International
LaVieImmo.com
InternationalInternationalvendredi 19 novembre 2010 à 17h00

Hong Kong veut freiner la spéculation immobilière


Hong Kong lutte désespérément contre la flambée des prix
Hong Kong lutte désespérément contre la flambée des prix
Hong Kong lutte désespérément contre la flambée des prix (©DR)

Le secrétaire aux Finances hongkongais, John Tsang, a annoncé aujourd’hui une série de mesures importantes visant réduire les spéculations à court terme sur le marché immobilier du pays. Le spectre de la bulle y est en effet toujours plus menaçant.

(LaVieImmo.com) - Le prix des appartements continue de monter en flèche et celui des maisons risque d’atteindre le pic de 1997, lors de la précédente bulle immobilière. En effet, le prix moyen d'un appartement a augmenté de 15 % entre janvier et septembre de cette année, rapporte le Wall Street Journal. Une tendance qui fait suite à un bond de 30 % pendant l'année 2009. L'année dernière, le gouvernement avait déjà tenté d'endiguer le phénomène, en excluant la possibilité aux investisseurs étrangers d'acquérir un bien immobilier dans l'île. Peine perdue ?

De nouvelles mesures anti-spéculation

Le secrétaire aux Finances explique que des spéculateurs « peu scrupuleux ont été attirés par le marché, accroissant le risque de formation d'une bulle immobilière ». Et pour freiner leur avancée, le gouvernement instaure une nouvelle mesure restrictive : une taxation à hauteur de 15 % pour les acheteurs et les vendeurs d'un bien acquis dans les six mois suivant sa mise sur le marché. La taxe tombe à 10 % lorsque le délai est entre six mois et un an, et 5 % pour les transactions de 1 à 2 ans post-achat. Une nouvelle imposition qui prendra effet samedi, et s'adjoint à celle déjà existante, de 4,25 %.

M. Tsang, conscient de lutter contre des moulins, a ajouté qu’il serait prêt à mettre en place d’autres mesures pour apaiser le marché de l’immobilier.

Marie-Pierre Haddad - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...