qui ont contracté des emprunts élevés pourraient ne pas être épargnés. Tel cet employé par les services sociaux qui explique à l'agence de presse avoir emprunté 90% des 4,5 millions de dollars de Hong Kong (515.000 euros) que lui a coûté son trois pièces. Comme bon nombre de particuliers dans son cas, un brusque relèvement pourrait donc faire mal...



Retrouvez les prix au m² ville par ville, partout en France >>

Avec AFP

LaVieImmo.com - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 28/10/2015 à 18:56 par franckblack

    hier c'était Londre aujourd'hui Hong Kong demain Sydney???


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...