International
LaVieImmo.com
InternationalInternationallundi 8 novembre 2010 à 18h03

L'Espagne part en croisade contre les crédits "douteux"


L'Espagne doit faire face à une crise bancaire
L'Espagne doit faire face à une crise bancaire
L'Espagne doit faire face à une crise bancaire (©dr)

L'Espagne incite ses habitants à devenir propriétaires avant la suppression des dégrèvements fiscaux, annoncée pour le début de l'année 2011. Mais dans le même temps, la péninsule déclare la guerre aux actifs bancaires immobiliers à risque.

(LaVieImmo.com) - L'Espagne assiste à une augmentation du nombre de logement vendus au deuxième trimestre 2010. Un phénomène dû aux dégrèvements fiscaux accordés lors de l’achat d’un logement, comme l'explique Le Monde. La suppression de ces avantages, à partir du 1er janvier 2011, pourrait encourager les espagnols à devenir rapidement propriétaires. Le pays conserve toutefois un grand nombre de logements vides à vendre, qui s'élève à environ 1 million. Elena Salgado, ministre de l’économie déclare que « durant les derniers mois, leur stock a cessé d’augmenter » et qu’en 2011, « il pourrait diminuer d’environ 20 % ».

180 Mds€ d'actifs douteux

Par ailleurs, le danger pourrait provenir des établissements de crédit, dans la mesure où les banques possèdent pour 180 milliards d’euros d’actifs immobiliers « potentiellement problématiques » ; des crédits qui à tout moment peuvent passer dans la catégorie impayés, selon la Banque d'Espagne. Pour débloquer cette situation, celle-ci prépare pour 2011, une mesure visant à sanctionner les banques qui conservent leurs actifs immobiliers plus de deux ans « en leur imposant davantage de provisions dans leurs comptes, même si celles-ci s’élèvent déjà à 33 % des crédits douteux », explique le quotidien.

Selon l’Institut National des Statistiques Espagnol (INE), le nombre de logement vendus en août a progressé de 29,6 % par rapport au même mois de 2009.

Marie-Pierre Haddad - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...