International
LaVieImmo.com
InternationalInternationalmardi 2 juin 2009 à 17h25

La lente amélioration de l'immobilier US


(©dr)

(LaVieImmo.com) - Les promesses de ventes de logements aux Etats-Unis ont progressé de près de 7 % en avril. Supérieure aux attentes des analystes, cette hausse est la troisième consécutive, selon les chiffres publiés mardi par le groupement national des agents immobiliers américains (NAR).

Sur la base des contrats signés en avril, l’indice PHSI* des promesses de ventes s’établit à 90,3, contre 84,6 en mars et un plus bas historique de 80,4 en janvier. En comparaison annuelle, par rapport aux 87,5 d’avril 2008, l’indice affiche une variation positive, de 3,2 %. « Les conditions d’accès au marché immobilier sont désormais au plus haut », commente Lawrence Yun, chef économiste du NAR. Selon le spécialiste, la progression observée porte en outre la marque de l’engouement des primo-accédants pour le crédit d’impôt de 8 000 dollars accordé par l’administration Obama dans le cadre de son plan de relance. « Etant donné que les primo-accédants doivent avoir finalisé leur acquisition avant le 30 novembre pour avoir accès à ce crédit [d’impôt], on peut tabler sur une progression de l’activité au cours des prochains mois », prédit Yun. Ce regain d’activité devrait à son tour entraîner le marché de la secondo-accession.

Un cycle atypique Prudent, l’économiste refuse pourtant toujours de voir dans ces chiffres le début du redémarrage de l’immobilier US. « La relation entre les promesses de ventes et le bouclage des transactions est moins directe que par le passé, et cela pour plusieurs raisons », indique-t-il. « Le temps de traitement des dossiers de crédit s’est accru », explique-t-il notamment, « et il arrive que des ventes échouent au dernier moment ». Si rebond il y a, celui-ci ne se fera pas de manière uniforme à travers tout le pays. « Le marché a déjà touché son plus bas dans certaines zones, mais nous traversons un cycle atypique, et si certaines régions connaissent une amélioration rapide, d’autres stagnent, quand elles ne reculent pas », ajoute Lawrence Yun.

E.S.

*Pending Home Sales Index

LaVieImmo.com - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...