International
LaVieImmo.com
Internationalmardi 15 janvier 2013 à 17h34

La France, pays où l'immobilier est le plus surévalué


Paris, un immobilier largement surévalué, selon The EconomistParis, un immobilier largement surévalué, selon The Economist (©dr)

La dernière étude du magazine The Economist montre qu'à l'échelle européenne, l’immobilier français obtient le plus grand écart entre les prix et les loyers pratiqués. Un fossé également visible avec les revenus...

(LaVieImmo.com) - La baisse des prix enregistrée l’an passé n’y peut rien : l’immobilier français est encore largement surcoté. C’est ce qu’indique l’étude du journal, qui note un écart de 50 % des prix par rapport aux loyers, et de 35 % par rapport aux revenus. Dans le ratio prix sur loyer, l’hexagone apparaît le 4ème pays le plus surcoté du monde, derrière le Canada (78 %), Hong Kong (69 %), et Singapour (57 %). La France prend même la première place, lorsqu’il s’agit de mettre en perspective le coût de la pierre avec les revenus, devant le Canada (34 %) et les Pays-Bas (33 %).

En comparaison, en Espagne, où le marché connaît une crise sans précédent, la surévaluation est de 20 % dans les deux cas. La situation y est toutefois plus délicate qu'en France, reconnaît The Economist : « toute baisse des prix des logements en France devrait être modeste comparée à l’Espagne », analyse l’étude.

L'Allemagne, « anomalie européenne »

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

La situation dans la péninsule reflète en effet « un excès massif d’offre de logements bâtis durant le boom de la construction, et un niveau de chômage qui a atteint 26,6 % en novembre, le plus haut d’Europe ». Le chômage français, pour important qu’il soit, de 10,5 %, n’augure pas la même situation qu’en Espagne, The Economist accordant à la France que « (s)es banques sont dans une meilleure posture qu'en Espagne ».

Tout le contraire de l’Allemagne, qualifiée par le magazine de véritable « anomalie européenne », et qui possède un parc de logements sous-évalués de 17 % par rapport à leur moyenne historique. En dépit d’une progression des prix de 2,7 % l’an dernier, les propriétaires allemands ont donc augmenté leur chance de réaliser une plus-value. Et ce, dans un contexte économique outre-Rhin de taux de crédit très attractifs, et d’un taux de chômage faible (5,4 %).

Les pays où l’immobilier est le plus surévalué par rapport aux loyers

  • 1 - Canada : 78 %
  • 2 - Hong Kong : 69 %
  • 3 - Singapour : 57 %
  • 4 - France : 50 %
  • 5 - Australie : 45 %
  • 6 - Suède : 31 %
  • 7 - Royaume-Uni : 21 %
  • 8 - Espagne : 19 %
  • 9 - Pays-Bas : 17 %
  • 10 - Chine : 7 %

Retrouvez les prix de l'immobilier au m², ville par ville en France : cliquez ici.

André Figeard - ©2014 LaVieImmo
Donnez votre avis
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 01/03/2014 à 06:42 par caudron

    Bonjour
    Je suis monsieur thierry CAUDRON un particulier Belge pouvant octroyer de prêt sérieux entre particulier à toutes personnes susceptible de bien me rembourser.Vous aurez votre prêt dans de bref délai si vous suivez simplement mes conditions.Je ne prend ni frais de dossier n frais de notaire,merci de me contacter sur mon adresse caudronthierry@yahoo.fr

  • 0 Reco 13/02/2013 à 04:47 par Pericles

    L anomalie européenne devrait être regarde comme facteur de succes. Il est a pleurer que ce fait majeur ne soit compris comme un facteur clé des efforts allemand. Que le medef comprenne qu avec un salaire médian a 1650 euros, c est le cout des loyer qu il faut regarder. Meme un couple de cadre débutant en région parisienne rame. Resultat le mécontentement est général. Les fils et filles a papa prospèrent plein d assurance a coup de défiscalisation et donation, des risques non pas appuyés sur le talent et l effort, mais sur la martingale douillette de l entre soi. De l aigreur ma foi oui, ce pays d audace et de créateur souffre d une culture du monopole et de la rente. Les pseudos créateur comme Charles Beigbeder ne font que lever des Fonds sur leur bonne mine, il ne crée rien, dévalue en permanence le collectif, pas mieux que la cgt qui tue consciencieusement la presse, l activité des ports, les mutations industrielles (il y a de vrais dirigeants et développeur). L Allemagne réussit en entre Grace a la Pierre, l Espagne paye cet argent facile, régulons, régulons, regulons, la rente par la pierre est un poison économique et social

  • 0 Reco 24/01/2013 à 23:10 par Contre culture

    Ben non normal c'est en France qu on utiliser adjectif pas en Allemagne

    Lol

  • 0 Reco 22/01/2013 à 10:24 par antoine

    "L'Allemagne, « anomalie européenne »"

    non cest juste que leur situation est NORMALE chez eux!

  • 0 Reco 22/01/2013 à 08:58 par antoine

    soyez patinst les gars: l'immo quand il baisse cest pour 6 ans, surout en france ou les veux vndeurs sont entetés et plus stupides qu'ailleurs...

  • 0 Reco 22/01/2013 à 01:16 par Pas tout à fait d'accord

    The Economist n'a rien à vendre. Je crois donc davantage ses prévisions que celles de la FNAIM.

  • 1 Reco 18/01/2013 à 16:29 par Blaireaux

    L'immo Français a englouti des années d'économies futures, autant d'économies qui ont servi à engraisser les intermédiaires et les PVs des anciennes générations.

    Ce n'est que le début de notre déchéance économique...

  • 0 Reco 18/01/2013 à 13:52 par Onaniste

    les baby boomers veulent encore plus plumer les djeuns

  • 2 Reco 18/01/2013 à 13:10 par magnitogorsk

    Ca signifie donc surtout qu'en France, il vaut mieux être locataire que propriétaire et à fortiori que bailleur locatif !
    La raison ? Surtout la fiscalité qui charge le propriétaire et surtout le bailleur, mais soulage le locataire, qui lui est un électeur local !
    Soit taxe foncière qui a augmenté de 70 % à Paris en 5 ans, inflation des normes et des coûts d'amélioration et de gestion, encadrement du loyer, CSG, TVA, plus-value, etc...qui font qu'en l'absence d'inflation, la seule façon de compenser les pertes au jour le jour est de se rattraper sur le vente !

  • 0 Reco 17/01/2013 à 13:04 par Janfi

    L'immobilier à fait croire aux français qui s'enrichissaient, gros mensonge. Surtout que c'est peu repris dans l'inflation. Tout le monde s'est bien gavé sur ce secteur, avec l'encouragement de l'état bien sur. Pour les subprimes, c'est les banquiers qui ont construit la bulle, en France c'est nos impôts. Bref, comme la dette, un jour faut payer, et le problème c'est que l'on sait pas faire (le système doit croitre pour survivre...).

  • 1 Reco 17/01/2013 à 10:57 par lirbua

    tout d' abord, quel serait le bon rapport revenu/coût du logement sachant qu' en France le revenu médian d' un célibataire est de 1450 euros et pour un couple avec un enfant de 3000 euros...?
    Je pense qu'il faut supprimer toutes les aides fiscales et allocations et laisser le marché se réguler . çà mettra un an ou deux.si le bon rapport est 25%:
    le célibataire pourra payer 362 euros par mois ( 1088 euros en reste à vivre)
    le couple avec un enfant 750 euros ( 2250 euros en reste à vivre)
    selon ces deux prix, aukourd'hui, que peuvent-ils acheter...?

  • 1 Reco 17/01/2013 à 10:49 par TROVAL

    Ce gouvernement va taxer les riches de + en +; ce sont eux qui achètent et louent des logements.
    Avec Duflot, c'est bien parti .......pour un FLOP......et la baisse de la construction en France car.....on ne fait pas boire une âne qui n'a pas (plus) soif.
    Bon, comme çà, la chasse aux proprio a commencé, c'est parfait
    La pénurie de logements (en zone tendue !) va s'accentuer.
    Les "petits malins" qui ne veulent plus être propriétaires (POUAH !) et rester locataires pendant 10ans (sic) auront le seul choix d'être ................SQUATTEUR S..............des vieux logements que ces S.... de propriétaires ne veulent plus louer malgré la Taxe d'inhabitation qui va augmenter elle aussi; je préconise pour ma part une taxe égale au montant du LOYER du marché, ce qui ferait gagner quelques milliards à l'état sauf si les proprio les rendent inhabitables après le départ des squatteurs (y'aura pas beaucoup de boulot).

    BREF, C'EST JUSTE POUR MONTRER QUE AVEC L'IMMOBILIER, FAUT Y ALLER MOLLO

    A Bon Entendeur.............sal ut

  • 0 Reco 17/01/2013 à 10:38 par Likopant

    The Economist fait dans le french bashing, c'est bien connu, c'est un magazine anit-francais primaire. Sur n'importe quel sujet, ils nous font passer pour des idiots. Car en termes d'immobilier surevalue, franchement, le royaume-uni est pas mal non plus!!!

  • 0 Reco 17/01/2013 à 10:16 par alafa

    avant de répéter e qu' on lit il faut analyser, par les temps qui courent tout s'écrit et tout se dit mais la réalité est incontournable le rêve ne suffit plus. Les rosbif sont dans l'intox c'est une évidence

  • 1 Reco 17/01/2013 à 10:11 par hé-hé

    tout le monde veut avoir un ou des biens immobiliers, les gens se disent ne plus avoir confiance en retraite et quand ils seront vieux.
    Mais le problème est que si tout le monde a de l'immo et tout le monde est vieux si personne ne bosse il n'y a pas de demande à la location. Donc avec ou sans retraite tu vas crever la dalle dans tes nombreuses bicoques.

    Ceux que ne comprennent pas les idéologues de valeurs refuge c'est que la rentabilité immobiliière est directement liée à l'activité économique dans le pays. Si il n'y a pas assez de travailleurs pour payer la retraite, ils ne seront pas non plus là pour payer les rentes. Au contraire il y aura toujours les fonctionnaires de l'état qui auront faim et donc vont taxer à la mort la seule chose qui restera, les biens !

  • 1 Reco 16/01/2013 à 22:11 par yemskam

    (Pour Koala) Il est vrai qu'en Allemagne, le pays n’est pas aussi centralisé qu’en France mais cela reste un faux débat !!!
    Car ils ont développé une consommation sur du long terme, comme les produits discounts dans le secteur de la consommation alimentaire et bien d’autre encore.
    Egalement dans l’automobile, car il y a une libération du marché de la concurrence sur les ventes de pièces détaché.
    En gros, les allemands ont une consommation régulière malgré la crise due à un immobilier performent, agroalimentaire et ainsi l’automobile au prix s’adaptant à l’afflation donc du portefeuille des ménages.
    De plus, les normes sur RT2012 n’a rien na voir car outre Rhin les normes allemande sont plus performante que le RT2012 est beaucoup moins chère encore une fois ! Le foncier et quelque entreprise au passage gonfle les prix de la pierre !
    Malgré que, Le terme pénurie est très discutable par de nombreux économistes, car en France beaucoup en joue pour motiver un marché dans l’investissement. Mais personne n’apporte la preuve concrète des chiffres sérieux. Y a bien des mal logé mais pas de pénurie, c’est jouer sur les mots !!!
    Une technique commerciale bien connue pour jouer sur la rareté !
    Pourquoi dans les années 90 à 2000 ont parlé déjà de biens soins-disant de bien rare autour de la capitale, mais les prix n’ont jamais décollé autant avant l’arrivée des dispositifs fiscales Robien, scellier, ptz, ptz+ etc…. (Simplement sur une idée miroitée d’une bonne plus-value pour tous) avec des emprunts relevé pour les petites bourses des primo-accèdent !!!!
    En France, nous avons une culture du monopole et il faut du temps pour débloquer.
    Nous avons un temps de retard, qu’il n’est pas étonnant d’être à la traine dans le secteur de la compétitive.

  • 0 Reco 16/01/2013 à 18:11 par hollandissime

    Très juste DRW le problème est bien le mauvais ratio entre loyer et prix d'achat! Et avec le Duflot cela va empirer car l'immobilier neuf ne baisse pas. En revanche, dans ce système les loyers sont largement à la baisse et ce n'est pas le petit cadeau fiscal qui va combler la différence.
    Je me demande vraiment qui va acheter en Duflot en zone tendue?
    Y a-t-il sur ce site un amateur pour acheter à Paris?
    Ou en petite couronne parisienne( or la banlieue nord évidemment).

  • 0 Reco 16/01/2013 à 16:41 par FredB.

    Plus que tout les indicateurs techniques, c'est bel et bien le changement de ton qui certifie qu'un retournement est en cours.

  • 1 Reco 16/01/2013 à 16:28 par DRRW

    Le ratio capital/revenu n'est qu'une indication. Il n'est pas tres revelateur si les deux termes de l'equation suivent la meme tendance, ce qui pourrait etre le cas de Londres. La seule certitude c'est que sur le long terme revenus et capital suivent une evolution semblable. Ainsi il se pourrait que le pb de Paris est des loyers trop bas mais ce n'est pas tres politiquement correct

  • 1 Reco 16/01/2013 à 16:07 par ça ne va pas vous plaire

    C'est normal, les notables propriétaires fonciers de l'assemblée nationale et les gouvernements successifs ont tout fait pour entretenir une bulle spéculative artificielle pour leurs simples intérêts.

  • 0 Reco 16/01/2013 à 15:57 par hollandissime

    N'empêche qu'avec ce qui va nous arriver dessus pour nos futures retraites, il faut beaucoup mieux, à ce moment, là être propriétaire. C'est pour cette raison que je ne crois pas à la baisse de l'immobilier. Mais bon, chacun pense ce qu'il veut.

  • 3 Reco 16/01/2013 à 14:40 par Helios

    Pas besoin de "The Economist". Jacques Friggit explique cela depuis bientôt 10 ans

  • 0 Reco 16/01/2013 à 14:10 par mouais

    @koalaii :Quand les prix à Paris baisseront violemment. Il ne s'agira pas de venir nous expliquer que c'est parce que les gens s'exilent à l'étranger!

  • 1 Reco 16/01/2013 à 14:08 par Blaireaux

    En France, on aime bien raquer un max, et l'immo en est un bel exemple. Le français moyen confond souvent pouvoir avec devoir...ce qui fait qu'il n'a pas hésité qd le banquier lui proposa de s'endetter sur 30ans pour acheter une bicoque à Prix d'or déjà bien surévalué! Mais vous comprenez, c'est prix!!!!

  • 2 Reco 16/01/2013 à 13:29 par koalaii

    En France il y a 30 millions d'habitants qui veulent vivre dans seulement 5 centre ville dont la surface ne n'est pas agrandie ces 30 dernières années.

    Voilà le problème.

  • 5 Reco 16/01/2013 à 11:42 par Youpi

    Qu'ils les gardent leur vieilles maisons pourries ! Nous les jeunes on préfère dépenser notre argent dans l'alcool et les drogues pour oublier la crise et que nous ne serons jamais proprio !

  • 3 Reco 16/01/2013 à 11:27 par antoine

    nos usines ferment, le chomage explose, les jeunes sont mis au chom du par centaines de milliers, mais tout va bien: ca on a encore le camembert et nos vieux 68ards ont leuricoque a prix d'or

  • 2 Reco 16/01/2013 à 11:20 par M.Jobert

    Ne cherchons plus pourquoi notre pays est à la traine au niveau économique. Pas assez d'argent pour la consommation, et pas assez de compétitivité pour favoriser le redémarrage de notre économie.
    Il est urgent que les prix immobiliers perdent au moins 30%.

  • 3 Reco 16/01/2013 à 11:13 par Bulle Immobilière

    Cette étude de The Economist est toujours très intéressante car elle permet de nous extraire de notre marché national et de nous comparer par rapport aux autres pays dans le monde.

    On y voit très clairement que l'immobilier est surévalué en France de 35 à 50% alors que c'est un facteur de modération salariale en Allemagne. Une partie de notre perte de compétitivité viendrait de cet immobilier cher qui oriente l'épargne vers la Pierre au détriment des investissements productifs et qui ponctionne les revenus disponibles pour maintenir la rente.

  • 3 Reco 16/01/2013 à 09:40 par lucas

    Ca reflete bien le niveau de rentabilité de l'immobilier en France, cad quasi nul. Plus personne ne veut investir dans l'immobilier. Sauf les nostalgiques des années 2000 qui pensent encore que c'est un bon placement. Mieux etre locataire pour les 10 prochaines années financièrement parlant.

  • 1 Reco 16/01/2013 à 08:56 par wait

    @ Lucas
    N'importe quoi

  • 1 Reco 16/01/2013 à 05:06 par lucas

    Cela veut dire que les loyers ne sont pas élevés comparés aux prix de l'immobilier.

  • 0 Reco 15/01/2013 à 21:14 par koalaii

    Après que valent vraiment ces comparaisons ? on dit que l'immo en France est affreusement cher et pour autant il n'y a pas surendettement des ménages en matière d'immo...

    En fait en tête de liste on voit surtout les pays les plus centralisés ou avec la plus forte proportion de gens habitants une poignée de ville. Quand en France hors de Paris nos villes seront riches avec des emplois comme en Allemagne alors oui là on pourra comparer.

  • 4 Reco 15/01/2013 à 18:38 par vivit

    une étude similaire avait déjà été fait, l'été dernier je crois, et positionnait la France en 2ème position derrière Hong Kong.
    Ces résultats ne sont pas étonnant, en France on confond investissement et défiscalisation....Les avocats spécialisés en droit des affaires vont se régalé quand les pigeons ayant cru faire une bonne affaire en achetant à prix d'or des apparts neuf vont enfin comprendre ( c'est qu'ils sont long à la détente....) que leur bien ne vaut plus grand chose et que la rentabilité est nul voir négatif dans certains cas....
    Il n'y a pas a chercher ailleurs ce qui a entrainné la folie des prix immo en france. Et inutile de dire que c'est la faute à Sarko, les précédents,, de droite comme de gauche sont tous responsables!